Fiche Métier d’Adjoint Administratif de la fonction publique Territoriale (AAT)

Les adjoints administratifs territoriaux sont chargés des métiers administratifs, d’accueil et de comptabilité dans les collectivités locales. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir adjoint administratif de la fonction publique territoriale.

Synonymes et métiers associés : adjoint administratif hospitalier, adjoint administratif d’État, secrétaire administratif, aide comptable, assistante des ressources humaines, secrétaire de mairie, rédacteur territorial.
Niveau d’étude ou diplôme minimum : aucun si recrutement direct, CAP-BEP / Brevet des collèges si recrutement par concours.
Études en alternance : non.
Salaire débutant : 1.527€ brut par mois + primes.
Statut : fonctionnaire ou agent de la fonction publique territoriale.
Limite d’âge pour le recrutement : 18 ans au minimum.

1. Que fait un Adjoint Administratif Territorial : missions, tâches et fonctions :
2. Quel est le salaire d’un Adjoint Administratif Territorial, son évolution de carrière :
3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Adjoint Administratif Territorial :

1. Que fait un Adjoint Administratif Territorial : missions, tâches et fonctions :

La fonction publique territoriale est composée de 8 grands secteurs d’activités (technique, culturel, sécurité, etc.) appelés filières.

Chaque filière est composée de plusieurs cadres d’emplois, qui représentent un ensemble d’emplois similaires au sein d’une filière. Ces emplois sont soumis au même statut, ont les mêmes règles de recrutement, d’évolution de carrière et de rémunération.

La filière administrative est composée de 4 cadres d’emplois hiérarchiques :

– les administrateurs territoriaux (catégorie A),
– les attachés territoriaux (catégorie A),
– les rédacteurs territoriaux (catégorie B),
– les adjoints administratifs territoriaux (catégorie C).

La catégorie d’emplois A correspond à des fonctions d’études, de conception et de direction, la catégorie B aux fonctions d’application, et la C aux fonctions d’exécution.

Le cadre des Adjoints Administratifs Territoriaux (AAT) est lui-même composé de 3 grades :

– adjoint administratif,
– adjoint administratif principal de 2e classe,
– adjoint administratif principal de 1re classe.

Les adjoints administratifs regroupent donc un ensemble d’emplois administratifs d’exécution. Ils travaillent sous la responsabilité d’un rédacteur ou d’un attaché territorial.

Adjoint administratif territorial n’est pas un métier en soi, mais un statut qui permet d’accéder à une multitude de métiers au sein de la fonction publique territoriale. En voici une liste :

  • Affaires générales :

– secrétaire de mairie,
– assistante / assistant de direction,
– assistante / assistant de gestion administrative,
– chargée / chargé d’accueil.

  • Finances :

– assistante / assistant de gestion financière, budgétaire ou comptable.

  • Ressources humaines :

– assistante / assistant de gestion ressources humaines,
– chargée / chargé de paie.

  • Urbanisme et aménagement :

– instructrice / instructeur des autorisations d’urbanisme.

  • Habitat et logement :

– chargée / chargé de gestion locative.

  • Social :

– chargée / chargé d’accueil social.

  • Restauration collective :

– responsable des sites de distribution de repas.

  • Population et funéraire :

– officière / officier d’état-civil,
– conservatrice / conservateur de cimetière,
– conseillère / conseiller funéraire.

  • Bibliothèques et centres documentaires :

– chargée / chargé d’accueil en bibliothèque et médiathèque.

  • Prévention et sécurité :

– opératrice / opérateur de vidéo-protection,
– agente / agent de médiation et de prévention,
Agente / Agent de Surveillance Des Voies Publiques (ASVP),
– agente / agent de gardiennage et de surveillance.

1.1 Quotidien d’un Adjoint Administratif de la fonction publique Territoriale :
1.2 Tenue et équipement :
1.3 Qualités essentielles, compétences nécessaires :
1.4 Débouchés, recrutement, où exercer ce métier :
1.5 Horaires, conditions et temps de travail :

1.1 Quotidien d’un Adjoint Administratif de la fonction publique Territoriale :

Les tâches quotidiennes de l’adjoint administratif territorial dépendent du poste qu’il occupe et de son lieu d’exercice. Il peut être chargé de :

  • gérer des tâches administratives et de secrétariat courant (accueil physique et téléphonique, gestion du courrier, prise de note, rédaction de comptes-rendus, archivage de documents, etc.),
  • effectuer des enquêtes administratives, constituer, mettre à jour et utiliser de la documentation, établir des rapports nécessaires pour faire avancer des dossiers,
  • gérer la comptabilité courante (gestion de la paie, saisie de factures, paiement des fournisseurs, etc.),
  • gérer le personnel (constitution et mise à jour du dossier de chaque employé, gestion des absences, des visites médicales, etc.),
  • accueillir et renseigner le public, gérer des inscriptions, garder des lieux, tenir un guichet,
  • participer à l’organiser d’un événement culturel ou sportif,
  • surveiller la voie publique, participer à des actions de médiation et de prévention, etc.

A noter que même si la majorité des adjoints administratifs sont des femmes, il est tout à fait possible pour un homme d’exercer ce métier.

1.2 Tenue et équipement :

La tenue de l’AAT dépend du poste qu’il occupe. La plupart des postes nécessitent de porter une tenue de bureau : costume/tailleur ou tenue de ville.

La majorité du temps, il travaille à un bureau sur un ordinateur, où il utilise traitement de texte, tableur et différents logiciels (de paie, de billetterie, de comptabilité, de ressources humaines, etc.).

1.3 Qualités essentielles, compétences nécessaires :

Un adjoint administratif doit avant tout maîtriser les outils informatiques (Word/Excel/Outlook), les logiciels utilisés dans son domaine et avoir des qualités rédactionnelles. Il passe une bonne partie de son temps à rédiger des lettres, des e-mails, à constituer des dossiers et à rédiger des rapports.

Il doit être rigoureux et méticuleux en particulier s’il s’occupe des travaux de comptabilité (paie, budget, tenue des comptes) ou de la réalisation de tableaux statistiques. Il doit avoir le sens des priorités et être très organisé, car il devra souvent travailler dans l’urgence.

Enfin, il est important d’apprécier le contact humain, car la majorité des métiers occupés par les adjoints sont effectués en équipe et/ou en contact avec le public. L’adjoint ayant le sens du service trouvera le travail valorisant.

1.4 Débouchés, recrutement, où exercer ce métier :

Les adjoints administratifs des 3 fonctions publiques (territoriale, hospitalière et d’État) sont les effectifs les plus nombreux de la fonction publique. La demande est constante et les recrutements réguliers.

Les adjoints territoriaux peuvent travailler dans une collectivité territoriale : une commune, un conseil départemental, un Conseil régional, un Conseil général, une structure intercommunale, un établissement public commun ou encore un centre de gestion.

Plus concrètement, l’AAT pourra occuper un emploi au sein :

  • d’une mairie,
  • d’un office public d’HLM,
  • d’un service culturel ou sportif,
  • d’un centre d’action sociale,
  • d’un service départemental d’incendie et de secours,
  • d’une bibliothèque ou d’une médiathèque municipale, etc.

Il n’est pas toujours nécessaire de passer un concours pour intégrer certains cadres d’emplois de la fonction publique. C’est le cas du cadre d’emploi des Adjoints Administratifs Territoriaux (AAT).

Les AAT peuvent être recrutés directement. En effet, les collectivités locales publient ponctuellement des avis de recrutement ne nécessitant pas l’obtention du concours.

Le candidat doit postuler auprès de la collectivité ayant publié l’offre. Son dossier de candidature (lettre de motivation et CV) est étudié par une commission. S’il est retenu, il est convoqué à un entretien d’embauche. Une fois embauché, il intégrera le premier grade, celui d’adjoint administratif.

Même si le candidat ne passe pas de concours, il doit tout de même répondre aux conditions générales d’accès à la fonction publique

  • être de nationalité française ou d’un État membre de l’Union européenne,
  • jouir de ses droits civiques,
  • ne pas avoir de condamnations incompatibles avec l’exercice du métier,
  • avoir rempli les obligations de service national de son pays,
  • être jugé physiquement apte à l’exercice de ses futures fonctions.

Toutefois, les opportunités sans concours sont plus rares que celles offertes avec les concours. Il est donc conseillé de passer le concours d’adjoint administratif territorial (voir Partie 3).

L’adjoint recruté par concours intègre directement le 2ème grade, celui d’adjoint administratif principal de 2ème classe. Il bénéficie d’une position hiérarchique et d’un salaire plus élevé à ce grade.

1.5 Horaires, conditions et temps de travail :

Les horaires de travail de l’adjoint administratif dépendent du poste qu’il occupe. Une secrétaire de mairie et une bibliothécaire travaillent parfois le samedi alors que l’agent comptable ne travaille que du lundi au vendredi.

Dans tous les cas, les adjoints travaillent de jour à des horaires allant généralement de 8/9h à 16h/19h. Les conditions de travail sont convenables (horaires réguliers, travail peu physique, etc.) mais les tâches peuvent parfois être répétitives.

2. Quel est le salaire d’un Adjoint Administratif Territorial, son évolution de carrière :

2.1 Combien gagne un Adjoint Administratif Territorial, rémunération, primes :
2.2 Évolution professionnelle d’un Adjoint Administratif Territorial :

2.1 Combien gagne un Adjoint Administratif Territorial, rémunération, primes :

L’Adjoint Administratif Territorial est un cadre d’emploi de Catégorie C. Il est composé de 3 grades :

  • Adjoint administratif,
  • Adjoint administratif principal de 2ème classe,
  • Adjoint administratif principal de 1ère classe.

Chaque grade est composé de plusieurs échelons. L’adjoint gravit les échelons et les grades tout au long de sa carrière. Il est rémunéré selon le grade et l’échelon dans lequel il se trouve :

  • entre 1.527€ (échelon 1) et 1.719€ (échelon 11) brut par mois au grade d’Adjoint administratif,
  • entre 1.537€ (échelon 1) et 1.958€ (échelon 12) au grade d’Adjoint administratif principal de 2ème classe,
  • entre 1.640€ (échelon 1) et 2.183€ (échelon 10) au grade d’Adjoint administratif principal de 1ère classe.

En plus de son salaire indiciaire, un AAT touche des primes et des indemnités. Certaines sont communes à tous les fonctionnaires :

  • l’Indemnité de Résidence (IR), selon son lieu d’habitation,
  • le Supplément de Traitement Familial (STF), selon le nombre d’enfants à charge,
  • la Garantie Individuelle du Pouvoir d’Achat (GIPA), qui compense la perte de pouvoir d’achat.

Puis, il peut également recevoir des primes spécifiques à son statut d’adjoint administratif. Chaque collectivité vote, de manière indépendante, les modalités d’attribution : leur montant, leurs conditions d’attribution, la périodicité de versement (mensuel, trimestriel, annuel…), etc.

Depuis la réforme du régime indemnitaire de la fonction publique (RIFSEEP), ce régime indemnitaire compte 2 primes :

  • l’Indemnité de Fonctions, de Sujétions et d’Expertise (IFSE),
  • le Complément Indemnitaire Annuel (CIA.).

Ce nouveau régime exclut la majorité des autres primes anciennement attribuées sur la base des fonctions de l’agent. Seules certaines primes sont maintenues et peuvent se cumuler avec le RIFSEEP :

  • les indemnités qui compensent le travail de nuit, le dimanche ou les jours fériés,
  • les indemnités liées aux astreintes ou pour travaux supplémentaires,
  • l’indemnisation des frais de mission tels que les frais de déplacement.
  • etc.

Toutes ces primes et indemnités représentent un complément de rémunération non-négligeable. Leur montant total peut atteindre quelques centaines d’euros bruts en plus par mois.

2.2 Évolution professionnelle d’un Adjoint Administratif Territorial :

  • Avancement d’échelon à l’ancienneté :

L’adjoint gravit un par un les échelons de son grade. Une durée de service est requise à chaque échelon (de 1 à 4 ans selon les échelons). Lorsque le fonctionnaire a passé le nombre d’années requis à l’échelon, il passe automatiquement à l’échelon suivant. Ses tâches quotidiennes changent rarement d’un échelon à l’autre, mais son salaire est légèrement augmenté.

  • Avancement de grade :

Les adjoints recrutés sans concours intégrés au 1er grade (Adjoint administratif) ont deux possibilités pour évoluer au 2ème grade (Adjoint administratif principal de 2e classe) :

– L’avancement par examen professionnel :

Le candidat doit avoir atteint le 4ème échelon du grade d’adjoint administratif, justifier d’au moins 3 années de service effectif dans le grade d’adjoint administratif et avoir réussi l’examen professionnel. L’examen comporte une seule épreuve orale d’une durée de 25 minutes.

– L’avancement au choix :

Pour demander un avancement au choix, le candidat doit avoir au moins 1 an d’ancienneté dans le 5ème échelon du grade d’adjoint administratif et justifier d’au moins 8 années de service effectif dans le grade d’adjoint administratif.

Dans les deux cas, la demande du candidat est examinée par une Commission Administrative Paritaire (CAP). Après avis favorable de la CAP, le candidat est inscrit sur un tableau d’avancement annuel par ordre de mérite. Il sera promu si sa position dans cette liste lui permet d’entrer dans le quota de promotions autorisées voté par la collectivité l’année de son inscription sur le tableau.

Les adjoints du 2ème grade souhaitant évoluer au 3ème grade (Adjoint administratif principal de 1ère classe) peuvent demander un avancement au choix.

Les candidats doivent avoir au moins 1 an d’ancienneté dans le 4ème échelon du grade d’adjoint administratif principal de 2ème classe et justifier d’au moins 5 années de service effectif dans le grade d’adjoint administratif principal de 2ème classe. Ensuite, la procédure est la même : commission, tableau d’avancement, quota, promotion.

  • Avancement de cadre d’emplois :

Les adjoints souhaitant devenir rédacteurs territoriaux pour accéder aux emplois de Catégorie B (encadrement, organisation, etc.) ont 2 possibilités, la promotion interne ou le concours interne des rédacteurs réservé aux fonctionnaires, militaires ou agents publics ayant au moins 4 ans de service.

Plus l’adjoint monte en grade plus il se verra confier de responsabilités, d’encadrement ou de coordination de l’activité des adjoints administratifs territoriaux du 1er grade.

3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Adjoint Administratif Territorial :

L’adjoint administratif peut être recruté de 2 manières : directement en réponse à une offre d’emploi ou en passant un concours. Nous avons déjà détaillé la procédure de recrutement dans le cas d’un recrutement direct (partie 1.4), voyons maintenant les détails de la procédure par concours.

Le candidat a le choix entre 3 concours suivant son profil.

  • Le concours externe est réservé aux candidats pouvant justifier un niveau d’étude V (CAP-BEP / Brevet des collègues) ou d’au moins 3 années d’expérience professionnelle dans le domaine des métiers accessibles avec le concours (bibliothécaire, secrétaire comptable, assistante de direction, etc.). Les parents d’au moins 3 enfants et les sportifs de haut niveau peuvent obtenir une dérogation à l’obligation de diplôme. Au minimum 40% des postes ouverts doivent être remplis par les lauréats de ce concours.
  • Le concours interne est réservé aux fonctionnaires, aux agents non-titulaires de la fonction publique et aux agents en poste dans une organisation internationale. Le candidat doit justifier d’au moins 1 an de service public effectif au 1er janvier de l’année du concours et être encore en service le jour de l’inscription. Au minimum 40% des postes ouverts sont accessibles par ce concours.
  • Le 3ème concours est destiné aux candidats pouvant justifier de l’exercice, pendant au moins 4 ans, d’activités professionnelles, quelle qu’en soit la nature, ou d’un mandat de membre d’une assemblée élue d’une collectivité territoriale ou d’une activité en qualité de responsable d’une association. 20% des postes ouverts peuvent être remplis par ce concours.

Le candidat doit également répondre aux conditions d’accès générales à la fonction publique précitées (nationalité française, casier judiciaire vierge, etc.)

3.1 Organisation et inscriptions aux Concours d’Adjoint Administratif Territorial :
3.2 Épreuves du Concours d’Adjoint Administratif Territorial :
3.3 Recrutement, formation et titularisation des AAT :

3.1 Organisation et inscriptions aux Concours d’Adjoint Administratif Territorial :

Les concours ne sont pas planifiés nationalement. Ils sont organisés, généralement tous les 2 ans, par les Centres De Gestion (CDG) de chaque département ou par les collectivités territoriales elles-mêmes si elles ne sont pas affiliées à un centre de gestion. Il n’est pas rare que plusieurs centres organisent une session en même temps.

Les sessions sont annoncées avec la publication d’un arrêté d’ouverture. Cet arrêté donne aux candidats tous les détails nécessaires : la date limite d’inscription, la date et le lieu des épreuves, l’adresse postale pour renvoyer les dossiers d’inscription, etc.

Le candidat peut trouver cet arrêté sur le site internet de chaque CDG au moins 2 mois avant la date limite d’inscription. Il est donc conseillé de vérifier régulièrement les sites internet des centres de gestion de son département et des départements environnants. Comme nous le verrons plus tard, il est effectivement possible de passer le concours d’un département autre que le sien et de postuler dans son département.

Le candidat peut se pré-inscrire sur le site et télécharger son dossier d’inscription pré-rempli. Il est également possible de retirer le dossier à l’accueil du CDG organisateur ou par demande écrite envoyée par voie postale. Une fois rempli et complété des pièces justificatifs demandées, le candidat doit renvoyer son dossier à l’adresse indiquée dans l’avis d’ouverture du concours ou le déposer à l’accueil du centre organisateur.

3.2 Épreuves du Concours d’Adjoint Administratif Territorial :

Les épreuves d’admissibilité et d’admission sont les mêmes pour les 3 concours.

  • Épreuves d’admissibilité :

– Épreuve écrite (1h30 – coefficient 3) composée de plusieurs questions de compréhension à partir d’un texte et d’exercices servant à évaluer le niveau d’orthographe, de grammaire et de vocabulaire du candidat.

– Réalisation d’un tableau numérique (1h – coefficient 3) d’après plusieurs éléments fournis.

  • Épreuves d’admission :

– Entretien oral (15 mins – coefficient 3) pendant lequel le jury cherche à apprécier la motivation du candidat et ses connaissances de l’environnement du travail d’un adjoint. Pour l’oral du concours interne et du 3ème concours, le jury cherche également à évaluer les acquis professionnels du candidat.

– Épreuve de bureautique (15 mins – coefficient 1) qui servira à évaluer les capacités du candidat à utiliser un traitement de texte (Word par exemple), un tableur (Excel) et d’autres technologies de l’information et de la communication.

– Épreuve facultative au choix parmi : une épreuve de traduction en français (1h – coefficient 1) d’un texte d’une langue vivante étrangère à choisir parmi les langues suivantes : allemand, anglais, espagnol, italien, russe, arabe moderne, portugais, néerlandais ou grec, OU une interrogation orale (15 mins – coefficient 1) sur un thème au choix parmi : droit public, droit de la famille et finances publiques.

Chaque épreuve est notée sur 20. Une note inférieure à 5/20 à l’une des épreuves est éliminatoire. Le jury, en fonction du niveau de chaque session, détermine la note moyenne nécessaire pour être admis. La moyenne des notes (auxquelles ont été appliqués les coefficients) doit être dans tous les cas égale ou supérieure à 10/20.

Les résultats sont communiqués à chaque candidat par courrier et mis en ligne sur le site internet des CDG organisateurs.

3.3 Recrutement, formation et titularisation des AAT :

Les admis au concours ne sont pas recrutés directement, mais sont inscrits sur une liste d’aptitude nationale pendant 2 ans. Cette inscription leur donne le droit de postuler aux offres d’emploi d’adjoint administratif des collectivités locales partout en France.

Ils sont donc responsables de déposer leur candidature (CV et lettre de motivation) pour trouver un poste.

Une fois recruté par une collectivité, l’adjoint aura le statut de stagiaire pour une durée d’1 an. Après cette période probatoire, s’il correspond aux exigences de son poste, il est titularisé et obtient le statut de fonctionnaire.

Les adjoints recrutés sans concours ont la qualité d’agent public et peuvent à tout moment passer le concours interne.