Fiche Métier d’Assistante Commerciale

L’assistante commerciale met en relation les clients, les commerciaux et la direction de l’entreprise pour favoriser les ventes. Elle établit les devis, valide les commandes et s’occupe des relances. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir assistante commerciale.

Assistante Commerciale

Synonymes et métiers similaires : commercial, directeur commercial, secrétaire, assistante comptable, assistante de direction, agent administratif, assistant manager.
Niveau d’étude ou diplôme minimum : aucun, mais un niveau BAC minimum est recommandé.
Études en alternance : oui.
Salaire débutant : 1.400€ net.
Statut : salarié.
Limite d’âge pour le recrutement : aucune.

1. Que fait une Assistante Commerciale : missions, tâches et fonctions
2. Quel est le salaire d’une Assistante Commerciale , son évolution de carrière
3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Assistante Commerciale

1. Que fait une Assistante Commerciale : missions, tâches et fonctions

1.1 Quotidien de l’Assistante

En tant qu’intermédiaire principale entre le client et la société qui l’emploie, l’assistante commerciale doit assurer un suivi irréprochable des dossiers clients. Dès son arrivée au bureau, elle prend connaissance des messages qui lui ont été transmis pour y répondre au plus vite.

Pour soutenir les commerciaux dans leur mission de vente, l’assistante rédige les propositions commerciales à destination des prospects et répond à leurs questions concernant les produits ou les services vendus.

Lorsque le devis est accepté par le client, l’assistante commerciale met tout en œuvre pour finaliser la vente dans les meilleures conditions et délais. Elle s’assure de la livraison de la commande et peut assumer le service après-vente.

En cas d’impayés de la part des clients ou des fournisseurs, l’assistante commerciale effectue des relances par téléphone et par mail pour obtenir le recouvrement des factures. Elle a aussi la possibilité de formuler des offres commerciales auprès des clients réguliers.

Plus généralement, l’assistante commerciale gère l’agenda des commerciaux : elle organise leurs déjeuners d’affaires, leurs réunions avec les partenaires financiers et les prestataires. Elle assiste aussi aux briefings préparatoires des actions de vente.

C’est aussi elle qui s’occupe des tâches administratives et de communication : impression des contrats, classement des dossiers, envoi des mails groupés, gestion des plaquettes commerciales, actualisation du fichier clients, etc.

Si la société qui l’emploie vend des biens matériels, l’assistante commerciale gère aussi le stock de marchandises, en passant les commandes auprès des fournisseurs et en effectuant les opérations comptables.

Ses missions peuvent être légèrement différentes selon l’entreprise qui l’emploie :

  • Immobilier : c’est principalement le secteur de l’immobilier neuf qui recrute des assistantes commerciales. En lien avec l’équipe de courtiers immobiliers, elle gère les visites d’appartements et pose des options auprès des promoteurs. C’est elle qui contacte le notaire pour finaliser la vente et qui constitue le dossier client, avant analyse par la banque de prêt.
  • Industrie : dans les entreprises de manufacture, l’assistante commerciale commande les matières premières auprès des fournisseurs. Elle est également chargée du tableau statistique des ventes, qui donne le classement des commerciaux. Elle fait la promotion des biens de l’entreprise avec le service communication.
  • Services : ressources humaines, garde d’enfants, apprentissage des langues, location de matériel, … Dans une société de services, l’assistante commerciale développe le portefeuille clients et en assure le suivi. Elle veille au respect des contrats et effectue des reportings réguliers pour améliorer les prestations. Elle met aussi en place des actions pour fidéliser la clientèle.

Le métier d’assistante commerciale est davantage occupé par les femmes, mais il est tout à fait possible d’accéder à ce poste en tant qu’homme.

1.2 Tenue et équipement

Quel que soit le secteur d’activité qui l’emploie, l’assistante commerciale doit toujours s’habiller de manière à être présentable pour les clients et ses collaborateurs.

Généralement, elle choisit une tenue sobre et élégante : tailleur noir, chemisier blanc ou plus coloré, chaussures habillées. La coiffure, qui participe à sa présentation, doit également être soignée : chignon ou cheveux attachés.

Son équipement se compose essentiellement d’un ordinateur de bureau et d’un ordinateur portable. Elle a aussi une imprimante scanner à sa disposition. Son téléphone portable et sa ligne fixe lui permettent de rester joignable en permanence.

1.3 Qualités essentielles, compétences nécessaires

L’organisation et la polyvalence sont les principales qualités de l’assistante commerciale. Elle doit pouvoir gérer les agendas des commerciaux tout en gardant un œil sur l’avancement des dossiers clients.

Son sens de la communication et sa réactivité sont appréciés pour échanger des informations avec la clientèle, avec les commerciaux et avec sa direction. L’envoi quotidien de mails exige une parfaite maîtrise du français.

Sa ténacité commerciale et son dynamisme lui permettent de mener à bien des missions de prospection (recherche de nouveaux clients) et de négociation.

L’assistante commerciale doit savoir analyser des données chiffrées en autonomie pour effectuer la gestion des stocks de produits et réaliser des Powerpoint de présentation des résultats commerciaux.

Dotée de fortes compétences informatiques, elle maîtrise les principaux logiciels de bureautique et peut être formée à des logiciels de gestion plus complexes.

1.4 Débouchés, recrutement, où exercer ce métier

Il est facile pour une assistante commerciale de trouver un emploi, ce métier s’exerçant dans tous les secteurs d’activité qui ont un rapport avec la vente.

L’assistante commerciale peut être recrutée dans toute entreprise qui vend des biens ou des services :

  • agences de communication,
  • grande distribution,
  • agro-alimentaire,
  • commerces en ligne,
  • opérateurs internet & mobile,
  • automobile,
  • location de matériel médical,
  • agriculture etc.

Elle peut proposer ses services à un grand groupe ou à de Petites et Moyennes Entreprises (PME) ou Industries (PMI).

Pour commencer sa vie professionnelle, l’assistante commerciale diplômée peut envoyer :

  • une candidature spontanée aux entreprises qui l’intéresse,
  • un dossier de candidature en réponse à une offre d’emploi (CV + lettre de motivation).

Dans les deux cas, elle sera convoquée à un entretien d’embauche pour vérifier ses motivations, ses compétences et son état d’esprit.

1.5 Horaires, conditions et temps de travail

En règle générale, le poste d’assistante commerciale offre des heures régulières de travail : 9h00 – 18h00. Pour que l’assistante commerciale soit joignable sur une grande plage horaire, elle effectue souvent 39 heures par semaine.

Les 4 heures qui viennent en plus de la durée légale de travail de 35 heures sont récupérées sous la forme d’une Réduction du Temps de Travail (RTT). L’assistante commerciale a donc droit à deux jours de congés par mois en plus de ses congés payés.

L’assistante doit pouvoir se rendre disponible pour participer à des événements en soirée (repas avec des clients, des prestataires, des fournisseurs, etc.) ou à des séminaires.

Assistante d'une entreprise de commerce

2. Quel est le salaire d’une Assistante Commerciale, son évolution de carrière

En début de carrière, le salaire d’une assistante commerciale se situe aux environs de 1.800€ brut par mois (1.400€ net).

Le salaire mensuel brut d’une professionnelle plus expérimentée se situe entre 1.900€ et 2.500€ ( entre 1.482€ et 1.900€ net).

Certaines assistantes commerciales peuvent gagner jusqu’à 3.300€ brut (2.574€ net) grâce à leur maîtrise de logiciels complexes ou de leurs compétences spécifiques (trilingues, management d’équipes, etc).

À ce salaire fixe s’ajoutent une part variable liée aux ventes et à des avantages sociaux : tickets restaurants, téléphone portable, voiture de fonction, cadeaux de fin d’année, primes d’objectifs, intéressement et participation, etc.

Au fil de sa carrière, l’assistante commerciale peut devenir responsable commerciale et intervenir davantage sur la stratégie commerciale pour développer le chiffre d’affaires de l’entreprise tout en supervisant l’équipe de commerciaux.

À noter : pour aller plus loin, vous pouvez lire notre article spécial sur la rémunération de l’assistante commerciale.

3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Assistante Commerciale

Même s’il est possible d’exercer ce métier sans diplôme, les entreprises préfèrent recruter des assistantes qui sont diplômées.

De nombreux diplômes peuvent conduire à un poste d’assistante commerciale : ils vont du niveau BAC à BAC+3. Quand la formation n’a pas lieu en alternance, elle est généralement complétée par un stage de 6 mois en entreprise.

Le métier d’assistante commerciale est également accessible par le biais de la formation continue via le Titre professionnel  « TP Assistant commercial » inscrit au Registre National des Compétences Professionnelles (RNCP).

Formation de l’Assistante Commerciale :

Parmi les formations accessibles dès le lycée permettant d’obtenir le niveau BAC, on retrouve :

  • BAC Pro gestion-administration,
  • BAC Technologique STMG (Sciences et Technologies du Management et de la Gestion) option « mercatique ».

Les élèves qui visent des postes à responsabilités doivent avoir un niveau BAC+2, BAC+3 et valider un diplôme de type :

  • BTS Assistant de gestion PME-PMI,
  • BTS Assistant de manager,
  • BTS MCO (Management Commercial Oppérationel), anciennement MUC (Management des Unités Commerciales),
  • BTS NDRC (Négociation et Digitalisation de la Relation Client),
  • BTS Commerce international,
  • DUT Techniques de commercialisation,
  • DUT Gestion administrative et commerciale des organisations.

À noter : pour entrer dans des domaines exigeants comme le luxe ou la banque, l’élève doit s’orienter vers une Licence en Sciences Économiques (BAC+3) ou un diplôme d’école de commerce.