Comment devenir Assistante Maternelle : tâches, salaire, formation

Voter

L’assistante maternelle ou assistant maternel accueille à son domicile un ou plusieurs enfants qu’elle garde dans la journée, en l’absence des parents. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir assistante maternelle.

Assistante maternelle avec un bébé

Synonymes et métiers associés : nourrice, garde d’enfants, « assmat », baby-sitter, éducateur de jeunes enfants (EJE), auxiliaire de puériculture, Agent Territorial Spécialisé des Ecoles Maternelles (ATSEM), nounou.
Niveau d’études ou diplômes requis : aucun.
Études en alternance : non.
Salaire débutant : SMIC.
Statut : salarié ou indépendant.
Limite d’âge pour le recrutement : aucune.

1. Que fait l’assistante maternelle: missions, tâches et fonctions :
2. Quel est le salaire d’une assistante maternelle et son évolution de carrière :
3. Quelles études, formations, concours pour devenir Assistante Maternelle :

1. Que fait l’Assistante Maternelle: missions, tâches et fonctions :

La journée d’une assistante maternelle commence aux alentours de 7h00 du matin. La nourrice, travaille à son domicile : elle n’a donc pas à se déplacer. L’accueil des enfants se fait en général de manière échelonnée : chaque enfant gardé arrive à une heure différente afin de pouvoir prendre le temps de dire calmement au revoir à ses parents.

L’assistante maternelle peut accueillir jusqu’à 4 enfants chez elle dans la même journée. Si elle possède elle-même des enfants, l’assistante maternelle doit obtenir une dérogation du Conseil départemental pour accueillir 6 enfants mineurs en même temps (les 4 enfants gardés et ses 2 enfants mineurs). Elle peut garder des enfants âgés de 0 à 6 ans. Si elle demande l’agrément pour en garder 4, il faut que l’un des enfants soit âgé d’au moins 3 ans.

Une fois les parents partis, la nourrice fait en sorte que les enfants trouvent leurs repères dans sa maison. Elle les fait se mettre à l’aise (enfiler une paire de chaussons, ranger les manteaux…). Il est conseillé à l’assistante maternelle de mettre en place un rituel du matin : les enfants réunis, elle leur explique le déroulement de la journée (pour éviter l’angoisse de l’inconnu), leur demande de décrire la météo du jour (pour les pousser à s’exprimer), leur fait raconter leur soirée de la veille (pour connaître leur humeur). Elle peut ajouter à ce rituel la lecture de livres ou encore le fait de chanter ensemble des comptines (propices à un réveil en douceur).

Ensuite, l’assistante maternelle organise un temps de jeux libres. La concentration et les capacités d’apprentissage de l’enfant sont à leur maximum le matin. Il est donc indispensable de lui proposer des activités ludiques comme la peinture, le dessin, la cuisine ou encore le bricolage de cadeaux pour ses parents (statuette d’argile, colliers de perles…). Pendant ce temps, les plus jeunes font leur sieste du milieu de matinée.

La plupart des nourrices aiment sortir avec les enfants avant le repas du midi. S’il fait beau et une fois les petits réveillés de leur sieste, une sortie permet aux enfants de se défouler et d’ouvrir leur appétit. Lorsque le temps ne permet pas cette sortie, l’assistante maternelle prévoit une activité qui oblige l’enfance à se dépenser : danse, parcours de motricité (passer dans des cerceaux, slalomer entre des plots…).

Viens alors le moment de déjeuner. Avant de passer à table, l’assistante maternelle veille à ce que chaque enfant se lave soigneusement les mains. Elle leur apprend chaque étape de ce passage indispensable afin qu’il sache à l’avenir le faire une fois seuls (mouiller les mains, les frotter abondamment, rincer et sécher correctement). Le repas est un moment de partage et d’éveil au cours duquel petits et grands goûtent des plats inconnus, découvrent de nouvelles saveurs et apprennent à manger sans aide (tenir une fourchette, s’essuyer la bouche…). Si des enfants prennent encore le biberon, ils mangeront avant les autres, afin de pouvoir aller se coucher plus rapidement (ils font généralement de plus longues siestes que les grands).

Après le repas de midi, les enfants font une sieste d’environ 2 heures. Au moment du couché, l’assistante maternelle lit une histoire aux enfants qui ont besoin d’être préparés au repos. Lorsque tous le enfants dorment, la nourrice en profite pour débarrasser la table du repas, ranger le matériel pédagogique utilisé au cours de la matinée et éventuellement commencer à préparer le goûter. L’assistante maternelle doit rester disponible et ne pas effectuer d’activités bruyantes pendant cette période de la journée (passer l’aspirateur), afin de ne pas réveiller les enfants.

La sieste terminée, l’assistante maternelle donne aux enfants un goûter équilibré composé de fruits, de laitage et de biscuits. Pourquoi ne pas manger une préparation réalisée tous ensemble le matin même (gâteau, crêpes…) ?

Avant le retour des parents, la garde d’enfants les emmènent au parc ou dans tout autre lieu public où il est possible de rencontrer d’autres enfants (bibliothèque, café associatif…). Si l’emploi du temps ne permet pas cette sortie (retour des parents), il est intéressant de prévoir des activités calmes qui peuvent être facilement interrompues : lecture, comptines, jeux de société…

L’arrivée des parents est proche, il est temps pour l’assistante maternelle de préparer les enfants pour le départ. Elle leur fait ranger leurs affaires ainsi que les jouets utilisés dans l’après-midi. La nourrice vérifie consciencieusement ce qui pourrait manquer pour le lendemain dans les sacs à langer des enfants (couches, nettoyant…) afin d’en parler aux parents. Quand les parents sont là, l’assistante maternelle leur fait un résumé de la journée. Elle prend le temps de dire au revoir aux enfants et leur parle éventuellement du programme du lendemain.

Après le départ des enfants, la journée de l’assistante maternelle n’est pas terminée. Elle doit en effet préparer sa maison à recevoir les enfants dans de bonnes conditions le lendemain : rangement, nettoyage (aspirateur et serpillière), vaisselle, linge (bavoirs). Si des activités particulières sont prévues pour le jour suivant, la nourrice prépare les fournitures nécessaires (impression de modèles de dessin…). L’assistante maternelle peut prendre de l’avance en préparant une partie du repas du lendemain midi.

A noter, la profession compte presque uniquement des femmes mais il est tout à fait possible pour un homme de faire de métier.

. Qualité essentielles / compétences requises : la garde d’enfants doit être maternelle et attentionnée. Elle est à l’écoute des enfants et des parents. Elle a un grand sens des responsabilités (elle crée un environnement sécurisé et sécurisant) et fait passer le bien-être de l’enfant avant tout. Elle possède un bon niveau de langue française (elle est un modèle pour l’enfant) ainsi qu’une bonne condition physique (elle est responsable de l’enfant). Ces deux qualités sont impératives pour obtenir l’agrément préalable à l’emploi.

. Débouchés, recrutement, où exercer : l’assistante maternelle peut travailler à son domicile, dans ce cas, c’est un particulier qui l’emploie (avec un contrat de travail). Elle peut également exercer dans une crèche familiale privée ou bien une maison d’assistantes maternelles (établissement communal). Elle partage alors un local avec d’autres assistantes maternelles.

. Horaires et durée de travail : les conditions de travail de l’assistante maternelle la conduisent à effectuer des heures tôt le matin (avant le départ des parents au travail) et tard dans la journée (lorsque la journée de travail des parents est terminée). Ainsi, la durée moyenne de travail de l’assistante maternelle est de 45 heures par semaine. L’assistante maternelle peut travailler plus et dans ce cas, ses heures seront payées et majorées en accord avec son employeur.

Assistante maternelle donne le biberon à un bébé

2. Quel est le salaire d’une Assistante Maternelle et évolution de carrière :

2.1 Combien gagne une Assistante Maternelle :

Le salaire de l’assistante maternelle est très variable. En effet, sa rémunération net peut changer en fonction de plusieurs critères comme :
. son lieu de travail (montant de la garde qui est plus élevé dans les régions où il y a beaucoup de demandes des particuliers),
. le nombre d’enfants accueillis (entre 1 et 4 enfants),
. le nombre d’heures effectuées par mois,
. le montant du salaire horaire fixé en accord avec les parents.

En début de carrière, l’assistante maternelle gagne environ le SMIC. Mais elle peut gagner plus en gardant un le maximum d’enfants autorisés qui est de 4, ce qui lui demande de se constituer une clientèle au fil des années (souvent grâce au bouche-à-oreille). Ainsi, en fin de carrière, son salaire est de 2.500€ nets par mois en moyenne.

Pour éviter de trop grandes variations de salaire, la « convention collective nationale des assistants maternels et du particulier employeur » définie les conditions de rémunérations de l’assistante maternelle (applicable depuis le 1er janvier 2005).

Ainsi, le taux de rémunération horaire minimal d’une assistante maternelle est de 2,11€ nets par heure d’accueil et par enfant (2017). A ce montant viennent s’ajouter les indemnités d’entretien : elles remboursent à l’assistante maternelle ses frais courants qui augmentent en raison de la présence des enfants (eau, électricité, matériel de puériculture…). Ces indemnités d’entretien sont de 3,01€ nets par enfant pour 9 heures de garde et de 2,65€ nets en dessous de 8 heures (2017). L’assistante maternelle ne fait aucun bénéfice sur ces indemnités.

Pour éviter des salaires trop inégaux d’un mois à l’autre, la rémunération de l’assistante maternelle est lissée sur douze mois.

L’assistante maternelle bénéficie de congés payés (2,5 jours ouvrable de congés par mois d’accueil).

2.2 Evolution de carrière d’une Assistante Maternelle :

Par la suite, l’assistante maternelle peut évoluer ou se reconvertir en obtenant le CAP Petite Enfance par validation d’acquis, c’est à dire grâce à son expérience sans passer l’examen. Ce CAP lui ouvrira les portes de nombreux métiers toujours en rapport avec les enfants.

Mais il elle souhaite changer totalement de secteur d’activité, elle pourra profiter de raccourcis en faisant valoir son expérience professionnelle.

Assistante maternelle avec des enfants

3. Quelles études, formations, diplômes pour devenir Assistante Maternelle :

La profession compte presque uniquement des femmes mais il est tout à fait possible pour un homme de faire ce métier.

Il n’existe aucun concours ni études spécifiques pour devenir assistante maternelle, mais les candidates doivent suivre une formation et obtenir un agrément pour pouvoir faire ce métier.

3.1 Demande d’agrément d’Assistance Maternelle :

La future assistante maternelle doit commencer par demander un agrément qui est une sorte d’autorisation.

Pour obtenir l’agrément il faut :

. assister à une réunion de présentation du métier d’assistante maternelle. C’est organisé pour le conseil départemental et animé par des professionnels de la petite enfance. Cette réunion n’est pas obligatoire mais fortement recommandée car elle donne tous les détails et informations utiles sur ce métier.

Il est également distribué, lors de la réunion, un dossier de demande d’agrément que vous pouvez aussi télécharger sur le site officiel du service public en cliquant-ici https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R19162.

. remplir la demande d’agrément. Attention il faut obligatoirement avoir un casier judiciaire vierge, être de nationalité française ou ressortissant de l’Union Européenne ou avoir un titre de séjour en cours de validité

. passer une visite médicale pour vérifier que la personne est capable de vous occuper d’enfants

Après avoir déposé le dossier complet, une réponse sera donnée au bout de 3 mois.

Pendant ce temps là, le conseil départemental évalue le futur lieu de travail, qui est le plus souvent le domicile de la personne. Ils vérifient que le logement soit bien adapté pour recevoir des enfants, que se soit au niveau de la propreté, de la sécurité ou de leur épanouissement.

La future assistante doit également participer à un ou plusieurs entretiens pour contrôler ses compétences. Les services du département vérifieront :

. le niveau de français oral
. les capacités d’écoute et d’observation pour s’adapter aux besoins des enfants et des parents
. les capacités d’accompagnement le développement physique et intellectuel des enfants
. les disponibilités et les capacités d’organisation
. les connaissances sur le rôle de l’assistante maternelle
. si les autres personnes du foyer sont capables de supporter l’activité de la nounou

Au bout des 3 moins d’ attente vous recevrez votre agrément. Si la demande est refusée, les motifs du refus seront données.

3.2 Formation d’Assistante Maternelle :

Les personnes ayant un de ces 3 diplômes sont dispensés de la formation :
. DEAP (Diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture),
. CAP Petite Enfance,
. Diplôme de niveau III dans le domaine de la petite enfance.

Pour les autres candidates au métier, il faut suivre 120h de formation qui se déroule en 2 temps :

. 1ère partie : avant l’accueil du premier enfant. La formation correspond à l’unité 1 du CAP Petite Enfance « Prise en charge de l’enfant au domicile ». Elle inclue une initiation aux gestes de premiers secours.

. 2ème partie : la suite de la formation se déroule dans les 2 ans suivant le début de votre activité.

Durant ces 120h , l’assistante maternelle est formée aux diverses facettes de son métier :
. accompagnement du développement de l’enfant : éveil, activités ludiques, épanouissement, communication, santé, alimentation …
. cadre juridique et institutionnel
. relation avec les parents
. formation aux premiers secours

Autres obligations du métier :

Il est aussi obligatoire de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelles pour faire face aux éventuels accidents qui arriveraient aux enfants. Et si l’assistante promène les enfants dans sa voiture, elle doit demander à son assurance auto de rajouter une clause spéciale.