Fiche Métier de Maquilleuse – Makeup Artist : salaire, formation, écoles

Fiche Métier de Maquilleuse – Makeup Artist : salaire, formation, écoles
5 (100%) 2 vote[s]

Un maquilleur ou une maquilleuse professionnelle a pour mission d’embellir le visage ou de le transformer avec du maquillage. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir maquilleur professionnel.

Maquilleuse Professionnelle

Synonymes et métiers associés : assistant maquilleur, assistant maquilleur spectacle, maquilleur beauté, maquilleur artistique, maquilleur effets spéciaux, maquilleur spectacle et théâtre, maquilleur conseil, chef maquilleur, responsable maquillage, photographe de mode, makeup artist, coiffeuse, nail artist, vendeuse de produits cosmétiques.
Niveau d’études ou diplômes requis : aucun.
Études en alternance : oui.
Salaire débutant : 1.498€ bruts par mois en institut.
Statut : salarié, intermittent du spectacle, micro-entrepreneur (freelance).
Limite d’âge pour le recrutement : 16 ans au minimum.

1. Que fait une Maquilleuse Professionnelle : missions, tâches :
2. Quel est le salaire d’une Maquilleuse Pro, son évolution de carrière :
3. Quels diplômes, études, formations pour devenir Maquilleuse :

1. Que fait une maquilleuse professionnelle : missions, tâches :

1.1 Quotidien d’une Maquilleuse Professionnelle :
1.2 Tenue et équipement d’une Maquilleuse :
1.3 Qualités essentielles, compétences requises pour être Maquilleuse Pro :
1.4 Débouchés, recrutement, où exercer le métier de Makeup Artist :
1.5 Horaires, durée et conditions de travail d’une Maquilleuse :

1.1 Quotidien d’une Maquilleuse Professionnelle :

La journée type d’une maquilleuse varie selon la structure dans laquelle elle travaille et le type de maquillage qu’elle pratique.

1.1.1 Tâches d’une Maquilleuse Maquillage Beauté :

. Maquillages en centre de beauté (spa, salon de beauté ou de coiffure) :

Lorsqu’elle est salariée en centre de soin, elle a des horaires réguliers. À son arrivée, elle met son uniforme et s’informe des rendez-vous de la journée. Elle prépare la cabine pour son premier rendez-vous.

Lorsque l’institut est assez grand ou réputé pour avoir une personne dédiée au maquillage, elle est recrutée uniquement pour faire cette prestation, sinon elle réalise tous les types de soins : épilation, manucure, soins du visage et du corps.

Lorsqu’elle maquille, elle installe sa cliente à la table de maquillage, lui demande quel type de maquillage elle souhaite faire (discret pour la journée, fort en couleurs pour une soirée). Elle identifie le type de visage (ovale, carré, etc.) de sa cliente, l’ossature (pommette, ombre, etc.) et sa texture de peau (sensible, mature, acnéique) pour adapter son maquillage.

Elle applique une base pour préparer la peau et commence le maquillage du teint, des yeux et des lèvres. Elle recourbe les cils, coiffe et dessine les sourcils. Pendant le maquillage, elle donne des conseils à sa cliente et lui recommande des produits pour son type de peau, la couleur de ces yeux, etc.

Lorsque le maquillage est terminé, elle s’assure que sa cliente est satisfaite puis la raccompagne pour l’encaisser. Elle range et nettoie son matériel avant de s’occuper de la prochaine cliente. Si elle a des moments de libre entre deux clientes ou en fin de journée, elle peut être chargée de nettoyer le salon, de vérifier le stock de produits, de passer une commande, de décorer la vitrine, etc.

. Maquillages à domicile, événement privé :

Lorsqu’elle est embauchée pour réaliser un maquillage sur un événement privé (mariage, Bar Mitzvah, etc.) ou au domicile d’une cliente, elle doit amener tout le matériel.

Elle l’installe dans la salle ou le coin qui lui est réservé. Elle commence par faire un bilan complet (forme du visage, personnalité, type d’événement, tenue de la cliente) avant de commencer le maquillage. Pour une mariée, elle a souvent fait une séance d’essai quelques semaines avant. Elle fait un maquillage beauté très appuyé, bien visible pour les événements en soirée. Il arrive qu’elle reste le temps de l’événement pour réaliser des retouches. Une fois sa prestation terminée, elle range son matériel et se fait payer.

1.1.2 Tâches d’une Maquilleuse de Mode, Séance Photo, Défilé :

La maquilleuse de mode maquille pour embellir et valoriser les modèles, et corriger leurs imperfections. Elle travaille sous forme de missions, en freelance ou en intermittente, le temps d’un défilé ou d’une séance photo.

Elle peut être l’assistante d’un maquilleur ou un photographe déjà intégré dans le milieu de la mode. Les séances commencent souvent très tôt et finissent tard. Elle transporte son matériel et l’installe.

Elle connaît déjà ou s’est renseignée sur le style que le photographe ou le styliste veut pour la séance, elle prend connaissance des tenues et de l’univers artistique recherché. Elle attend que les modèles soient prêtes pour le maquillage et elle commence sa prestation. Elle ajuste en fonction des remarques du styliste ou du photographe. Elle fait des retouches tout au long du shooting et du défilé.

1.1.3 Tâches d’une Maquilleuse Tournage et Scénique :

. Maquillages pour le cinéma, la télévision, les clips, la publicité :

Le maquillage de télévision, de publicité et de cinéma doit être particulièrement précis et irréprochable, car les visages sont filmés de près. Au cinéma, elle fait également des maquillages de transformation, elle vieillit, rajeunit, rajoute un tatouage, créer un personnage d’époque.

Sur les tournages, les horaires sont très longs. La maquilleuse arrive très tôt le matin pour préparer la table de maquillage et reste jusque tard le soir. Elle installe son matériel et se prépare, en particulier si elle réalise des effets spéciaux : pose de prothèses ou postiches, création de blessures, d’hématomes ou de cicatrices. Elle travaille sous la responsabilité du chef maquilleur, qui vérifie que les maquillages correspondent aux directives du réalisateur. Elle reste sur le tournage toute la journée afin de pouvoir faire des retouches, appelées « raccords ».

. Maquillages pour les spectacles, théâtres, opéras, comédies musicales, cabarets, cirques :

Lorsqu’elle est recrutée sur un spectacle, elle participe aux réunions de l’équipe artistique pour s’imprégner de l’univers du spectacle (décors, costumes, etc.) et connaître les directives du metteur en scène ou du directeur artistique. Elle fait des essais pour s’assurer que son maquillage correspond aux attentes.

Le jour de la représentation, elle arrive très tôt pour préparer le maquillage des artistes. Le maquillage scénique peut durer des heures surtout si elle doit faire des transformations radicales. Pour les spectacles vivants, elle force le trait pour que le maquillage soit visible jusqu’au fond de la salle. Elle réalise un maquillage dramatique : elle agrandit les yeux, la bouche, et dessine l’expression qu’elle veut donner au personnage. Elle réalise également des effets spéciaux pour transformer complètement un acteur.

1.1.4 Tâches d’une Maquilleuse Artistique :

. Peintures Corporelles (Face Painting, Body Painting) :

La maquilleuse artistique réalise des peintures sur le visage ou le corps. Elle peut travailler sur un défilé, pour un tournage ou sur une séance photo d’un magazine spécialisé dans l’art corporel, mais elle peut également participer à des concours et enseigner son art.

. Animations Maquillage Artistique :

La maquilleuse artistique animatrice réalise un maquillage de fantaisie pour les enfants et les adultes. Elle anime des événements (soirée d’Halloween, festival, carnaval, anniversaire) ou installe un stand dans des lieux de vie (centre commercial, camping) pour proposer des maquillages artistiques d’animaux, de fleurs, de princesse, etc.

Elle arrive sur le lieu plusieurs heures avant le début de l’événement pour installer un coin ou un stand et le décorer de manière à attirer l’attention des personnes.

Lorsque la maquilleuse est indépendante, et qu’elle n’est pas en train de maquiller, elle passe une bonne partie de son temps à chercher de nouvelles missions : elle fait de la publicité pour faire connaître ses services, elle ajoute des photos de ses maquillages sur son site internet, rappelle des anciens clients pour savoir s’ils n’ont pas de projet en préparation, elle démarche des lieux, etc.

Elle passe aussi du temps à perfectionner sa technique et à se renseigner sur les nouveaux produits. Elle fait également sa comptabilité, elle commande les produits de maquillage qui lui manquent et entretient son matériel.

1.2 Tenue et équipement d’une Maquilleuse :

Lorsqu’elle travaille en institut ou en parfumerie, elle porte la plupart du temps une blouse ou une chemise avec le nom de l’enseigne pour laquelle elle travaille. Lorsqu’elle est intermittente ou free-lance, elle travaille dans la tenue de son choix (vêtements de ville…).

Pour chaque prestation, elle emmène avec elle une mallette ou une valise avec des compartiments pour transporter son matériel : pinceaux, éponges, recourbe-cils, brosse à cils et sourcils, anti-cernes, base matifiante, fond de teint, poudre, mascara, eye-liner, mascara, crayon et rouge à lèvres. À son domicile, elle installe une table à maquillage.

1.3 Qualités essentielles, compétences requises pour être Maquilleuse Pro :

Tout d’abord, il faut être est passionné par ce métier, car réussir et gagner sa vie dans cette profession prend du temps et demande de la persévérance. Il faut aimer maquiller, que l’on maquille une star ou une personne âgée.

La maquilleuse est une personne rigoureuse et travailleuse qui perfectionne sa technique tout au long de sa carrière. Elle est très active pour trouver des missions, construire son réseau et développer son activité.

Elle a une sensibilité artistique pour créer des maquillages tendances. Des connaissances en histoire de l’art lui sont utiles lorsqu’elle transforme des acteurs en personnage d’époque sur des tournages de film, au théâtre ou à l’opéra. Enfin, elle est agréable, sociable et flexible pour nouer des relations facilement et agrandir son réseau.

1.4 Débouchés, recrutement, où exercer le métier de Makeup Artist :

La maquilleuse salariée dans un centre de beauté (institut, spa et salon de coiffure) après un diplôme esthétique, pratique tous les soins de beauté que le salon propose, pas seulement le maquillage. Le maquillage qu’elle y pratique est souvent basique.

Avec un cursus esthétique, elle peut également travailler comme maquilleur conseil ou animatrice d’une marque en magasin : elle conseille, fait des démonstrations et vend du maquillage.

Lorsqu’elle est intermittente (statut de salarié intermittent) ou micro-entrepreneuse, elle travaille sous forme de missions courtes ou longues dans différents domaines :

. à domicile ou dans un lieu de vie collectif (mariage, maison de retraite, hôtel),
. sur les tournages (télévision, cinéma, publicité),
. pour le monde du spectacle (théâtre, opéra, cabaret),
. pour la mode (séance photo, défilé de mode, magasin).

Il est difficile de faire sa place dans ce métier, surtout lorsque l’on débute et que l’on a très peu de contacts, car il faut constamment trouver des missions.

Une maquilleuse débutante multiplie les stages en tant qu’assistante coiffeuse, ou commence dans un métier annexe, vendeuse ou ambassadrice pour une marque de maquillage par exemple.

Elle accepte parfois de travailler gratuitement lorsque cela lui permet de se faire des contacts et d’enrichir son portfolio. Si elle propose un travail de qualité, le bouche à oreille commencera à fonctionner. Il lui faudra supporter quelques années de précarité avant de pouvoir se constituer un réseau de contact et une clientèle fidèle.

1.5 Horaires, durée et conditions de travail d’une Maquilleuse :

En institut de beauté, une maquilleuse travaille très souvent du mardi au samedi de 10 heures à 19 heures.

En freelance ou en tant qu’intermittente, il n’y a pas d’horaires prédéfinis, elle peut travailler le dimanche, les jours fériés, 15 heures par jour, finir à 4 heures du matin, travailler 10 jours d’affilés ou ne pas travailler pendant plusieurs semaines. Tout dépend des missions qu’elle décroche.

Elle peut refuser une mission, car elle est indépendante, mais ce n’est pas conseillé surtout en début de carrière, et en particulier dans le monde du spectacle, car elle prend le risque qu’on ne la contacte pas pour la prochaine mission. Elle doit se rendre totalement disponible. Certains tournages sont difficiles, car elle passe des heures à maquiller dans une position inconfortable (parfois en extérieur) et elle subit une pression constante.

Trousse de maquillage d'une maquilleuse pro

2. Quel est le salaire d’une Maquilleuse Pro, son évolution de carrière :

2.1 Combien gagne une Maquilleuse Professionnelle, rémunération, primes :
… 2.1.1 Salaire d’une Maquilleuse en Institut :
… 2.1.2 Salaire d’une Maquilleuse Intermittente du Spectacle :
… 2.1.3 Salaire d’une Maquilleuse Indépendante :
2.2 Évolution professionnelle d’une Maquilleuse :

2.1 Combien gagne une maquilleuse professionnelle, rémunération, primes :

2.1.1 Salaire d’une Maquilleuse en Institut :

– Salaires minimum :

Une maquilleuse salariée dans un institut dépend de la Convention Collective Nationale (CNN) de l’esthétique-cosmétique. Cette convention rassemble toutes les règles liées aux conditions de travail des esthéticiennes salariées. Elle établit leur niveau de salaire minimum en fonction de leur qualification et de leur expérience.

. L’esthéticienne maquilleuse non diplômée (mais formée dans l’esthétique), et la maquilleuse spécialisée en maquillage permanent sans diplôme d’état en esthétique (mais formée au maquillage) sont rémunérées au minimum 1.498€ bruts par mois.

. L’esthéticienne maquilleuse diplômée du CAP esthétique, l’esthéticienne maquilleuse non diplômée, mais ayant 3 années d’expérience d’esthéticienne et la maquilleuse spécialisée en maquillage permanent non diplômée en esthétique, mais détenant un CQP de maquilleur et 3 années d’expérience gagnent au moins 1.505€.

. L’esthéticienne maquilleuse diplômée du BP ou du Baccalauréat professionnel esthétique et la maquilleuse-conseillère-animatrice titulaire d’un CAP en esthétique et du CQP de maquilleur-conseil-animateur sont payées au moins 1.513€.

. L’esthéticienne maquilleuse diplômée du BP ou du Baccalauréat professionnel esthétique ayant 3 années d’expérience et la maquilleuse-conseil-animatrice titulaire d’un BP (ou du Baccalauréat professionnel) en esthétique et du CQP de maquilleur-conseil-animateur gagnent au moins 1.520€.

Nous appelons une esthéticienne maquilleuse, une employée qui pratique tous les soins esthétiques y compris les prestations de maquillage. Pour les autres (la maquilleuse permanent et la maquilleuse-conseil-animatrice) elles ne peuvent réaliser que les prestations de maquillage apprises dans leur CQP respectives.

Les instituts ne peuvent pas payer leurs salariés en dessous de ces montants. Certains instituts, les salons haut de gamme par exemple, peuvent décider de payer au-dessus de ces seuils, mais cela reste exceptionnel.

– Primes et heures supplémentaires :

La maquilleuse en institut peut compléter son salaire grâce à des primes ou en faisant des heures supplémentaires.

. Prime d’ancienneté : selon son ancienneté, elle touche entre 38€ bruts par mois (après 3 ans dans l’entreprise) et 200€ (après 25 ans).

. Prime de résultat : certains instituts décident de donner une prime aux esthéticiennes qui dépassent un objectif de chiffre d’affaires mensuel.

. Les heures supplémentaires : lorsqu’elle travaille au-delà des 35 heures, les heures sont payées 25% plus chères, pour les heures allant de 36 à 43 heures, et 50% plus chères à partir des 44 heures.

2.1.2 Salaire d’une Maquilleuse Intermittente du Spectacle :

Lorsque la maquilleuse a un statut d’intermittent du spectacle, sa rémunération varie selon le nombre et le type de mission qu’elle trouve.

Selon le secteur (cinéma, théâtre, mode, etc.) elle dépend d’une convention collective différente, avec des salaires minimums différents.

Par exemple, si la maquilleuse intermittente travaille sur les plateaux de tournage (film, court métrage et publicité) elle dépend de la Convention collective nationale de la production cinématographique et de films publicitaires.

Dans ce cas, le salaire minimum brut pour une semaine de 39 heures en période de tournage est de :

. 992€ pour un maquilleur cinéma,
. 1.242€ pour un chef maquilleur cinéma,

Le salaire minimum brut pour une journée de 7 heures sur une mission de moins de 5 jours est de :

. 217€ pour le cinéma et 297€ pour les publicités pour le maquilleur-cinéma,
. 271€ pour le cinéma et 372€ pour les publicités pour le chef maquilleur cinéma.

Rappelons que pour avoir le statut d’intermittent (statut de salarié spécifique), il faut avoir travaillé au moins 507 heures au cours des 12 derniers mois.

Ce statut permet de percevoir des allocations chômage. Le complément donné par pôle emploi pour les jours non travaillés est calculé en fonction des revenus moyens à la journée de la maquilleuse. Ce régime permet à beaucoup d’intermittents d’avoir un salaire minimum chaque mois, mais il est souvent difficile de cotiser le nombre d’heures suffisant.

2.1.3 Salaire d’une Maquilleuse Indépendante :

La rémunération d’une maquilleuse indépendante (non-salariée) sous le statut de micro-entrepreneur, varie énormément.

Les premières années sont souvent très difficiles. Elle gagne moins que le SMIC au début et certaines occupent un autre métier à temps partiel pour vivre.

Après plusieurs années, si elle a réussi à faire reconnaître la qualité de son travail, à diversifier ses missions et à développer son carnet d’adresses, certains mois, elle peut faire jusqu’à 4.000€ bruts de chiffre d’affaire. Mais il lui arrive toujours de gagner très peu certains mois.

Quelques exemples de tarifs de prestations :

. mise en beauté jour : 40€ à 80€,
. coiffure mariée : de 100€ à 300€,
. cours d’auto-maquillage : de 30€ à 70€ de l’heure.

2.2 Évolution professionnelle d’une Maquilleuse :

Dans le domaine cinématographique sur de gros tournages ou lors de spectacles avec des figurants, une maquilleuse peut devenir chef maquilleuse et diriger une équipe de maquilleurs.

Elle peut également se tourner vers l’enseignement et devenir formatrice dans une école de maquillage.

Si elle détient des diplômes d’esthétique (CAP/BP) elle peut s’orienter vers d’autres métiers de la beauté, comme par exemple prothésiste ongulaire, et ouvrir son institut dans ce domaine. Pour finir, elle peut accéder à des postes dans le commerce de produits de beauté (vendeuse en parfumerie, vendeuse en grands magasins).

Makeup Artist

3. Quels diplômes, études, formations pour devenir Maquilleuse :

Le métier de maquilleur n’existe pas en tant que tel dans la réglementation française. Il est considéré comme une composante du métier d’esthéticienne.

C’est pour cela qu’il n’existe pas de diplôme d’état de maquilleuse et qu’il n’est pas possible pour l’instant de s’inscrire au statut de micro-entrepreneur en tant que maquilleuse, mais uniquement en tant qu’esthéticienne.

Mais pour s’inscrire en tant qu’esthéticienne, il est nécessaire de détenir un CAP esthétique.

Certaines futures maquilleuses décident donc de suivre un CAP esthéticienne pour avoir la possibilité de travailler en indépendante et facturer des missions en freelance. Mais les cours de maquillage sont très simplistes, ils permettent uniquement de réaliser des prestations de maquillage basiques.

Il est donc indispensable, après le CAP, de faire une école privée spécialisée pour suivre une formation de maquilleuse et en faire réellement son métier.

Avec son CAP et sa formation, la maquilleuse aura non seulement les compétences nécessaires pour devenir une véritable professionnelle du maquillage dans tous les domaines (artistique, beauté, effets spéciaux, spectacle) mais elle pourra aussi travailler en indépendante et facturer ses prestations sous le statut de la micro-entreprise.

3.1 CAP Esthétique Cosmétique :
3.2 CQP Maquilleur Conseil Animateur :
3.3 Formations privées de Maquilleuse :

3.1 CAP Esthétique Cosmétique :

Le Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) esthétique cosmétique peut se préparer en 2 ans ou en 1 année si la candidate détient au moins un diplôme de niveau V (CAP/BEP).

Il est accessible aux jeunes de 16 à 25 ans, aux salariés ou demandeurs d’emploi en reconversion. Il se prépare en format scolaire ou en alternance dans un institut de beauté. Les alternants sont rémunérés pendant toute la formation.

La formation comprend des enseignements généraux (français, histoire-géographie, mathématique, etc.) et professionnelles (technique de beauté des mains et des pieds, maquillage, épilation, soin visage et corps).

Après l’obtention du diplôme, la maquilleuse peut être recrutée dans un institut ou une parfumerie pour réaliser des maquillages simples ou dans une boutique pour conseiller et vendre des produits de maquillage.

Si elle veut uniquement faire du maquillage et en maîtriser les techniques elle doit se diriger vers une formation privée.

3.2 CQP Maquilleur Conseil Animateur :

Il est possible de suivre un Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) maquilleur conseil animateur pour celles qui veulent être conseillère vendeuse en maquillage et pratiquer le maquillage flash en parfumerie (chez Sephora par exemple).

3.3 Formations privées de Maquilleuse :

Il existe de nombreuses écoles privées qui proposent des formations de 2 semaines à 2 ans pour se former au métier de maquilleuse.

La plupart forment à tous les types de maquillage, même si certaines sont réputées dans l’apprentissage d’un domaine en particulier (les effets spéciaux par exemple). Même s’il n’existe pas de diplôme d’État, certaines de ces écoles proposent une certification reconnue par l’état.

Les écoles les plus réputées sont chères, la formation complète d’une à deux années coûtent de 5.000€ et 15.000€, mais il est possible de trouver des financements (FONGECIF, Pôle emploi, etc.).

Chaque école a ses conditions d’accès, certaines ne demandent pas de diplômes, d’autres exigent un baccalauréat.

Les élèves y apprennent tous les types de maquillage :

. maquillage beauté / mode,
. maquillage de scène,
. maquillage pour le cinéma et la télévision,
. peinture visage et corps,
. maquillage effets spéciaux.