Fiche Métier de Web Designer

Un web designer s’occupe de l’aspect visuel des sites web. Il  réalise des designs pertinents et agréables pour les utilisateurs et les marques. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir web designer.

Web designer

Synonymes et métiers associés : webmaster, développeur web, graphiste, codeur, infographiste, ergonome web, directeur artistique.
Niveau d’étude ou diplôme minimum : aucun.
Études en alternance : oui.
Salaire débutant : entre 1.500€ et 2.500€ brut par mois.
Statut : salarié, indépendant.
Limite d’âge pour le recrutement : 18 ans.

1. Que fait un Web Designer : missions, tâches et fonctions
2. Quel est le salaire d’un Web Designer, son évolution de carrière
3. Quels diplômes, études, formations pour devenir Web Designer

1. Que fait un Web Designer : missions, tâches et fonctions

Un web designer est en charge du design d’un site web. Il ne doit pas être confondu avec un webmaster, qui lui, s’occupe de toute la conception d’un site et qui peut assurer sa maintenance.

1.1 Quotidien du métier de Web Designer

Le web designer peut être à son compte ou salarié dans une entreprise. En fonction de son statut, son quotidien sera très différent.

S’il est salarié en entreprise, il travaille souvent en équipe et ses missions sont centrées sur le design puisqu’il travaille souvent avec un développeur ou un web master.

En revanche, lorsqu’il est à son compte, il travaille en tant que freelance et donc, sans équipe. Il peut se servir d’autres compétences liées au web (développement, intégration, code…) pour répondre à la demande des clients.

Dans tous les cas, le web designer s’occupe principalement de tout ce qui est visuel sur un site internet. Il arrive également qu’il travaille sur l’interface d’applications, mais c’est plus rare.

Un projet commence toujours par un rendez-vous ou une réunion avec les clients / les supérieurs, cela peut être un rendez vous physique, par téléphone ou webcam. Le projet peut être un site qui n’a pas encore été créé, ou un site déjà créé et dont les propriétaires voudraient modifier l’interface.

Au cours de la réunion, le web designer se fait une idée du travail qui l’attend. Il participe activement à la discussion et doit faire des propositions pertinentes pour aider ses clients. C’est à ce moment que la charte graphique est établie, elle va définir la ligne directrice du projet et prendre en compte les attentes et les contraintes. C’est une sorte de cahier des charges pour un projet graphique.

Une fois toutes les informations en main, il peut se mettre au travail et préparer sa proposition. Dans celle-ci, il dot prendre en compte tout un tas de critères :

  • l’architecture (ou l’arborescence) : il réfléchit à l’organisation des pages et des rubriques pour rendre l’utilisation du site la plus intuitive possible,
  • l’ergonomie : il adapte le site aux besoins des utilisateurs,
  • les animations : si besoin, il scénarise et créé les animations,
  • l’interactivité : il fait en sorte que le site soit agréable et ludique visuellement afin que les utilisateurs y restent plus longtemps,
  • l’identité du site : il renforce l’identité du site ou de la marque en jouant sur les couleurs, la police d’écriture et les illustration pour qu’il soit reconnaissable,
  • l’adaptation sur d’autres supports : de plus en plus d’utilisateurs naviguent sur internet depuis leur smartphone ou leur tablette, il faut donc s’assurer que leur expérience soit aussi agréable que sur un ordinateur. De nos jours, on applique d’ailleurs le principe de « mobile first », c’est à dire que l’on pense et optimise un site interne en priorité pour un affichage sur smartphone, puis on adapte pour ordinateur et tablette.

Si sa proposition a séduit son client ou son supérieur, il peut commencer à la réaliser pour pouvoir la rendre.

Un web designer à son compte devra en plus s’occuper de la gestion de son entreprise, du démarchage des clients, de la comptabilité, etc.

1.2 Tenue et équipement

Le web designer travaille généralement en tenue de ville. Il peut cependant devoir adapter sa tenue en fonction de ses clients ou du code vestimentaire de son entreprise.

Au niveau des équipements, le designer web n’a besoin que de son ordinateur, d’un carnet s’il aime dessiner et prendre des notes à la main, et d’une tablette graphique pour travailler rapidement en numérique. A noter qu’énormément de graphistes web s’équipent de matériel de la marque Apple, réputée pour son efficacité pour le travail web créatif.  

Pour créer le design d’un site web, il doit maîtriser des logiciels d’éditions d’image (Adobe Photoshop, le plus réputé dans ce domaine) et de code (Firebug, Coda, Aptana,…). Bien sûr, un web designer a toujours ses logiciels et ses outils préférés.

1.3 Qualités essentielles, compétences nécessaires

Dans le quotidien d’un web designer les délais peuvent être serrés et les clients exigeants, c’est pourquoi il doit savoir gérer la pression.

Il doit aussi être à l’écoute des clients et de ses supérieurs pour pouvoir comprendre leurs attentes et leur univers. Évidemment, le web designer doit avoir du goût et être créatif.

Il doit également être curieux et se tenir au courant des nouveautés et de l’évolution des tendances du monde digital.

Son métier étant exclusivement digital, le web designer doit être à l’aise avec l’informatique et maîtriser des logiciels spécialisés. La maîtrise de l’anglais est un vrai plus, voire indispensable.

1.4 Débouchés, recrutement, où exercer ce métier

Les métiers du web sont en plein essor, mais les places de web designer en entreprise sont très demandées. Pour mettre toutes les chances de son côté et de démarquer de la concurrence, il est préférable que le web designer soit formé.

Pour les designer freelance, si leur communication est soignée et qu’ils savent se vendre, il peuvent trouver des clients assez rapidement. A noter que la plupart des freelances choisissent le statut de micro-entrepreneur.

Le recrutement des salariés s’effectue par une candidature classique (CV + lettre de motivation).

Un web designer peut travailler dans une agence de création de sites web, une agence spécialisée en communication d’entreprise ou d’autres agences digitales.

1.5 Horaires, conditions et temps de travail

Les horaires d’un designer web salarié sont généralement des horaires de bureau classiques, de 8/9h jusqu’à 18/19h. Cependant, il doit souvent effectuer des heures supplémentaires pour tenir les délais et effectuer des retouches.

A son compte, un web designer ne compte pas ses heures, il est autonome sur le plan horaires mais son activité lui demande beaucoup de temps, surtout lors du démarrage de son activité le temps de se faire un réseau de clients. Il faut rajouter à cela le démarchage, la gestion de l’entreprise et la formation continue.

Les conditions de travail sont bonnes, le métier est créatif et gratifiant si l’on met de côté les délais serrés et la pression qu’ils impliquent.

Agence de Web Design

2. Quel est le salaire d’un Web Designer, son évolution de carrière

Le salaire d’un web designer salarié débutant se situe entre 1.500€ et 2.500€ brut par mois (entre 1.170€ et 1.950€ net). Cette rémunération dépend de la formation du professionnel, de l’entreprise dans laquelle il va travailler et des responsabilités qui lui seront confiées.

Avec l’expérience, le web designer peut obtenir un salaire de 3.000€ à 4.000€ brut par mois (entre 2.300€ et 3.100€ net) en fonction de ses responsabilités.

Les revenus d’un web designer freelance sont plus difficiles à estimer car cela dépend de beaucoup de critères : réputation, tarifs pratiqués, services proposés, temps de travail… Les débuts peuvent être difficiles, mais avec de l’expérience on peut très bien vivre de cette activité.

Un web designer salarié peut évoluer grâce à des promotions, jusqu’à devenir chef de projet puis directeur artistique. Il peut aussi décider de se lancer en tant que freelance une fois qu’il a un peu plus d’expérience.

Dans ce cas, il choisit les services qu’il propose et peut compléter sa formation pour toucher une clientèle plus large, ou au contraire se spécialiser pour offrir toucher une clientèle particulière.

3. Quels diplômes, études, formations pour devenir Web Designer

Le métier de web designer n’est pas encore réglementé en France, il n’existe donc aucun diplôme obligatoire pour se lancer dans cette activité.

En revanche, la concurrence pour travailler en tant que salarié est réelle et les recruteurs choisissent les profils les plus qualifiés et les plus formés.

Généralement, les recruteurs préfèrent les cursus en alternance, ou les étudiants ayant effectué des stages car ils ont déjà une expérience professionnelle et connaissent la réalité du métier avant de se lancer sur le marché du travail.

Il existe aujourd’hui énormément de formations en ligne proposées par des écoles privées. Elles sont souvent plus courtes que les cursus classiques, mais il est important pour l’étudiant de bien se renseigner sur la formation pour qu’il soit sûr qu’elle lui apporte ce qu’il recherche.

Si l’étudiant choisit de se former via un cursus plus classique, il est possible de le faire en 2 ans, 3 ans ou 5 ans.

Voici les diplômes les plus populaires pour accéder à des postes de designer web :

  • Niveau BAC +2 : BTS Communication Visuelle, BTS Design Graphique, DUT MMI (Métiers du Multimédia et de l’Internet), etc.
  • Niveau BAC +3 : Licence Pro Métiers du Numérique, Licence Pro Activités et Techniques de Communication (option web design), Licence Pro Design Web, Licence Pro Infographie, Web Designer et Multimédia, Bachelor Web Design et Communication Graphique, DN MADE (Diplôme National des Métiers d’Art et du Design) mention graphisme ou numérique, etc.
  • Niveau BAC +5 : Master Design d’Interfaces Multimédia et Internet, Master Création Numérique, DSAA (Diplôme Supérieur en Arts Appliqués) Design et Création Graphique, DNSEP (Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique), Diplômes d’Écoles d’Arts, etc.