Fiche Métier de Prothésiste Ongulaire : salaire, formation, écoles

Fiche Métier de Prothésiste Ongulaire : salaire, formation, écoles
5 (100%) 1 vote[s]

Un ou une prothésiste ongulaire est le spécialiste de la beauté des ongles des mains et des pieds. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir prothésiste ongulaire.

Prothésiste Ongulaire

Synonymes et métiers associés : styliste ongulaire, manucure, pédicure, esthéticienne. coiffeuse.
Niveau d’études ou diplômes requis : aucun.
Études en alternance : oui.
Salaire débutant : 1.498€ bruts par mois salariée, SMIC à son compte.
Statut : salarié ou indépendant (micro-entrepreneur, entreprise individuelle ou commerciale).
Limite d’âge pour le recrutement : 16 ans au minimum.

1. Que fait la Prothésiste Ongulaire : missions, tâches et fonctions :
2. Quel est le salaire d’une Prothésiste Ongulaire, son évolution de carrière :
3. Quels diplômes, formations, études pour devenir Prothésiste Ongulaire :

1. Que fait la Prothésiste Ongulaire : missions, tâches et fonctions :

1.1 Quotidien d’une Prothésiste Ongulaire :
1.2 Tenue et équipement d’une Prothésiste Ongulaire :
1.3 Qualités essentielles, compétences requises pour être Styliste Ongulaire :
1.4 Débouchés, recrutement, où exercer le métier de Prothésiste Ongulaire :
1.5 Horaires, durée et conditions de travail d’une Prothésiste Ongulaire :

1.1 Quotidien d’une Prothésiste Ongulaire :

Également appelée styliste ongulaire, elle est la spécialiste de l’embellissement des ongles. Elle met en forme et renforce les ongles naturels, réalise des extensions avec des faux ongles et les décore. Elle s’occupe également d’ajuster, de réparer ou de retirer les renforcements et les extensions.

Nous allons voir les diverses tâches qu’effectue la prothésiste pour rendre les ongles de ses clientes les plus beaux possibles.

. Renforcement des ongles (gainage) :

Lorsque l’ongle est abîmé, rongé ou fragile et que la cliente veut solidifier son ongle sans le rallonger, la styliste pose du gel sur l’ongle naturel et le fait sécher sous une lampe UV. Elle lime et brosse pour donner la forme souhaitée. Protégé par le gel, l’ongle peut repousser.

. Extension avec de faux ongles :

Lorsque la cliente souhaite rallonger ses ongles, la styliste réalise des extensions : elle pose des faux ongles plus long que l’ongle naturel. Elle utilise plusieurs techniques, avec une capsule ou un chablon, avec du gel ou de la résine.

Quelle que soit la technique utilisée, elle commence par préparer l’ongle : elle désinfecte les mains, retire l’ancien vernis, pousse la cuticule située à la base de l’ongle, passe une brosse pour dégager la peau. Elle lime, ponce et lave l’ongle pour enlever tous les résidus. Enfin, elle applique un primer pour que le faux ongle accroche mieux.

Puis, elle colle une capsule sur la base de l’ongle. La capsule sert de support pour créer le faux ongle. Elle coupe la capsule à la longueur souhaitée par la cliente.

La prothésiste peut également installer une forme en papier autocollant appelé chablon sous l’ongle naturel pour servir de support à la construction de l’extension. Contrairement à la capsule, le chablon est enlevé une fois que la résine ou le gel a séché.

Elle applique la résine de camouflage ou le gel de base sur la capsule (ou le chablon) et sur l’ongle naturel.

Elle façonne en ajoutant de la matière (résine ou gel de construction) jusqu’à ce qu’elle reconstitue la forme d’un ongle. Elle ponce et lime à plusieurs reprises pour modeler le bombé de l’ongle et la forme de l’extrémité (arrondie, ovale, carrée ou pointue).

Lorsque la spécialiste utilise de la résine, elle laisse sécher à l’air libre. Lorsqu’elle utilise du gel, après chaque couche, elle sèche l’ongle sous une lampe à UV pendant 2 à 3 minutes.

Une fois le renforcement ou l’extension terminé, elle décore l’ongle.

. French manucure :

Elle réalise parfois une french manucure sur les faux ongles, autrement dit, elle reconstitue la ligne blanche du bord libre de l’ongle. Lorsqu’elle a utilisé de la résine de camouflage pour réaliser l’extension, elle applique de la résine blanche pour reconstruire le bout blanc. Elle laisse sécher, lime et lisse pour améliorer l’apparence de l’ongle. Pour finir, elle applique de la résine transparente sur la totalité pour consolider la résine de camouflage et la résine blanche.

Si elle a utilisé du gel pour construire l’ongle, elle applique du vernis ou du gel blanc sur le bout de l’ongle et termine par un gel de finition.

. Décoration des ongles, « Nail Art »:

Après avoir rallongé ou renforcé l’ongle, elle applique du vernis et décore à l’aide de strass, de décors métalliques, de paillettes, de stickers ou de pochoirs. Elle créée des minis œuvres d’art.

. Remplissage des ongles :

Au fil des semaines, l’ongle naturel pousse et un écart se créé entre le faux ongle et la base de l’ongle. La prothésiste effectue un remplissage pour combler l’écart.

Elle lime puis ajoute du gel ou de la résine et applique le même vernis. Elle en profite pour faire des retouches sur l’ensemble de l’ongle ou faire une nouvelle décoration.

. Réparation des ongles :

Suite à une pose mal effectuée ou lorsque un ongle est cassé ou ébréché, la manucure le répare ou le remplace avec une pose de gel ou de résine.

. Dépose, retirer les faux ongles :

Lorsque la cliente ne souhaite plus garder ses faux ongles, la prothésiste retire les produits. Elle lime et ponce pour retirer le gel et la capsule. Elle fait tremper la résine dans de l’acétone pour la dissoudre.

. Accueil, vente de produits et travail administratif :

En dehors des prestations techniques, elle doit accueillir la clientèle, définir et évaluer ses besoins, conseiller et vendre des produits accessoires et organiser son espace de travail. Enfin, elle s’assure de l’hygiène et de la sécurité de son poste de travail, et de son matériel qu’elle désinfecte après chaque utilisation.

Lorsqu’elle travaille à son compte, à domicile ou dans son propre institut, elle s’occupe également des tâches administratives : elle gère le planning des rendez-vous, le fichier client, le stock et la comptabilité. Elle mène aussi des actions commerciales pour faire connaître ses services et fidéliser ses clientes.

Même s’ils sont très similaires, il faut distinguer les métiers de prothésiste ongulaire et celui de manucure – pédicure. Le stylisme ongulaire ne donne pas de soin, contrairement à une manucure – pédicure.

Même si la majorité des prothésistes ongulaires sont des femmes, il est tout à fait possible pour un homme d’exercer ce métier.

1.2 Tenue et équipement d’une Prothésiste Ongulaire :

Lorsqu’elle est salariée dans un institut de beauté ou un spa, elle porte la plupart du temps un uniforme choisi par son employeur : une blouse, un tablier ou une tunique avec des poches pour porter le petit matériel. d’ailleurs tout le matériel est fourni par l’institut.

Lorsqu’elle est à son compte, elle travaille le plus souvent en tenue de ville. À domicile, elle possède tout le matériel et les produits nécessaires qu’elle transporte dans une petite valise : résine, gel, capsule, chablon, repose main, repousse cuticule, pince guillotine, lime, bloc polissoir, colle, ponceuse électrique, lampe à UV, vernis, gel de couleur, pinceau, décorations (strass, paillette, pochons, bijoux, etc.) et produits de soins.

1.3 Qualités essentielles, compétences requises pour être Styliste Ongulaire :

Elle maîtrise les différentes techniques et connaît parfaitement les produits qu’elle utilise. Elle est habile de ses mains, car plusieurs étapes de la pose sont délicates, elles demandent de la minutie et de la rapidité.

Elle est rigoureuse sur les détails et la finition pour un rendu professionnel et irréprochable. Elle a un réel sens artistique pour créer une décoration tendance et créative. Elle est souriante, à l’écoute et avenante pour mettre à l’aise ses clientes et les fidéliser. Enfin, elle a une bonne vision de près.

1.4 Débouchés, recrutement, où exercer le métier de Prothésiste Ongulaire :

Dans un institut de beauté, un salon de manucure, un spa, un centre de bronzage ou un bar à ongles, la prothésiste ongulaire est généralement salariée. Si elle est en charge de pratiquer d’autres soins esthétiques (manucure, soins du visage, épilation, etc.) elle doit détenir un CAP esthéticienne cosmétique.

Si elle décide de travailler à domicile et qu’elle ne réalise pas de manucures, ni d’autres soins, elle n’est pas obligée d’avoir un diplôme. Elle doit uniquement créer son statut de micro-entrepreneur, suivre un Stage de Préparation à l’Installation (SPI) de 5 jours, s’immatriculer au répertoire des métiers et acheter un kit de matériel.

Elle démarche certains lieux de vie collectifs (maison de retraite, lieu de vacance, etc.), distribue des prospectus ou crée un site internet pour se faire connaître et développer son activité.

Une prothésiste indépendante peut aussi travailler en free-lance dans un institut, 1 ou 2 journées par semaine, pour être plus visible.

Après plusieurs années d’expérience, elle peut décider d’ouvrir son propre institut. Pour cela, elle doit détenir le CAP ou le BP esthétique.

L’ongle décoré est un accessoire de beauté devenu très tendance. La demande pour les prestations d’extension et de « nail art » augmente rapidement. Le métier est donc en pleine croissance et les débouchés sont nombreux.

1.5 Horaires, durée et conditions de travail d’une Prothésiste Ongulaire :

Lorsqu’elle est salariée en institut, elle travaille généralement entre 10 heures et 19 heures du mardi au samedi. Certains instituts ouvrent un peu plus tard ou le lundi selon les besoins de leur clientèle.

La styliste ongulaire à domicile est libre de ses horaires, mais elle s’assure d’être disponible à la pause déjeuner, après 17h et le week-end pour répondre aux besoins des clientes qui ont une activité professionnelle.

Il arrive que le rythme soit très soutenu, en institut ou à domicile, surtout le samedi, et qu’elle dispose de peu de temps pour manger ou faire une pause.

Certains produits chimiques que la styliste utilise ont une odeur très désagréable et certaines techniques demandent de répéter plusieurs fois des gestes (le limage de résine par exemple) qui peuvent fatiguer et abîmer les articulations des mains. Autrement, les conditions de travail sont bonnes.

Styliste Ongulaire

2. Quel est le salaire d’une Prothésiste Ongulaire, son évolution de carrière :

2.1 Combien gagne une Styliste Ongulaire, rémunération, primes :
… 2.1.1 Rémunération d’une Prothésiste Ongulaire salariée :
… 2.1.2 Rémunération d’une Prothésiste Ongulaire Indépendante :
… 2.1.3 Rémunération d’une Prothésiste Ongulaire qui possède un institut :
2.2 Evolution professionnelle d’une Styliste Ongulaire :

2.1 Combien gagne une Styliste Ongulaire, rémunération, primes :

2.1.1 Rémunération d’une Prothésiste Ongulaire salariée :

Lorsqu’elle travaille dans un institut de soin, elle dépend de la Convention Collective Nationale (CNN) de l’esthétique-cosmétique. Une convention collective est un ensemble de règles décidées par une profession pour réglementer les conditions de travail des salariés (horaire, congé, maladie, etc.) de cette profession.

La CNN esthétique prévoit un salaire minimum pour tous les employés en fonction de leur niveau de qualification, de leur ancienneté et de leur rang dans la hiérarchie.

. une aide prothésiste ongulaire sans diplôme d’état, mais qui a été formée gagne au minimum 1.498€ brut par mois,
. une prothésiste détenant un CQP et 3 années d’expérience gagne au moins 1.505€ brut mensuels,
. une styliste ayant un CQP styliste ongulaire et un CAP esthétique gagne au moins 1.513€ brut par mois,
. une styliste ongulaire avec un CQP et un baccalauréat professionnel ou un BP touche au minimum 1.520€.

Ces rémunérations sont des minimums garantis, c’est à dire que l’employeur ne peut pas payer ses employés en dessous de ces seuils. Il est possible d’être payé d’avantage, mais c’est rare. Ça peut être le cas dans des établissements haut de gamme.

Il est possible de compléter ce salaire par différentes primes, certaines sont obligatoires, d’autres dépendent du bon vouloir de l’institut.

Prime d’ancienneté :

Une prothésiste peut toucher une prime selon son ancienneté dans l’entreprise :

. 38€ après 3 ans,
. 69€ après 6 ans,
. 105€ après 9 ans,
. 137€ après 12 ans,
. 173€ après 15 ans,
. 200€ après 25 ans.

Rémunération des heures supplémentaires :

Lorsque les heures supplémentaires (au delà de 35 heures) sont rémunérées, elles sont payées plus chères que le taux horaire habituel :

. 25% de plus pour les heures allant de 36 à 43 heures,
. 50% de plus pour les heures à partir des 44 heures.

Elles peuvent être également compensées par des jours de repos supplémentaires.

Prime liée au résultat :

Il n’est pas obligatoire mais possible que l’institut propose à sa salariée une prime si elle dépasse un objectif de chiffre d’affaires mensuel. Chaque institut est libre de définir le montant de chiffre d’affaires que la styliste doit réaliser chaque mois pour avoir le droit à cette prime et le pourcentage de prime correspondant.

Prime de repas sur le lieu de travail :

Cette prime est accordée à l’esthéticienne lorsqu’elle effectue une journée continue, qu’elle ne peut pas quitter son poste à midi et doit manger à l’institut. Elle est d’un montant de 6,40€ par repas.

Il est aussi possible de recevoir des pourboires, qui peuvent être importants dans les instituts de luxe.

2.1.2 Rémunération d’une Prothésiste Ongulaire Indépendante :

Si la prothésiste travaille à domicile, sa rémunération varie, elle dépend du chiffre d’affaires qu’elle réalise, des taxes qu’elle paye (cotisations sociales et impôts) et du montant de ses frais (l’essence pour ses déplacements, l’assurance, les produits et le matériel).

Son chiffre d’affaires, lui, dépend du nombre de prestations qu’elle réalise dans le mois et des prix qu’elle applique. Certaines prestations rapportent plus que d’autres, la pose de vernis semi-permanent par exemple.

Elle peut gagner moins que le SMIC à ses débuts et après quelques années et avec une clientèle fidèle, elle peut atteindre 2 fois le SMIC.

2.1.3 Rémunération d’une Prothésiste Ongulaire qui possède un institut :

Lorsqu’elle possède son propre institut ou son bar à ongles, sa rémunération peut énormément varier. Certains instituts ferment par manque de rentabilité, d’autres réalisent des bénéfices importants. Cela dépend de la fréquentation, du prix des prestations et des ventes annexes. Une partie importante du revenu d’un institut peut se réaliser avec la vente de vernis.

2.2 Evolution professionnelle d’une Styliste Ongulaire :

Une prothésiste ongulaire peut évoluer vers d’autres métiers de la beauté si elle détient un CAP ou un BP esthétique.

Elle devra peut être suivre des formations courtes pour se spécialiser dans une prestation (maquillage, soins du visage, modelage bien être).

Si elle est salariée, elle peut également devenir indépendante pour travailler à domicile ou ouvrir son propre institut.

Nail Art

3. Quels diplômes, formations, études pour devenir Prothésiste Ongulaire :

Si la future prothésiste prévoit de proposer des prestations de poses de prothèse ongulaire et de les décorer, elle n’est pas obligée d’avoir un diplôme.

Il est tout de même fortement conseillé de suivre une formation pour apprendre le métier, améliorer ses chances d’être recruté, faire évoluer sa rémunération et anticiper une éventuelle réglementation du métier.

Si elle souhaite proposer des manucures en plus des prestations de pose et de décoration, elle doit au moins détenir un titre de prothésiste ongulaire de niveau V inscrit au RNCP.

Si elle souhaite pouvoir pratiquer d’autres soins (épilation, soins du visage et du corps), elle doit obtenir le CAP esthétique et cosmétique.

3.1 Formations de Prothésiste Ongulaire Niveau V :
3.2 CAP Esthétique Cosmétique :
3.3 Mentions Complémentaires MC Stylisme Ongulaire :
3.4 BAC Pro Esthétique cosmétique :
3.5 Brevet Professionnel (BP) Esthétique Cosmétique :
3.6 Formation professionnelle continue, Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) Styliste Ongulaire :

3.1 Formations de Prothésiste Ongulaire Niveau V :

Certaines formations privées sont reconnues par l’état. Elles sont inscrites au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) et elles donnent le droit à des niveaux d’étude équivalents aux formations publiques.

Plusieurs centres privés proposent de passer une certification de prothésiste ongulaire inscrite au RNCP. Elle donne le droit à un titre de niveau V (niveau CAP). Elle permet de pratiquer légalement des manucures en plus des services de pose d’extension et de décoration.

Mais ce certificat, contrairement au CAP, ne permet pas de pratiquer d’autres soins esthétiques, ni d’ouvrir son salon de beauté ou son bar à ongles.

3.2 CAP Esthétique Cosmétique :

La formation est accessible après la classe de 3ème. Elle peut se faire en 2 ans ou en 1 an si le candidat détient déjà un CAP. Elle peut se suivre sous le format scolaire ou par alternance. Seuls les jeunes de 16 à 25 ans pourront signer un contrat d’apprentissage. Les demandeurs d’emploi et les personnes qui touchent les minimas sociaux (RSA, ASS, etc.) devront signer un contrat de professionnalisation. L’alternance permet à l’élève de faire financer sa formation par l’institut qui l’emploie et d’être rémunéré.

Pendant ces deux années, l’élève suit des matières générales (histoire-géographie, mathématique, éducation sportive, etc. ) et des enseignements professionnels (techniques de soins, cosmétologie, vente de produits, etc.). S’il fait le cursus d’1 année, il est dispensé de suivre les enseignements généraux.

Après l’obtention de son CAP, la lauréate peut directement travailler dans un institut ou à domicile en tant que prothésiste/styliste ongulaire, manucure ou esthéticienne. Vous pouvez avoir plus d’informations sur le CAP Esthétique en lisant notre fiche métier d’esthéticienne.

Mais, si elle veut véritablement se spécialiser dans la mise en beauté des ongles et en maîtriser les techniques elle peut se diriger vers une formation privée.

3.3 Mentions Complémentaires MC Stylisme Ongulaire :

Après le CAP esthétique, il est possible de se spécialiser dans la pose et la décoration de faux ongles en préparant une Mention Complémentaire de stylisme ongulaire.

3.4 BAC Pro Esthétique Cosmétique :

Accessible directement après la troisième, la formation dure 3 ans. Après un CAP esthétique, elle dure 2 ans. Elle comporte les mêmes enseignements généraux que le CAP, des enseignements professionnels plus pointus et des modules d’économie et de gestion.

3.5 Brevet Professionnel (BP) Esthétique Cosmétique :

Accessible après le CAP, le BP forme des esthéticiennes hautement qualifiées en 2 ans. Il est accessible en alternance, sous contrat de professionnalisation et au format scolaire. En plus des enseignements techniques, il comporte des enseignements de gestion (gestion technique, administrative et financière de l’institut) et de ressource humaine (animation et gestion du personnel). À sa sortie, l’esthéticienne est apte à gérer une entreprise si elle souhaite ouvrir un bar à ongles ou un institut de beauté.

3.6 Formation professionnelle continue, Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) Styliste Ongulaire :

Cette formation est accessible aux jeunes et aux adultes, aux salariés et aux demandeurs d’emploi ayant soit un diplôme esthétique ou coiffure (CAP, BP, bac professionnel, BTS), soit 2 ans d’expérience professionnelle en tant que prothésiste ongulaire ou esthéticienne. Elle forme des personnes qualifiées au métier de styliste capables d’encadrer une équipe de styliste.