Fiche Métier de Vendeur Conseiller / Vendeuse Conseillère en Parfumerie et Cosmétique

Un vendeur ou une vendeuse en parfumerie est chargé de conseiller les clients d’une parfumerie ou d’un magasins de cosmétiques sur l’achat de parfums, de produits de soins pour le corps, le visage, et de maquillage. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir vendeuse conseillère en parfumerie et cosmétique.

Vendeuse en Parfumerie

Synonymes et métiers associés : conseillère de vente en maquillage, vendeur en parapharmacie, démonstratrice maquillage, maquilleur vendeur, animatrice de vente, ambassadrice conseillère beauté, esthéticienne, maquilleuse. esthéticienne, prothésiste ongulaire.
Niveau d’études ou diplômes requis : aucun.
Études en alternance : oui.
Salaire débutant : SMIC.
Statut : salarié.
Limite d’âge pour le recrutement : 16 ans au minimum.

1. Que fait une Vendeuse en Parfumerie : missions, tâches et fonctions :
2. Quel est le salaire d’une Vendeuse en Parfumerie, son évolution de carrière :
3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Vendeuse en Parfumerie :

1. Que fait une Vendeuse en Parfumerie : missions, tâches et fonctions :

1.1 Quotidien d’une Vendeuse Conseillère en Parfumerie et Cosmétique :
1.2 Tenue et équipement d’une Vendeuse Conseillère en Parfumerie :
1.3 Qualités essentielles, compétences requises pour être Vendeuse en Parfumerie :
1.4 Débouchés, recrutement, où exercer le métier de Vendeuse en Parfumerie :
1.5 Horaires, conditions et temps de travail d’une Vendeuse en Parfumerie :

1.1 Quotidien d’une Vendeuse Conseillère en Parfumerie et Cosmétique :

Une vendeuse en parfumerie et cosmétique travaille toujours en tant que salariée dans un commerce. Ses tâches sont très similaires qu’elle que soit le type de commerce qui l’emploie.

Lorsqu’elle arrive en boutique, elle commence par se préparer, elle enfile sa tenue de travail et s’assure que sa présentation (coiffure, ongles, maquillage) est impeccable.

Sa journée de travail débute juste avant l’ouverture du magasin, elle participe avec le reste de l’équipe à la réunion du matin organisée par sa responsable. Elles font le point sur la journée de la vieille et des actions à mener aujourd’hui.

  • Aménagement et Merchandising :

Toujours avant l’ouverture du magasin, la vendeuse s’assure que la surface de vente, les produits de soins, les étagères et les accessoires (pinceaux de maquillage, testeurs) sont propres et bien disposés. Elle réapprovisionne les produits manquants dans les rayons. Elle met en valeur certains produits et s’assure que les règles de positionnement de produits sont respectées.

  • Manutention et gestion de stock :

Le matin, lorsqu’il n’y a pas beaucoup de clients elle s’occupe souvent des livraisons. Elle réceptionne et vérifie la marchandise. La vendeuse en parfumerie étiquette les produits, ajoute des anti-vols, range et nettoie la réserve.

Une fois par mois, elle fait l’inventaire des stocks avec le reste de l’équipe, très souvent en dehors des heures d’ouverture. Si elle a davantage de responsabilités, première vendeuse par exemple, elle peut être chargée de passer les commandes aux fournisseurs.

  • Accueil et conseils aux clientes :

Tout au long de la journée, elle accueille les clients et leur propose son aide. Elle écoute attentivement la cliente et évalue ses besoins en fonction de son âge, son type de peau, ses attentes et son budget. En fonction de toutes ses informations, elle propose des produits adaptés. Elle présente les produits, donne des informations sur leur composition, des conseils sur leur utilisation, les compare, etc.

La conseillère en parfumerie et cosmétique met régulièrement à jour ses connaissances sur les produits et les techniques de soin pour donner les meilleurs conseils possibles.

  • Démonstration des produits et des techniques :

Pour aider la cliente à faire son choix, elle peut faire sentir les parfums, réaliser des maquillages rapides (make-up flash), des soins instantanés ou tout simplement faire essayer un produit (un mascara, un fard à paupières, etc.). Elle peut également faire des démonstrations ou organiser des ateliers sur la manière d’utiliser un soin ou un produit de maquillage.

  • Vente et animation commerciale :

Pendant qu’elle conseille la cliente, elle lui propose les produits à la vente. Elle utilise des techniques de ventes : conduite d’un entretien de vente, développement d’un argumentaire, etc.

Afin d’atteindre les objectifs de chiffre d’affaires et de mettre en avant certains produits, le magasin ou les marques organisent régulièrement des animations, et des challenges de vente en magasin avec des cadeaux ou des primes à gagner pour les vendeuses qui atteignent les objectifs.

La vendeuse participe activement à ces animations : elle maquille les clientes pour leur faire essayer un nouveau produit le jour de son lancement, elle anime des ateliers maquillage, elle décore le magasin pour des journées VIP réservées aux clientes fidèles, etc.

  • Encaissement et service après-vente :

Elle peut occuper différents postes tout au long de la journée et peut être chargée de la caisse. Elle encaisse les clients et elle leur propose une carte de fidélité. Elle crée en même temps une fiche client pour constituer une base de données.

Elle rembourse ou échange les produits lorsque la cliente n’est pas satisfaite. Lorsqu’elle est à ce poste, elle s’occupe aussi de répondre au téléphone.

Lorsqu’elle a davantage de responsabilité, elle peut être chargée de contrôler le fond de caisse en début de journée et de compter les recettes le soir lors de la fermeture de la caisse. Elle peut également effectuer les remises en banque des chèques et de l’espèce de la veille ou de la semaine.

. Réalisation de soins cosmétiques et esthétiques :

Il n’est pas rare qu’une vendeuse conseillère en cosmétique et esthétique soit aussi recrutée en tant qu’esthéticienne lorsqu’elle travaille dans un magasin/institut de beauté (Beauty Success par exemple). Dans ce cas, elle passe une partie de sa journée à réaliser des soins esthétiques : épilation, soin du visage et du corps, massage, maquillage, pédicure et manucure. Elle en profite pour conseiller des produits de soins aux clientes.

Même si la majorité des vendeuses en parfumerie et cosmétique sont des femmes, il est tout à fait possible pour un homme d’exercer ce métier.

1.2 Tenue et équipement d’une Vendeuse Conseillère en Parfumerie :

La plupart des grandes enseignes exigent de leurs employées qu’elles portent un uniforme, très souvent une tunique noire fournie par le magasin. Lorsque la vendeuse travaille dans une grande enseigne, la tenue est souvent brodée du nom de la marque. Elle peut également porter un badge pour que les clients puissent l’identifier rapidement dans le magasin.

Elle porte parfois un petit tablier noir autour de la taille pour transporter du petit matériel. Sa tenue et sa présentation doivent être irréprochables : elle doit être maquillée, coiffée, avoir les ongles propres et faits. Certaines enseignes sont moins strictes, elles n’exigent pas que les cheveux soient attachés par exemple.

Lorsqu’elle organise une démonstration de maquillage, elle utilise le matériel du magasin (pinceaux, éponges, recourbe-cils, etc.). Elle a également à sa disposition des petits pots pour donner des échantillons de produits et des bandelettes pour faire sentir les parfums.

1.3 Qualités essentielles, compétences requises pour être Vendeuse en Parfumerie :

La conseillère en vente doit savoir écouter pour bien comprendre les besoins de sa cliente et savoir y répondre. Elle a une connaissance approfondie des cosmétiques qu’elle vend pour conseiller au mieux ses clientes et proposer des produits adaptés. Pour se sentir en confiance et acheter, la cliente doit sentir qu’on l’a écoutée et bien conseillée et que l’on n’a pas seulement essayé de lui vendre un produit à tout prix.

La vendeuse doit également être souriante, accueillante et serviable pour créer un lien rapidement et donner envie à la cliente de revenir.

Elle doit avoir un sens commercial et utiliser des techniques de vente pour vendre les produits du magasin, et savoir proposer des services supplémentaires (carte de fidélité, atelier de maquillage, etc.). Parler anglais peut être nécessaire dans les boutiques qui accueillent une clientèle touristique, les Galeries Lafayette à Paris par exemple.

1.4 Débouchés, recrutement, où exercer le métier de Vendeuse en Parfumerie :

Elle peut être salariée dans plusieurs types de magasin :

. au rayon cosmétique d’une grande surface (Carrefour, Leclerc) ou d’une parapharmacie,
. dans une grande enseigne de parfumerie-cosmétique : Marionnaud, Sephora, Nocibé…
. dans un magasin indépendant, une petite boutique bio par exemple,
. dans un magasin de maquillage : la boutique d’une marque (les boutiques Mac par exemple) ou un magasin multi-marque qui propose plusieurs marques de maquillage,
. sur un stand d’une marque d’un grand magasin : les stands des Galeries Lafayette par exemple,
. sur un stand de Duty free dans un aéroport.

Elle peut également être salariée d’une marque de cosmétique ou de maquillage pour augmenter les ventes de la marque sur plusieurs points de vente.

Le secteur du bien-être et de l’esthétique est très dynamique. Les conseillers capables de vendre et de fidéliser leurs clients sont très recherchés, de nombreuses offres d’emploi sont postées chaque semaine.

1.5 Horaires, conditions et temps de travail d’une Vendeuse en Parfumerie :

Les parfumeries ouvrent généralement de 10h / 11h à 19h / 20h du lundi au samedi, et parfois le dimanche. Les horaires de la vendeuse sont variables sur ces plages horaires.

En général, elle travaille 35 heures, 5 jours par semaine dont au moins un jour du week-end, mais elle peut être employée à temps partiel.

Elle reste debout toute la journée, ce qui peut entraîner des problèmes de circulation et des douleurs aux jambes.

Le rythme de travail, surtout durant les fêtes de Noël et les périodes de soldes, peut être fatiguant et la pression pour atteindre les objectifs peut être stressante. Autrement, les conditions de travail sont convenables.

Esthéticienne en parfumerie

2. Quel est le salaire d’une Vendeuse en Parfumerie, son évolution de carrière :

2.1 Combien gagne une Conseillère en Parfumerie et Cosmétique, rémunération, primes :
2.2 Évolution professionnelle d’une Vendeuse en Parfumerie :

2.1 Combien gagne une Conseillère en Parfumerie et Cosmétique, rémunération, primes :

Si elle est uniquement salariée en tant que vendeuse, son métier n’est pas réglementé par une convention collective, chaque employeur peut donc payer son employée comme il le souhaite.

Elle débute généralement sa carrière au SMIC. Lorsqu’elle détient un BAC+2 et travaille pour des enseignes de luxe (Dior, L’Oréal par exemple), elle peut commencer à plus de 1.500€ brut par mois.

Sa rémunération peut aller jusqu’à 2.000/2.200€ brut en cours de carrière. Pour faire évoluer son salaire de manière significative, elle devra accéder au poste de responsable de boutique.

Il est très courant dans le métier de la vente de motiver ses employés en leur accordant des primes en fonction des ventes, que l’on appelle les primes sur objectif.

Chaque mois, les vendeuses doivent réaliser un certain chiffre d’affaires. Si la vendeuse ou l’ensemble de l’équipe dépasse ce chiffre d’affaires, la conseillère en vente touchera une prime correspondant à un pourcentage des ventes faites au-delà de cet objectif.

Elle peut également recevoir une prime exceptionnelle lors d’un challenge commerciale organisé sur un produit, ou des cadeaux comme des week-ends.

Par exemple, la responsable de magasin peut défier son équipe de vendre le plus possible de mascara d’une marque dans la journée. La vendeuse qui y parvient touche une prime.

Ce système de rémunération variable est courant, mais il n’existe pas partout, chaque magasin est libre de le mettre en place et de fixer le type de prime et les objectifs à atteindre.

Si elle réalise aussi des soins en tant qu’esthéticienne, la conseillère en vente dépend de la convention nationale d’esthétique-cosmétique. Dans ce cas, elle touche un salaire minimum défini par la convention en fonction de sa formation, son expérience et ses responsabilités :

Elle débutera à 1.500€ brut par mois minimum si elle est non diplômée. Si elle est diplômée (du CAP d’esthétique-cosmétique au BTS esthétique) ou après plusieurs années d’expérience, elle sera rémunérée de 1.500€ et 1.600€ brut par mois et entre 1.600€ et 1.900€ si elle est diplômée d’au moins un bac+2 en esthétique et qu’elle a des responsabilités (assister le manager de l’institut, gérer le personnel, etc.). Enfin, elle gagnera au minimum 3.000€ si elle manage l’institut.

Elle aura également le droit à une prime d’ancienneté, de 69€ au bout de 6 ans passés dans la même entreprise à 200€ après 25 ans.

2.2 Évolution professionnelle d’une Vendeuse en Parfumerie :

En restant dans la même entreprise, elle peut devenir :

. vendeuse confirmée,
. 1ère vendeuse,
. responsable adjointe,
. responsable de magasin.

Après plusieurs années d’expérience, elle peut décider de monter sa propre boutique ou son institut de beauté si elle a suivi des formations (CAP, BAC Pro, BTS) dans le domaine esthétique.

Si elle travaille directement pour une marque, elle peut évoluer :

. géographiquement et s’occuper de développer les ventes des produits de la marque sur plusieurs points de vente d’une région,
. au poste d’animatrice ou de formatrice, en particulier si elle détient un BTS métiers de l’esthétique, et qu’elle a suivie l’option formation-marques,
. au poste d’assistante chef de produit, surtout si elle a suivi l’option cosmétique du BTS.

Enfin, elle peut devenir chargée du développement commercial cosmétiques et parfums si elle a suivi une formation commerciale.

Conseillère en cosmétique

3. Quels diplômes, études, formations pour devenir Vendeuse en Parfumerie :

Le métier n’est pas réglementé, il n’est donc pas obligatoire d’avoir un diplôme pour devenir vendeuse en parfumerie. Mais les magasins préfèrent des profils formés à l’esthétique et à la vente.

Les plus grandes marques (L’Oréal, Dior, etc.) cherchent souvent des candidats qui détiennent un BAC+2 Esthétique Cosmétique ou Commerce. Pour les autres, le CAP Esthétique peut suffire. Si la candidate n’a pas suivi de formation dans l’esthétique, une première expérience en magasin peut être exigée.

3.1 Formations Diplômantes Esthétique Cosmétique Parfumerie :
3.2 Formations Privées Vente en Parfumerie et Cosmétique :

3.1 Formations Diplômantes Esthétique Cosmétique Parfumerie :

. Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) Esthétique Cosmétique :

Cette formation de deux ans est le niveau minimum si l’on souhaite également travailler en tant qu’esthéticienne.

Elle est accessible après la classe de 3ème pour les jeunes, et les adultes en reconversion. Elle peut être suivie en format scolaire en centre de formation ou en alternance entre le centre et un institut.

L’alternance permet à l’élève de se faire financer sa formation et d’être rémunéré tout au long de la formation. Pendant 2 ans, l’élève suit des enseignements généraux et professionnels.

. Baccalauréat Professionnel (BAC Pro) Esthétique Cosmétique Parfumerie :

Lorsque la candidate est sûre de vouloir continuer ses études vers un BAC Pro Esthétique après le CAP, elle peut directement s’inscrire au baccalauréat et pourra passer le diplôme de CAP en fin de classe de première.

Ainsi, en 3 années (seconde, première et terminale professionnelle) elle obtiendra son CAP et son BAC Pro Esthétique.

. Brevet de Technicien Supérieur (BTS) Métiers de l’Esthétique, Cosmétique, Parfumerie :

Il est recommandé de continuer ses études vers un BTS pour accéder à un plus grand choix de métiers, ou évoluer à des postes à responsabilité plus rapidement : vendeuse confirmée, esthéticienne hautement qualifiée, gérante d’institut ou d’une parfumerie, commerciale, animatrice, formatrice, assistante chef de produit, etc.

Le BTS est particulièrement intéressant pour celles qui veulent devenir expertes en produits et travailler pour une marque.

Pour connaître le détail de ces trois formations, vous pouvez consulter notre fiche métier d’esthéticienne.

3.2 Formations Privées Vente en Parfumerie et Cosmétique :

Ces formations sont recommandées pour celles qui souhaitent suivre un cursus court et se former uniquement au métier de conseillère vente.

Ces formations ne donnent pas le droit à un diplôme d’État, mais certains organismes délivrent des certificats reconnus par l’État ou par la profession.

. Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) Maquilleur Conseil Animateur :

Cette formation est idéale pour celles qui veulent se spécialiser dans le conseil, la vente et la démonstration en maquillage.

Elle est accessible en alternance aux jeunes et aux adultes qui détiennent au moins un CAP Esthétique ou 3 ans d’expérience professionnelle. Sa durée varie selon le profil de la candidate et de ses connaissances. Il est possible de la suivre à temps partiel ou plein.

La formation comprend plusieurs modules d’environ 345 heures en tout :

. communication, gestion et culture professionnelle (conseiller, vendre, animer, etc.),
. techniques professionnelles visage (maquillage jour, événementiel, flash, pose d’accessoire, etc.),
. maquillage de longue durée (hygiène et sécurité, morphologie, yeux, lèvres, etc.).

L’élève n’ayant pas de formation esthétique devra suivre un module complémentaire de 30 heures reprenant les bases de la biologie et de la cosmétique.

Les marques de maquillage et les instituts de beauté sont particulièrement intéressés par les candidates qui ont suivi cette formation, car elles détiennent une véritable connaissance des produits et des techniques de maquillage. Mais la candidate pourra également travailler en parfumerie, y pratiquer le maquillage flash et animer des ateliers de maquillage (chez Sephora par exemple).

. Formation à distance Vendeuse Conseillère en Parfumerie et Cosmétique :

Certains organismes privés offrent des formations courtes de 6 mois à 1 an. Elles sont souvent accessibles avec un niveau de 3ème.

L’organisme délivre une convention de stage qui permet à l’élève d’effectuer un stage de plusieurs semaines en entreprise. L’élève peut consulter les cours sur une plateforme internet, envoyer ses questions et ses devoirs pour qu’ils soient corrigés.

Ce format est particulièrement apprécié des adultes en reconversion qui ont des obligations (travail, famille, etc.) qui les empêchent de suivre une formation en présentiel. Ils pourront suivre les cours à leur rythme en dehors des heures de travail, le soir ou les week-ends.