Fiche Métier de Pet, Dog et Cat Sitter : missions, formation, recrutement

Une personne qui garde des animaux, aussi appelé pet-sitter, est chargé de prendre soin d’animaux de compagnie pendant les vacances ou les heures de travail de leur propriétaire. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir gardien d’animaux de compagnie.

Pet Sitter

Synonymes et métiers associés : toiletteur pour chiens, dresseur de chiens et chats, éducateur canin et félin, éducateur comportementaliste, vétérinaire, vétérinaire comportementaliste, auxiliaire vétérinaire, secrétaire assistante vétérinaire, pet-sitter, soigneur pour animaux, auxiliaire de santé animale, promeneur de chien.
Niveau d’études ou diplômes requis : pour être reconnu comme professionnel, il faut l’attestation de connaissances délivrée par la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP).
Études en alternance : non.
Salaire débutant : SMIC.
Statut : indépendant, et rarement salarié.
Limite d’âge pour le recrutement : 18 ans minimum.

1. Que fait le PetSitter : missions, tâches et fonctions :
2. Quel est le salaire d’un Pet-Sitter, son évolution de carrière :
3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Dog et Cat Sitter :

1. Que fait le PetSitter : missions, tâches et fonctions :

1.1 Quotidien d’un Dog Sitter et Cat Sitter :
1.2 Tenue et équipement d’un Gardien d’Animaux :
1.3 Qualités essentielles, compétences requises pour être Pet Sitter  :
1.4 Débouchés, recrutement, où exercer le métier de Pet-Sitter :
1.5 Horaires, durée et conditions de travail d’un Gardien d’Animaux :

1.1 Quotidien d’un Dog Sitter et Cat Sitter :

Un pet sitter est employé par des propriétaires d’animaux afin de prendre soin de leur animal de compagnie à leur place pendant leurs vacances ou pendant leurs journées de travail. Le gardiennage peut se faire au domicile du pet-sitter ou au domicile des propriétaires. Il ne s’agit pas uniquement de lui tenir compagnie, mais de s’en occuper et de répondre à tous ses besoins : nourriture, jeux, promenade, toilettage, visite chez le vétérinaire si nécessaire, etc.

Pendant les vacances, il est très souvent nécessaire de dormir chez les propriétaires et parfois de prendre soin du logement (arroser les plantes, récupérer le courrier, etc.). Même lors d’absences de plusieurs jours des propriétaires, les chats n’aimant pas changer d’environnement et ne demandant pas une attention constante, il est possible qu’il soit demandé au pet-sitter de ne faire que quelques visites par semaine au domicile.

Certains propriétaires demandent au gardien de s’occuper de leur animal pendant leurs heures de travail, dans ce cas le gardiennage se fera sous forme de visites dans la journée pour les chiens, les chats ou tout autre animal de compagnie. Pour les chiens, il sera souvent demandé de leur faire faire une promenade.

Un pet-sitter peut être spécialisé dans une espèce, la plupart du temps, il s’agit de chats (Cat-Sitter) ou de chiens (Dog-Sitter), mais il est possible de s’occuper de tous types d’animaux (rongeurs, oiseaux, poissons, reptiles, lapins, etc.).

Petit plus pour rassurer les propriétaires, prendre des photos de leur animal et leur envoyer sur smartphone.

1.2 Tenue et équipement d’un gardien d’Animaux :

Aucune tenue particulière n’est nécessaire. Par contre, il peut être demandé d’être équipé de tout le matériel nécessaire pour promener et s’occuper de l’animal : laisse, jeux, nourriture, etc.

1.3 Qualités essentielles, compétences requises pour être Pet-Sitter :

La passion, l’amour des animaux et la patience sont indispensables pour exercer ce métier car on peut passer la journée entière à s’en occuper et avoir plusieurs animaux en garde.

Comme pour la garde d’enfants il faut être fiable et avoir le sens des responsabilités afin d’agir avec attention et assurer la sécurité physique de l’animal. Comme il est le plus souvent à son compte, le pet-sitter doit également s’occuper du fonctionnement de son entreprise, il doit être entreprenant, accomplir certaines tâches administratives et assurer la promotion de son entreprise.

1.4 Débouchés, recrutement, où exercer le métier de Pet-Sitter :

Le métier nous vient des États-Unis et se développe de plus en plus en France et en Europe. S’il était considéré à ses débuts comme un petit boulot d’étudiant, il est de plus en plus réglementé et en passe de devenir un métier à part entière.

La plupart des pet-sitters travaille à leur compte. Il faut donc trouver ses propres clients. Si les petites annonces et le bouche à oreille étaient les moyens les plus répandus pour faire sa clientèle, aujourd’hui de nombreuses plateformes web de mise en relation entre pet-sitters et propriétaires existent et permettent de trouver des clients plus facilement.

Il est également possible de faire des partenariats avec des vétérinaires ou des animaleries pour qu’ils recommandent vos services à leurs clients. Si l’on souhaite faire ce métier à temps complet il est possible d’ouvrir une crèche animale et garder plusieurs animaux à la fois (souvent des chiens).

Si l’on a déjà une activité d’élevage il est possible d’en utiliser les locaux pour proposer une garde d’animaux sous forme de pension. Il est rare mais possible d’être salarié au sein d’un groupement ou d’une association de garde d’animaux.

1.5 Horaires, durée et conditions de travail d’un Gardien d’Animaux :

Les horaires dépendent des besoins des propriétaires. Lorsque la garde se fait pendant leurs vacances elle est souvent à temps complet, tous les jours (soirs, week-ends et jours féries si nécessaire), que la garde se fasse au domicile du pet-sitter ou au domicile des propriétaires.

S’il s’agit de garde temporaire sous forme de visites, il faudra passer une ou plusieurs fois pendant la journée, souvent aux heures de « repas ». Les horaires peuvent donc être découpés. Le travail peut nécessiter des sorties ou des déplacements lorsqu’il est nécessaire de promener les animaux (dans le cas des chiens par exemple) ou exclusivement en intérieur s’il s’agit d’oiseaux ou de rongeurs par exemple. Les conditions de travail sont donc convenables mais demandent une grande flexibilité.

Dog Sitter

2. Quel est le salaire d’un Pet-Sitter, son évolution de carrière :

2.1 Combien gagne un Gardien d’Animaux, rémunération, prix :
2.2 Évolution professionnelle d’un Pet-Sitter :

2.1 Combien gagne un Gardien d’Animaux, rémunération, prix :

La majorité des pet-sitters étant à leur compte, leur rémunération dépend du nombre de clients qu’ils ont et du type de garde qu’ils effectuent.

En moyenne, un pet-sitter est rémunéré entre 5€ et 20€ par journée par animal. Si la garde se fait à la maison des propriétaires pour une période de plusieurs jours ou semaines le salaire peut aller jusqu’à 20€ par jour. Pour des visites durant la journée il peut être rémunéré 9 à 10€ par visite ou promenade d’une heure.

Avant de se lancer, il faut prendre en compte que la garde d’animaux est essentiellement une activité saisonnière. En effet, c’est souvent durant les vacances scolaires que la demande est forte et suffisante. En dehors de ces périodes, l’activité peut être très faible, surtout dans les petites villes. L’idéal est de proposer une activité complémentaire qui est en demande toute l’année (telle que le toilettage) afin de s’assurer un revenu pendant les périodes creuses de l’activité de pet-sitting.

2.2 Évolution professionnelle d’un Pet-Sitter :

Le métier de pet-sitter peut être une première porte d’entrée vers d’autres métiers du secteur animal. La possession du justificatif de connaissances, qu’il sera nécessaire d’obtenir pour faire de la garde d’animaux, permet en effet d’exercer de nombreux autres métiers dans ce domaine.

Un pet-sitter peut évoluer vers le métier de toiletteur, d’éleveur ou d’éducateur canin en suivant les formations nécessaires.

Il arrive parfois que des personnes qui suivent déjà une formation pour d’autres métiers du secteur animal fassent de la garde d’animaux pour arrondir leurs fins de mois tout en commençant à acquérir de l’expérience avec les animaux.

Cat Sitter

3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Dog et Cat-Sitter :

Il est obligatoire de détenir une attestation de connaissances pour exercer certains métiers en charge de l’entretien et du soin des animaux dont celui de pet-sitter. Cette attestation remplace depuis le 1er janvier 2016 le Certificat de Capacité destiné à l’exercice des activités liées aux Animaux de compagnie d’espèces Domestiques (CCAD). Les CCAD obtenus avant 2016 restent valables si les détenteurs peuvent prouver l’actualisation de leurs connaissances tous les 10 ans.

L’obtention de ce justificatif n’est pas obligatoire si on a obtenu un des diplômes homologués par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, car ces diplômes suffisent à justifier de l’acquisition des connaissances nécessaires à l’exercice du métier. On peut trouver la liste de ces diplômes ici. Ces formations diplômantes portent pour la majorité sur l’élevage, l’éducation et la vente d’animaux domestiques. Aucune ne forme directement au métier de pet-sitter.

Autrement, il est possible d’obtenir ce justificatif en suivant une formation donnée par des organismes privés habilités par l’État à former et faire passer un test national.

À l’issue de cette formation-évaluation, en cas de réussite, l’élève se voit attribuer une attestation de connaissances par la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DRAAF) de la région où il souhaite exercer. Il est possible de consulter la liste de ces organismes sur le site internet de la DRAAF de chaque région.

Le minimum préconisé pour ces formations est de 14 heures. Le test est composé de Questions à Choix Multiples (QCM) et porte sur les besoins biologiques, physiologiques et comportementaux des animaux. Les tests sont différents si l’on souhaite travailler avec les chiens ou les chats ou les autres animaux de compagnie d’espèces domestiques (petits mammifères, oiseaux, etc.).

Toutefois, il est utile de suivre des formations plus ongues et centrées sur le métier de garde d’animaux afin d’acquérir des compétences plus approfondies. Elles peuvent aller de quelques jours à plusieurs semaines.

Pour répondre au développement de cette nouvelle activité, de plus en plus d’organismes en proposent. L’IFSA (Institut de Formation en Soins Animaliers) par exemple, propose une formation auxiliaire de santé animale option garde d’animaux à domicile. Elles peuvent être suivies à distance ou en présentiel.

La plupart forment aux connaissances zootechniques (alimentation, race, etc.), aux soins et à l’hygiène à donner aux animaux, à la législation sur l’exercice du métier, à l’établissement et à la gestion d’une entreprise.

Au delà de la nécessité de se former, il faut dans tous les cas souscrire à une assurance de responsabilité civile professionnelle (RCP). Un effet le pet-sitter est responsable de tout ce qui arrive à l’animal pendant sa garde.

Si l’on garde les animaux à domicile l’activité sera considérée comme une pension, il faut donc s’assurer que le lieu d’habitation réponde à des réglementations spécifiques telles que les normes sanitaires. Il faudra également désigner un vétérinaire sanitaire.

Certaines normes diffèrent selon le nombre d’animaux en pension. Dans le cas d’une crèche-pension à domicile pour moins de 10 chiens par exemple, il faudra faire une déclaration d’activité à la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) ou à la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations (DDCSPP). Au-dessus de 10 chiens une autorisation de la Préfecture où l’on exerce doit être demandée et le lieu de pension doit se trouver à au moins 100 mètres d’un autre lieu d’habitation.

S’il est nécessaire que le pet-sitter transporte des animaux dans sa voiture sur plus de 65 km, il lui faut détenir un Certificat d’Aptitude Professionnelle pour le Transport d’Animaux Vivants (le CAPTAV).

Il existe de nombreuses autres réglementations pour l’établissement d’une pension à domicile qu’il faudra s’assurer de connaître et de respecter.