Fiche Métier de Vendeur – Vendeuse en Animalerie

Un vendeur, ou une vendeuse, conseil en animalerie est chargé de conseiller la clientèle du magasin sur l’achat d’un animal de compagnie (domestique ou exotique) et de s’occuper des animaux en attendant qu’il leur trouve des acquéreurs. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir vendeur en animalerie.

Vendeur Conseil Animalerie

Synonymes et métiers associés : auxiliaire de santé animale, soigneur d’animaux, palefrenier-soigneur, technicien de l’entretien canin, toiletteur canin, pet-sitter, dresseur canin, éducateur canin, éducateur comportementaliste, vétérinaire, vétérinaire comportementaliste, auxiliaire vétérinaire, secrétaire assistante vétérinaire, vendeur en jardinerie, éleveur de chiens.
Niveau d’études ou diplômes requis : aucun.
Études en alternance : oui.
Salaire débutant : SMIC.
Statut : salarié.
Limite d’âge pour le recrutement : 18 ans minimum.

1. Que fait l’Employé d’une Animalerie : missions, tâches et fonctions :
2. Quel est le salaire d’un Vendeur d’Animalerie, son évolution de carrière :
3. Quels diplômes, études, formations pour devenir Vendeur en Animalerie :

1. Que fait l’Employé d’une Animalerie : missions, tâches et fonctions :

1.1 Quotidien d’un Vendeur – Vendeuse en Animalerie :
1.2 Tenue et équipement d’un Salarié dans une Animalerie :
1.3 Qualités essentielles, compétences requises pour être Conseiller en Animalerie :
1.4 Débouchés, recrutement, où exercer le métier de Vendeur – Conseil en Animalerie :
1.5 Horaires, conditions et temps de travail d’un Vendeur en Animalerie :

1.1 Quotidien d’un Vendeur – Vendeuse en Animalerie :

Un vendeur en animalerie a pour mission de conseiller les clients, de vendre les animaux de l’animalerie et d’en prendre soin.

L’achat d’un animal de compagnie ne se fait pas à la légère, il implique de devoir s’en occuper pendant des années. C’est pourquoi le vendeur/conseiller a un rôle très important, il doit s’assurer que les futurs propriétaires achètent un animal qui correspond à leurs attentes, à leur style de vie et à leur personnalité afin qu’ils ne regrettent pas leur achat et abandonnent l’animal.

Il doit également conseiller les futurs propriétaires sur les dispositions à prendre pour accueillir l’animal dans leur maison, et leur recommander l’achat d’accessoires : le type de litière pour chat, d’aquarium, de laisse ou de jouet adapté à l’animal qu’ils ont acheté. Il donne également des conseils sur la manière de garder l’animal en bonne santé, sur ses besoins, ses caractéristiques et son alimentation pour qu’ils puissent s’en occuper au mieux.

En attendant de les vendre, l’employé d’une animalerie est également responsable des soins des animaux au quotidien. Il doit garder leur lieu de vie propre en nettoyant et désinfectant les cages, aquariums et litières quotidiennement. Il s’assure ainsi que l’hygiène des locaux et des animaux soit parfaite, car il faut absolument éviter la propagation de parasites ou d’infections qui pourraient toucher les autres animaux. Il surveille leur santé et peut être amené à leur donner des soins élémentaires ou à faire appel à un vétérinaire pour des soins plus poussés. Il est également responsable de les nourrir chaque jour.

Enfin, il gère son rayon. le vendeur animalier s’assure qu’il est approvisionné et rangé pour que les animaux soient bien visibles, et d’avoir tous les produits accessoires dont les clients pourraient avoir besoin pour compléter leur achat pour optimiser ses ventes. Il s’occupe donc de la réception des commandes, de l’étiquetage et de la mise en rayon des produits.

Un salarié d’une animalerie peut s’occuper de tous les types d’animaux selon la structure dans laquelle il travaille, chats, chiens, oiseaux (canaris, perruches, perroquets..), reptiles (tortues, iguanes, serpents), rongeurs (lapins, écureuils, hamsters, souris, rats, cochons d’Inde…), araignées, grenouilles, poissons, etc.

1.2 Tenue et équipement d’un Salarié d’une Animalerie :

La tenue d’un vendeur en animalerie dépend de la tâche qu’il est en train d’accomplir. S’il s’occupe des animaux en dehors des heures d’ouverture au public, il peut porter un tablier de protection pour éviter de salir ses vêtements lors du nettoyage des cages. S’il est en rayon pour vendre et conseiller la clientèle, sa tenue doit être impeccable.

Chaque animalerie a son propre code vestimentaire et fournit des t-shirts, polos ou tabliers avec le nom et le logo du magasin. Le magasin fournit également tout l’équipement nécessaire au soin des animaux et à l’entretien des locaux (désinfectant, nourriture et produits de soin).

1.3 Qualités essentielles, compétences requises pour être Conseiller en Animalerie :

Un vendeur en animalerie doit être passionné par les animaux car il passe une beaucoup de son temps à s’en occuper et à en parler avec les clients.

Il doit également avoir des connaissances spécialisées dans le domaine animalier (spécificités de chaque race en terme de santé, de comportements et d’alimentation) car la partie conseil de son métier est primordiale. En effet, plus les conseils seront de qualité, plus il fidélisera sa clientèle.

La connaissance de techniques de vente et un sens du relationnel l’aideront également à réaliser ses objectifs de chiffre d’affaires.

La polyvalence et la flexibilité sont très importantes car ce métier comporte des tâches très variées : la vente, le conseil, le soin des animaux, l’approvisionnement et quelques tâches administratives. Il doit pouvoir passer de l’une à l’autre sans difficulté.

1.4 Débouchés, recrutement, où exercer le métier de Vendeur – Conseil en Animalerie :

Le métier peut s’exercer dans tout magasin ayant un rayon animalerie, en tant que salarié :

. les animaleries (Maxi Zoo..),
. les commerces de proximité,
. les jardineries;
. les grandes surfaces.

Il existe de nombreux débouchés car ces magasins se multiplient et sont toujours à la recherche de vendeurs qualifiés pour fidéliser leur clientèle et optimiser leurs ventes.

Posséder une première expérience professionnelle et une formation complète permettra de faciliter l’embauche, et de trouver un emploi rapidement.

Il sera aussi plus facile d’être recruté si on est expert d’une espèce en particulier (en plus de connaissances globales des animaux), et que l’on postule dans un magasin également spécialisé dans cette espèce, car les candidats qualifiés seront plus rares.

1.5 Horaires, conditions et temps de travail d’un Vendeur en Animalerie :

Un vendeur en animalerie doit être présent pendant les heures d’ouverture du magasin pour accueillir et conseiller la clientèle mais doit également effectuer le nettoyage des cages et nourrir les animaux, que le magasin soit ouvert ou fermé.

Il n’est donc pas rare de travailler les dimanches et jours fériés et de faire des heures supplémentaires.

Le métier demande donc une grande disponibilité, mais les conditions de travail sont convenables comparées à d’autres métiers du domaine animalier.

Employé d'une Animalerie

2. Quel est le salaire d’un Vendeur d’Animalerie, son évolution de carrière :

2.1 Combien gagne un Employé d’Animalerie, rémunération, primes :
2.2 Évolution professionnelle d’un Salarié d’une Animalerie :

2.1 Combien gagne un Employé d’Animalerie, rémunération, primes :

Même si la rémunération varie selon l’employeur, un vendeur en animalerie débutant touche rarement plus que le SMIC. Le salaire peut atteindre les alentours de 2.000€ brut par mois avec l’ancienneté.

Comme dans beaucoup de métiers de la vente, certains magasins proposent à leur vendeurs un intéressement au chiffre d’affaires global du magasin ou une prime individualisée s’ils réalisent un certain objectif de chiffre d’affaires sur leur rayon chaque mois.

Ces primes peuvent parfois représenter un bon complément au salaire fixe. Il est également possible de se spécialiser dans une espèce afin de valoriser son expertise et d’être payé davantage.

2.2 Évolution professionnelle d’un Salarié d’une Animalerie :

Après avoir fait ses preuves dans le même magasin pendant quelques années, un vendeur en animalerie peut être promu en tant que chef de rayon.

Dans ce cas, il gère une équipe de vendeurs et l’intégralité des responsabilités de son rayon (approvisionnement, promotions, chiffre d’affaires, etc). Il est ensuite possible de devenir responsable du magasin.

Grâce à l’expérience acquise en tant que salarié, il peut décider d’ouvrir sa propre animalerie et travailler à son compte.

Magasin Animalerie

3. Quels diplômes, études, formations pour devenir Vendeur en Animalerie :

De nombreux métiers dans le domaine animalier nécessite l’obtention d’un certificat de connaissances. Pour vendeur/conseiller en animalerie, il est nécessaire qu’au moins un vendeur dans le magasin le détienne.

C’est pourquoi, il peut parfois être un pré-requis à l’embauche. Il sera également obligatoire si l’on décide d’ouvrir sa propre animalerie et de travailler à son compte.

Cette attestation remplace depuis le 1er janvier 2016 le Certificat de Capacité destiné à l’exercice des activités liées aux Animaux de compagnie d’espèces Domestiques (CCAD).

L’obtention de ce justificatif peut se faire par équivalence, à condition d’avoir obtenu l’un des diplômes homologués par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation car ces diplômes suffisent pour justifier que le vendeur à les connaissances nécessaires.

Le BAC Pro Technicien Conseil-Vente en Animalerie (dont nous parlerons plus bas) en fait partie.

Autrement, ce justificatif s’obtient en suivant une formation (de 14 heures minimum) proposée par des centres de formation habilités par la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DRAAF) et en réussissant le test qui conclut cette formation.

Il est composé de Questions à Choix Multiples (QCM) et porte sur les besoins biologiques, physiologiques et comportementaux des animaux. En cas de réussite, l’élève se voit attribuer l’attestation de connaissances. Il est possible de consulter la liste des organismes habilités sur le site internet de la DRAAF de votre région.

Autrement, aucun diplôme n’est nécessaire pour devenir vendeur – conseiller en animalerie. Mais en pratique, le métier exige des connaissances précises sur les animaux pour être capable de conseiller les futurs propriétaires. Il est donc indispensable d’être formé.

Il existe plusieurs types de formations pour apprendre ce métier, les certificats et diplômes reconnus par l’État et les formations privées.

Les formations diplômantes sont des formations homologuées et délivrées par l’État et qui donnent droit à l’obtention d’un diplôme.

Les formations certifiantes, même si elles ne sont pas délivrées par l’État, sont reconnues par le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). Le titre RNCP permet de savoir si une formation est reconnue par l’État même si elle est proposée par un organisme privé.

Ces formations sont adaptées au marché de l’emploi, car elles sont souvent élaborées en concertation avec les professionnels du métier.

3.1 BAC Pro Technicien Conseil-Vente en Animalerie :
3.2 BTSA Technico-Commercial, Spécialisé en Animaux d’Élevage et de Compagnie :
3.3 Les formations d’organismes privés à distance :

3.1 BAC Pro Technicien Conseil-Vente en Animalerie :

Le baccalauréat professionnel Technicien Conseil-Vente en Animalerie, est un exemple de formation certifiée par le RNCP et le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Elle dure 3 ans. C’est la formation la plus complète pour devenir vendeur en animalerie.

Pour être accepté en formation, il faut :

. avoir suivi une classe de 3ème,
. avoir de 16 à 25 ans,
. avoir signé un contrat d’apprentissage si l’on suit la formation en alternance.

Elle est composée de 4 modules d’enseignements généraux, de 7 modules d’enseignements professionnels et de plusieurs semaines de stage en entreprise.

Modules généraux :

. M1 : communiquer dans un contexte social et professionnel en mobilisant des références culturelles,
. M2 : communiquer dans une langue étrangère dans les situations courantes de la vie professionnelle,
. M3 : développer sa motricité,
. M4 : mettre en œuvre des savoirs et savoir-faire scientifiques et techniques,

Modules professionnels :

. M1 : conseiller le client sur les produits d’animalerie,
. M2 : situer l’entreprise dans son environnement socioprofessionnel,
. M3 : communiquer en situation professionnelle,
. M4 : organiser son travail en fonction de la politique commerciale de l’entreprise,
. M5 : mettre en œuvre des techniques de vente en animalerie,
. M6 : gérer un rayon de produits d’animalerie dans le respect de la réglementation et de la sécurité,
. M7 : mettre en œuvre des pratiques professionnelles liées aux produits d’animalerie vendus dans une perspective de durabilité,
. M8 : s’adapter à des enjeux professionnels particuliers.

Pour obtenir le diplôme, il faut valider 7 épreuves en fin de cursus. Les 4 premières épreuves du BAC Pro permettront à l’étudiant de valider les enseignements généraux, et les trois dernières de valider les enseignements liés au métier.

L’étudiant sera également évalué tout au long des 3 années en contrôle continu. Ces évaluations comptent pour 50% dans la validation du BAC Pro Technicien Conseil-Vente en Animalerie.

Il est également possible de suivre un BAC PRO Conduite et Gestion d’une Entreprise du Secteur Canin et Félin. 

Ces deux Baccalauréats professionnels permettent l’obtention par équivalence de l’attestation de connaissances.

3.2 BTSA Technico-Commercial, Spécialisé en Animaux d’Élevage et de Compagnie :

Le Brevet de Technicien Supérieur Agricole (BTSA) technico-commercial, spécialisé en animaux d’élevage et de compagnie, est un exemple de formation diplômante.

Cette formation dure 2 ans et permet d’obtenir un niveau d’étude Bac+2. Elle peut être suivie en format scolaire ou par apprentissage.

Elle est accessible aux étudiants ayant :

. obtenu un Baccalauréat (professionnel, technique ou général),
. réussi l’entretien de motivation,
. signé un contrat d’apprentissage avec une entreprise (si elle est suivie en apprentissage).

Elle permet d’évoluer rapidement vers des postes à responsabilités, tels que chef de rayon ou acheteur dans le secteur de l’animalerie.

Elle est composée de modules généraux et de modules professionnels et de 12 à 16 semaines de stage. Ces modules peuvent varier selon l’école, mais ils restent généralement très similaires.

Modules généraux :

. M1 : organisation économique, sociale et juridique,
. M2 : techniques d’expression, de communication, d’animation et de documentation,
. M3 : langue vivante anglais,
. M4 : éducation physique et sportive,
. M5 : mathématiques,
. M6 : informatique,

Modules professionnels :

. M1 : traitement de données,
. M2 : technologies de l’information multimédia,
. M3 : gestion,
. M4 : mercatique,
. M5 : relation commerciale,
. M6 : complément économique et commercial en lien avec le champ professionnel,
. M7 : projet commercial et actions professionnelles,
. M8 : champ professionnel : animaux d’élevage et de compagnie,
. M9 : langue vivante technico-commerciale,
. M10 : module d’initiative locale,
. M11: accompagnement du projet personnel et professionnel.

La validation du diplôme se fait à 50% en Contrôle Continu de Formation (CCF) et 50% avec 3 examens à la fin des 2 ans de formation.

3.3 Les formations d’organismes privés à distance :

Il est également possible si l’on a suivi un autre BTS du secteur commercial par exemple ou si l’on a déjà de l’expérience dans la vente de suivre la formation d’un organisme privé pour compléter ces compétences par des connaissances spécifiques du domaine animalier.

Il est parfois impossible de suivre une formation à temps plein pendant deux ou trois ans, dans ce cas il existe une multitude de formations plus ou moins longues qui peuvent être suivies à distance et à son rythme.