Fiche Métier d’Éducateur Canin / Dresseur de Chiens : salaire, formation

Un éducateur canin éduque des chiots et des chiens à respecter des règles de comportement et d’hygiène élémentaires. Il va en même temps apprendre aux propriétaires des méthodes pour qu’ils puissent continuer à faire respecter ces règles et renforcer ces comportements au quotidien. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir éducateur canin.

Éducateur canin qui donne un ordre à un chien

Synonymes et métiers associés : comportementaliste canin, éleveur de chiens et de chats, auxiliaire vétérinaire, vétérinaire, secrétaire assistante vétérinaire, pet-sitter, toiletteur pour chiens, soigneur animalier, maître chien.
Niveau d’études ou diplômes requis : une attestation de connaissance délivrée par la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP).
Études en alternance : oui.
Salaire débutant : SMIC.
Statut : indépendant ou salarié.
Limite d’âge pour le recrutement : 18 ans minimum.

1. Que fait le Dresseur de Chiens : missions, tâches et fonctions :
2. Quel est le salaire d’un Éducateur Canin, son évolution de carrière :
3. Quels diplômes, études, formations pour devenir Éducateur Canin :

1. Que fait le Dresseur de Chiens : missions, tâches et fonctions :

1.1 Quotidien d’un Éducateur Canin :
1.2 Tenue et équipement d’un Dresseur de Chiens :
1.3 Qualités essentielles, compétences requises pour être Éducateur Canin :
1.4 Débouchés, recrutement, où exercer le métier d’Éducateur Canin :
1.5 Horaires, conditions et temps de travail de Dresseur de Chiens :

1.1 Quotidien d’un Éducateur Canin :

Tout d’abord, il ne faut pas confondre le travail de l’éducateur canin et du comportementaliste canin. Le comportementaliste s’occupe de comprendre les comportements des chiens qui suscitent de l’inquiétude, quand ils semblent déprimés ou qu’ils ont changé de comportement. Le comportementaliste tentera de comprendre le chien et les raisons de son état et de régler le problème. Un éducateur, quant à lui, éduque les chiens, comme des parents éduquent leurs enfants, afin de leur apprendre à respecter certaines règles et de leur faire adopter certains comportements. Mais il n’est pas rare qu’un éducateur canin se spécialise en comportementalisme canin car les compétences nécessaires et les problématiques pour ces deux métiers sont très liées.

Un éducateur canin peut être embauché pour éduquer des chiens dès leurs premiers mois pour leur inculquer des bonnes habitudes dès le début, mais aussi pour s’occuper de chiens adultes que les maîtres n’ont pas réussi à éduquer eux-mêmes et qu’ils n’arrivent plus à gérer au quotidien. Dans ces deux cas, l’éducateur doit autant apprendre au chien qu’au maître afin qu’il puisse continuer à renforcer l’éducation de son animal tous les jours.

1.1.1 Éduquer ou ré-éduquer le chien :

Un éducateur canin apprend à des chiots et à des chiens des comportements adéquats tels qu’écouter son maître, répondre à des instructions simples et respecter des règles d’hygiène élémentaires, afin qu’il puisse vivre « en société » et faciliter sa relation avec son maître.

Il travaille avec le chien, durant des séances individuelles en extérieur, et lui apprend des instructions simples telles que « assis », « debout », « couché », «revient» par exemple. Il répète plusieurs fois ces instructions et multiplie les exercices afin que le chien les retienne. Cela lui permettra également de commencer à apprendre à l’animal à obéir aux ordres.

Le dresseur apprend aussi au chien les comportements qu’il doit adopter quand il est dans son environnement domestique : où dormir, où faire ses besoins, comment jouer, comment marcher avec une laisse, etc. Il lui est donc nécessaire de travailler avec le chien dans son environnement (appartement, maison, lieu de promenade).

Lorsque le chien est déjà adulte, l’éducateur doit lui ré-apprendre tous ces comportements s’il ne les respecte pas, mais aussi lui dés-apprendre des mauvaises habitudes : si le chien mange les affaires de son maître, aboie constamment ou fait des fugues par exemple.

L’éducation peut aussi comporter des exercices de sociabilisation afin que le chien apprenne à vivre et à jouer avec d’autres chiens ou des humains. Ces exercices sont faits en groupe, lors de cani-randos par exemple.

Tout au long de sa mission, le dresseur de chien doit observer l’animal de compagnie, et ses comportements pour comprendre son mode de fonctionnement et adapter ses méthodes à la situation de chaque animal.

1.1.2 Éduquer le maître :

Il est nécessaire que les maîtres participent activement à la domestication de leurs chiens. En effet s’ils ne sont pas capables de répéter les mêmes consignes et de se faire respecter au quotidien, le travail de l’éducateur aura été inutile. Très vite le chien va oublier les comportements et habitudes appris durant son temps passé avec l’éducateur et il faudra alors recommencer le travail.

L’éducateur aide donc le maître à mieux comprendre son chien pour instaurer une relation solide entre eux. Il est également une sorte de coach lorsque les maîtres rencontrent de grandes difficultés avec leur chien déjà grand. Il les aide à reconnaître les phases d’apprentissage pour qu’ils puissent eux-même, lorsque le chien retourne dans son environnement quotidien, utiliser les bons gestes et donner les bonnes instructions selon chaque situation. Enfin, le dresseur doit absolument apprendre aux maîtres à avoir de l’autorité sur leur animal car c’est souvent ce qui leur manque.

Si le chien est encore petit, le maître peut demander des conseils à l’éducateur sur l’alimentation, les vaccins et les soins à apporter. Certains clients viennent également consulter un éducateur avant d’avoir un animal pour avoir des conseils sur les races de chien, et choisir un animal qui correspond à leurs attentes et mode de vie (appartement, maison avec jardin, enfants…).

L’éducateur devra parfois convaincre les maîtres de participer de manière plus active à l’éducation même s’ils ne le veulent pas. Mais ce n’est que de cette façon qu’il obtiendra des résultats durables.

1.2 Tenue et équipement d’un Dresseur de Chiens :

Chaque éducateur choisit lui-même sa tenue. Elle doit être confortable car le travail se fait souvent en extérieur et l’éducateur doit pouvoir courir, porter le chien, faire des exercices, etc. S’il éduque des chiens à mordre, il lui faudra porter une combinaison spéciale antichoc rembourrée.

L’équipement utilisé change selon les exercices pratiqués avec le chien. Sifflet de rappel, laisse, « apportables » (objets que le chien devra rapporter), jouets, sac ou ceinture à friandises pour les récompenses, seront souvent nécessaires.

1.3 Qualités essentielles, compétences requises pour être Éducateur Canin :

Le dresseur doit à la fois répondre aux besoins des maîtres et des animaux. Il doit donc évidemment aimer, connaître et comprendre les animaux mais également avoir un bon rapport humain.

La pédagogie, l’autorité et la fermeté seront des qualités essentielles pour apprendre aux chiens à obéir. Mais aussi la douceur et la patience car l’éducation demande du temps et de la persévérance. Un éducateur doit également être flexible car les méthodes utilisées peuvent changer selon le chien, sa race, son âge et sa situation et la nature de ses maîtres.

La plupart des éducateurs travaillant à leur compte, ils doivent avoir quelques compétences en administration commerciale. Ils devront en effet faire un peu de marketing, de comptabilité, et de tâches administratives pour faire connaître et faire fonctionner leur entreprise.

1.4 Débouchés, recrutement, où exercer le métier d’Éducateur Canin :

Quelque soit leur parcours de formation, la plupart des éducateurs canins décident d’exercer leur métier à leur compte. Il est effectivement rare de trouver des structures d’éducation canine assez grandes pour employer des salariés.

En revanche, il est courant de passer par une période de bénévolat (à la SPA par exemple) avant d’ouvrir sa micro-entreprise, afin d’affiner ses connaissances des animaux, ses méthodes d’apprentissage et de développer sa crédibilité auprès de ses futurs clients.

Pour créer son activité d’éducateur canin, la seule obligation est de détenir une attestation de connaissances. Cette attestation est délivrée par la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) si le futur éducateur a soit suivi une formation et possède un diplôme, soit est détenteur d’un titre ou un certificat figurant sur une liste publiée par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Ces formations permettent également d’acquérir toutes les compétences nécessaires et de suivre des stages. De plus en plus de personnes font appel à des éducateurs mais la concurrence est forte. Il est aussi difficile, comme pour tout indépendant, de trouver une clientèle lorsque l’on débute. Il faut donc mettre toutes les chances de son côté en ayant suivi des formations, des stages, pouvoir justifier d’une première expérience et avoir bien étudier la concurrence dans son secteur géographique.

1.5 Horaires, conditions et temps de travail de Dresseur de Chiens :

Les horaires sont décalés, il faut pouvoir travailler le soir (à partir de 18h), les week-ends et les jours fériés car ce sont les moments où la plupart des maîtres sont disponibles.

Il faut aussi effectuer beaucoup de déplacements pour se rendre au domicile du chien mais aussi dans différents lieux d’entraînement.

Les conditions de travail ne sont pas toujours idéales. L’éducateur travaille souvent en extérieur quelque soit le temps, le métier est physique, les chiens pèsent parfois lourds, il doit courir ou marcher au pas tout le long des exercices en extérieur. Enfin, certains chiens peuvent se montrer agressifs.

Dresseur de chien en tenue

2. Quel est le salaire d’un Éducateur Canin, son évolution de carrière :

2.1 Combien gagne un Éducateur Canin, rémunération, tarifs :
2.2 Evolution professionnelle d’un Dresseur de Chiens :

2.1 Combien gagne un Éducateur Canin, rémunération, tarifs :

Lorsqu’un éducateur canin débute en tant que salarié pour une structure, il est assuré de gagner le SMIC.

Comme la majorité des éducateurs travaillent à leur compte, leur rémunération varie selon leur clientèle et les tarifs que l’éducateur a décidé d’appliquer à l’heure.

Lorsqu’il démarre son activité en tant qu’indépendant, il n’a pas toujours l’assurance de faire un salaire complet pendant les premiers mois, le temps de trouver suffisamment de clients, que la publicité et le bouche-à-oreille fonctionnent.

En moyenne, une séance individuelle de d’éducation canine est facturée entre 40 et 100€ de l’heure. Mais pour attirer plus de clients et augmenter son chiffre d’affaire, l’éducateur peut proposer des séances collectives et des forfaits pour faire baisser le coût à l’heure pour les maîtres des chiens.

Il est donc très difficile de donner un salaire moyen pour cette profession. La rémunération de l’éducateur est très variable, elle va dépendre de sa réputation et de son talent pour vendre ses prestations.

2.2 Évolution professionnelle d’un Dresseur de Chiens :

Pour évoluer et élargir sa clientèle, un éducateur peut décider de se spécialiser dans la psychologie animale (comportementaliste) ou par exemple l’éducation de chiens guides d’aveugles.

Comme il détient un justificatif de connaissance dans le domaine canin, l’éducateur peut également évoluer vers d’autres activités liées aux animaux de compagnie : ouvrir et gérer un élevage canin, ou se spécialiser dans le dressage, pour le cinéma par exemple.

Éducateur de chien en plein travail

3. Quels diplômes, études, formations pour devenir Éducateur Canin :

La seule obligation pour exercer ce métier est de détenir une attestation de connaissances en particulier si l’on souhaite ouvrir sa propre entreprise. Si l’on décide de rester salarié il n’est pas nécessaire de l’obtenir car l’employeur doit lui le posséder.

Pour obtenir ce justificatif le futur éducateur doit :

. soit être titulaire d’un diplôme, d’un titre ou d’une certification attestant des connaissances requises, figurant sur une liste publiée par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. Vous pouvez consulter cette liste ici.

. soit avoir obtenu un certificat de capacité « CCAD » délivré avant le 1er janvier 2016. Ce certificat était obligatoire avant 2016 pour travailler dans le domaine canin. Il reste valable à condition d’avoir actualisé ces connaissances s’il a été délivré il y a plus de 10 ans.

. soit avoir réussi une évaluation nationale à la suite d’une formation habilitée par la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DRAAF).

Théoriquement il n’existe donc pas de formation obligatoire mais en pratique il est nécessaire de suivre une formation pour l’obtention du justificatif de connaissance. En particulier le Brevet Professionnel (BP) éducateur canin, seule formation reconnue par l’État dans le domaine de l’éducation canine, permet de se voir délivrer directement le justificatif de connaissance. Il existe également des formations privées habilitées pour l’obtention de ce justificatif après une évaluation.

3.1 Formations privées d’Éducateur Canin :
3.2 Brevet Professionnel d’Éducateur Canin (BPEC) :

3.1 Formations privées d’Éducateur Canin :

Ces formations d’organismes privés ne sont pas reconnues par l’État mais si les établissements qui les délivrent sont habilités par le Ministère l’Agriculture et de l’Alimentation, elles sont suffisantes pour passer l’évaluation nationale. Pour trouver une formation habilitée dans votre région : consultez le site internet de votre Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DRAAF).

La réussite à l’évaluation à l’issue de cette formation donne lieu à la délivrance de l’attestation de connaissances par la DRAAF. Elle mentionne les catégories d’animaux avec lesquelles l’éducateur peut travailler.

La durée, le format et le prix des formations proposées par ces organismes varient. Lorsque l’on choisit le contenu et le format de sa formation, il est important de prendre en considération le besoin d’acquérir toutes les compétences nécessaires à l’apprentissage du métier, et pas seulement la délivrance du certificat.

3.2 Brevet Professionnel d’Éducateur Canin (BPEC) :

Afin de professionnaliser le métier, une formation diplômante a été créée par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. Elle est la seule à être reconnue par l’État : le Brevet Professionnel d’Éducateur Canin (BPEC).

Le BPEC canin est également la seule formation dans le domaine de l’éducation canine permettant l’obtention du certificat de connaissances sans avoir à passer d’évaluation.

Pour accéder à cette formation, il faut :

. avoir 18 ans minimum au moment de l’obtention du diplôme,
. justifier d’une année d’expérience professionnelle tous domaines confondus,
. avoir au moins fini sa classe de seconde au lycée.

Des équivalences existent si vous n’avez pas le niveau seconde :

. détenir un Brevet d’Études Professionnelles (BEP),
. posséder un Certificat d’Aptitude Professionnelle Agricole (CAPA),
. avoir exercé dans le domaine de l’éducation canine pendant 1 an ou trois années d’expérience tous domaines confondus.

Il est aussi parfois exigé d’avoir un chien à disposition.

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de chaque établissement car les conditions varient selon les écoles et des exceptions sont possibles.

Seuls 11 établissements de type Centre de Formation d’Apprentis (CFA) ou Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole (CFPPA) proposent l’obtention du BPEC :

. CFPPA de Cibeins à Belley (01),
. CFPPA de Dax (40),
. CFA de Blois (41),
. CFA de Gramat (46),
. CFPPA L’Epine (51),
. CFA de Bar le Duc (55),
. CFPPA Sées (61),
. CFA Saint-Gervais d’Auvergne (63),
. CFPPA Bougainville (77),
. CFPPA Montmorillon (86),
. CFPPA du Lamentin (97).

La formation dure 2 ans, la répartition entre le temps passé en formation théorique au centre et celui passé en entreprise dépend des établissements. Certains centres proposent également d’effectuer cette formation en alternance. Dans ce cas, il faudra avoir trouvé un employeur avant d’être définitivement accepté et avoir 18 ans au début de la formation.

La formation est composée de 9 Unités Capitalisables (UC) et de 3 Unités Capitalisables d’Adaptation Régionale et à l’Emploi (UCARE) couvrant le domaine de l’éducation canine et de la gestion d’entreprise.

Modules d’Éducation Canine :

. UC1 : mobiliser des connaissances cynotechniques et cynophiles dans une perspective de conseil,
. UC2 : conduire un processus d’éducation canine,
. UC3 : conseiller le client dans les domaines de l’éducation canine,
. UC4 : utiliser les outils mathématiques dans les situations complexes de la vie professionnelle et sociale,
. UC5 : exposer les mécanismes scientifiques nécessaires au processus d’éducation canine,
. UC6 : communiquer dans les situations complexes de la vie professionnelle et sociale.

Modules de Gestion d’Entreprise :

. UC7 : présenter les caractéristiques d’une entreprise d’éducation canine et de son environnement socio-économique,
. UC8 : assurer la gestion de son entreprise et la commercialisation de ses prestations,
. UC9 : appliquer la réglementation dans la création et la conduite de l’activité.

Les 3 dernières unités (UCARE) sont au choix parmi plusieurs thématiques dont : comportementaliste, manipulation de chiens agressifs, rééducation, chiens de refuge, présentation aux concours, approfondissement élevage, dressage de chien de chasse, etc.

Il est nécessaire de valider toutes les UC en contrôle continu afin d’avoir son diplôme. L’obtention du diplôme permet de détenir le niveau d’un baccalauréat et l’obtention de l’attestation de connaissances, après en avoir fait la demande à la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP).