Fiche Métier d’Infographiste

L’infographiste utilise des outils informatiques pour réaliser des supports de communication visuels pour ses clients. Vous trouverez toutes les informations utiles pour devenir infographiste dans cette fiche métier.

Infographiste

Synonymes et métiers associés : graphiste, illustratrice, directeur artistique, web designer, webmaster, développeur web.
Niveau d’étude ou diplôme minimum : aucun.
Études en alternance : oui.
Salaire débutant : très variable.
Statut : indépendant, salarié.
Limite d’âge pour le recrutement : aucune.

1. Que fait un Infographiste : missions, tâches et fonctions
2. Quel est le salaire d’un Infographiste, son évolution de carrière
3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Infographiste

1. Que fait un Infographiste : missions, tâches et fonctions

Les métiers d’infographiste et de graphiste sont très similaires. Les compétences nécessaires sont les mêmes mais on considère souvent l’infographiste comme étant plus axé sur la partie technique et le graphiste sur la partie créative. Donc en fonction des commandes ou des entreprises, la frontière entre ces deux professions peut disparaître.

1.1 Quotidien de ce métier

L’infographiste peut créer des images, graphismes ou animations dans presque tous les domaines. Ces supports de communications peuvent être :

  • des logos pour une marque ou une entreprise,
  • des flyers et des affiches pour un événement,
  • des animations pour les sites web, la publicité, la télévision, les jeux vidéos ou le cinéma…

Le quotidien d’un infographiste salarié est différent de celui d’un indépendant.

Lorsqu’il est salarié, il travaille souvent en équipe, sur des projets plus importants et se concentre sur des tâches plus précises (il ne fait presque que de l’infographie). Il ne traite pas directement avec les clients car il est sous la supervision du directeur artistique, du directeur de production ou du chef de projet.

Lorsqu’il est à son compte, il travaille en freelance. En dehors de la réalisation de ses commandes, il doit gérer son entreprise : faire la comptabilité, trouver des clients, éditer des devis, envoyer les factures, assurer la visibilité et la communication, négocier les tarifs, etc.

1.2 Tenue et équipement

L’infographiste ne porte pas de tenue particulière, il travaille en tenue de ville.

Son équipement est assez minimaliste : un ordinateur et une tablette graphique. Pour réaliser ses graphismes / animations, il a tout de même besoin de certains logiciels :

  • Adobe Photoshop : logiciel de traitement d’image, de retouche photo,
  • Adobe Illustrator : logiciel de création graphique et de dessin vectoriel,
  • Adobe In Design : logiciel de mise en page de documents.

Ces trois logiciels sont les plus utilisés de la profession, l’infographiste doit parfaitement les maîtriser.

1.3 Qualités essentielles, compétences nécessaires

L’infographiste doit être organisé, passionné et curieux, pour suivre l’évolution de son secteur et se former tout au long de sa carrière à de nouvelles techniques. Savoir dessiner et avoir un sens artistique sont des atouts, car cela permet de mieux appréhender les formes et les positions de personnages par exemple. Il doit aussi être autonome et créatif pour ses réalisations.

La compétence indispensable pour un infographiste est la maîtrise des logiciels de dessin, de retouche et de mise en page.

Un indépendant doit en plus savoir gérer son entreprise, souvent auto-entreprise / micro-entreprise.

1.4 Débouchés, recrutement, où exercer ce métier

Un infographistes peut travailler dans tous les secteurs pour des missions ponctuelles (affiches, logos…). Ces missions peuvent être confiées à un infographiste freelance directement ou à une agence de communication qui emploie des infographistes (salariés ou freelance).

Pour des projets plus longs, un infographiste qui veut être salarié peut trouver un poste au sein d’une agence multimédia, un studio d’animation ou une agence de publicité par exemple. A noter que ces structures peuvent également faire appel à des indépendants.

Les débouchés sont bons. Malgré la concurrence, il est tout à fait possible de vivre de l’infographie.

Un infographiste est recruté par une candidature classique : CV + lettre de motivation. Il doit également présenter son portfolio. Son portfolio est le document qui contient un aperçu de ses meilleurs créations. Il permet à un client ou à un recruteur d’apprécier le travail du créateur.

Les salariés travaillent généralement dans de grandes villes, là où les entreprises multimédias sont implantées, même si le télétravail se développe de plus en plus.

Les infographistes indépendants n’ont pas de contrainte géographique. Ils exercent depuis leur domicile ou choisissent de travailler dans un café, un espace de co-working ou un bureau qu’ils louent individuellement. Ils peuvent même voyager en continuant à travailler puisque tout leur travail est numérique et les relations clients s’effectuent presque toujours par téléphone ou par mail.

1.5 Horaires, conditions et temps de travail d’un illustrateur

Les horaires d’un infographiste salarié sont souvent des horaires de bureau classique : du lundi au vendredi, de 8h/9h à 18h/19h. Les heures supplémentaires sont fréquentes pour respecter les délais donnés par les clients.

Un infographiste indépendant quant à lui n’a pas d’horaires fixes. C’est lui qui gère son planning et qui détermine le temps qu’il accorde à son métier. En début d’activité, il ne compte pas ses heures car il doit trouver des clients. La gestion et la communication de son entreprise lui prennent aussi beaucoup de temps.

Les conditions de travail de cette profession sont bonnes, bien que stressantes par période (grande charge de travail avec des délais serrés).

Infographiste avec sa tablette

2. Quel est le salaire d’un Infographiste, son évolution de carrière

Le salaire d’un infographiste indépendant est difficile à estimer. Cela dépend de la réputation du professionnel, du temps qu’il accorde à son activité, de ses tarifs, ses contacts, etc.

En début de carrière, il est possible que le créateur ne gagne que quelques centaines d’euros par mois, mais au fur et à mesure, il trouvera des clients plus facilement et des contrats plus intéressants qui feront augmenter ses revenus.

Certains infographistes indépendants peuvent dépasser les 5.000€ de chiffre d’affaire par mois. Mais il faut prendre en compte qu’il doit payer diverses charges et impôts avant de pouvoir se rémunérer.

Un infographiste salarié, quant à lui, touche entre 1.800€ et 2.000€ net en début de carrière. Avec l’expérience, il peut atteindre les 3.000€ mensuels voire plus. Le salaire médian de la profession est d’environ 2.500€ net par mois.

En ce qui concerne son évolution de carrière, l’infographiste salarié peut gravir les échelons dans son entreprise en supervisant une équipe jusqu’à devenir directeur artistique.

Il peut aussi choisir de changer de spécialité, de changer d’orientation en restant dans la communication visuelle. Un infographiste peut ainsi se concentrer sur le graphisme, plus créatif, ou s’il est bon dessinateur, opter pour une carrière d’illustrateur par exemple.

3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Infographiste

Aucun diplôme n’est obligatoire pour devenir infographiste. Il est tout à fait possible d’apprendre le métier seul, en autodidacte, bien que cela demande beaucoup d’investissement personnel.

De nos jours, de nombreuses ressources sont disponibles, en particulier sur internet. On trouve de nombreux blogs, tutoriels, chaînes Youtube, et formations en ligne qui permettent d’apprendre le métier.

Pour l’insertion professionnelle, les autodidactes ne sont pas vraiment désavantagés, les clients se concentrent principalement sur le portfolio. En revanche certaines agences peuvent exiger des diplômes pour ses salariés.

De nombreux diplômes préparent au métier d’infographiste, du CAP au BAC+5. En réalité, un BAC+2 suffit pour obtenir la majorité des postes. L’infographie étant considérée comme une spécialité du graphisme, les diplômes sont souvent axés sur le graphisme.

Voici quelques exemples des diplômes possibles :

  • CAP Dessinateur d’exécution en communication graphique
  • CAP Signalétique enseigne décor
  • BEP Métiers de la communication et des industries graphiques
  • BEP Opérateur infographiste multimédia
  • BAC Pro Artisanat et métiers d’art option communication visuelle pluri-médias
  • BAC Pro Métiers de la communication et de l’industrie graphique option production graphique
  • BAC STD2A (Sciences et Technologies du Design et des Arts Appliqués)
  • BMA Graphisme et décor (niveau BAC)
  • MANAA (Mise À Niveau en Arts Appliqués) (BAC+1)
  • BTS Communication visuelle option graphisme (BAC+2)
  • BTS Design graphique option communication et médias numériques (BAC+2)
  • Bachelor infographie (BAC+3)
  • Diplômes d’écoles d’art en design graphique (BAC+5)

Parmi ces formations, beaucoup sont disponibles en alternance ou en apprentissage (CAP, BEP, BTS, Bachelor…). Cela permet à l’étudiant d’avoir un aperçu de la réalité du métier avant de se lancer pleinement dans la vie active.