Fiche Métier de Vendeur Automobile

Le vendeur automobile conseille le client dans son choix d’un nouveau véhicule, lui présente des services associés (contrat d’entretien, financement, extension de garantie, …) et conclut la vente. Il est également chargé de prospecter pour trouver de nouveaux clients. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir vendeur automobile.

Synonymes et métiers similaires : concessionnaire automobile, garagiste, mécanicien auto, responsable commercial, directeur commercial, chef des ventes.
Niveau d’étude ou diplôme minimum : aucun.
Études en alternance : oui.
Salaire débutant : SMIC + commissions.
Statut : salarié, indépendant.
Limite d’âge pour le recrutement : aucune.

1. Que fait un Vendeur Automobile : missions, tâches et fonctions
2. Quel est le salaire d’un Vendeur Auto, son évolution de carrière
3. Quels diplômes, études, formations pour devenir Vendeur Automobile

1. Que fait un Vendeur Automobile : missions, tâches et fonctions

1.1 Quotidien du Commercial

Le vendeur automobile a pour mission principale de générer du chiffre d’affaires pour l’entreprise qui l’embauche. Son quotidien est rythmé par la vente de véhicules auprès des clients, particuliers ou professionnels. 

Il présente les différents modèles de voitures disponibles à la vente ainsi que leurs options (couleur, GPS intégré, …). Il conseille le client en fonction de ses besoins et se charge du bon de commande qui inclut des solutions de financement.

Généralement, le vendeur automobile propose aussi à l’acheteur de tester un ou plusieurs véhicules en sa compagnie, sur un court trajet pour qu’il puisse arrêter son choix.

Au moment de conclure la vente, le vendeur auto prend soin de donner toutes les informations utiles à l’acheteur : prix global, délais de livraison, promotions, conditions de crédit ou de location-vente (leasing), etc.

En plus de l’accueil client, le vendeur automobile doit également gérer deux autres pôles :

  • Prospection commerciale : il démarche les prospects par téléphone ou au cours de déplacements.
  • Service après-vente : il s’assure de la satisfaction des clients et fait remonter les éventuelles remarques à sa hiérarchie.

Lorsqu’il travaille chez un concessionnaire, le commercial automobile agit également en qualité de représentant de la marque de voitures. Il participe à des salons professionnels où il vante les mérites de la marque qu’il représente auprès des visiteurs.

En concession, il peut aussi effectuer des estimations de véhicules, notamment dans le cas où le client souhaite une reprise de son ancienne voiture.

Pour mener à bien l’ensemble de ses missions, le vendeur automobile a besoin les compétences suivantes :

  • analyse des besoins du client,
  • présentation des caractéristiques techniques et esthétiques des véhicules,
  • proposition de solutions de financement adéquates,
  • montage d’un dossier de crédit,
  • définition des modalités de vente,
  • enregistrement et suivi de plusieurs commandes, …

Le vendeur automobile travaille en étroite collaboration avec l’ensemble des équipes de son entreprise (secrétaire, comptable, directeur commercial, …) pour atteindre les objectifs de vente fixés par sa hiérarchie.

Lorsqu’il gagne en expérience, son supérieur peut lui demander de réaliser un suivi d’activité à présenter en réunion et de réfléchir à la création des nouvelles actions commerciales : journées portes ouvertes, lancement d’un modèle, …

Spécialisations métiers possibles pour un vendeur automobile :

  • Vendeur automobiles véhicules neufs ou d’occasions : il doit savoir mettre en avant les avantages d’un véhicule d’occasion (prix, impact écologique, …) et maîtrise à la perfection l’ensemble des spécificités et des options des véhicules vendus.
  • Commercial en vente de véhicules : il propose des camping-cars, des motocycles, et même des bateaux à la vente, en plus des voitures.
  • Vendeur automobile clientèle professionnelle : son action commerciale se concentre uniquement sur des entreprises : start-up, PME, grands groupes.

La majorité des vendeurs automobiles sont des hommes, mais le métier est également accessible aux femmes.

1.2 Tenue et équipement

Le vendeur automobile est vêtu d’un costume : veste, pantalon, chemise et cravate., ainsi qu’une paire de chaussures de ville.

Sa coiffure et son visage doivent être soignés : cheveux courts, rasage ou barbe parfaitement taillée. Il porte généralement des accessoires : montre, ceinture, …

Son équipement est composé d’un bloc-notes, un stylo, des catalogues de vente, éventuellement un micro pour animer l’espace de vente durant les événements, et un ordinateur.

Son ordinateur fixe ou portable lui permet d’enregistrer et gérer les commandes. Son téléphone portable est indispensable pour les actions de prospection.

Une voiture de fonction lui est fournie pour ses déplacements.

1.3 Qualités essentielles, compétences nécessaires

Le vendeur automobile se démarque par son grand sens de la vente et son goût du challenge. Interlocuteur chaleureux et dynamique, il maîtrise parfaitement la communication orale.

À l’écoute et psychologue, il sait déterminer rapidement les besoins de ses clients en fonction de leur profil acheteur.

Son sens de l’organisation et sa rigueur l’aident à gérer son temps de travail en entreprise et ses déplacements.

Son autonomie alliée à un fort esprit d’équipe lui permet d’atteindre ses objectifs commerciaux.

Il est impérativement détenteur du permis B afin d’accompagner ses clients durant les essais de véhicules.

Des connaissances en mécanique automobile et en bureautique seront appréciées des employeurs.

1.4 Débouchés, recrutement, où exercer ce métier

Le vendeur automobile peut exercer son métier dans l’un des établissements suivants :

  • concession automobile,
  • garage automobile,
  • négociant automobile,
  • showroom,
  • succursale d’une marque de voiture, …

Il a également la possibilité de travailler à son compte en tant que vendeur automobile indépendant pour plusieurs entreprises.

Pour se faire embaucher, le vendeur automobile doit répondre à une offre d’emploi en ligne. Il transmet un dossier de candidature classique à l’employeur : CV + lettre de motivation.

L’entretien d’embauche est une étape importante du recrutement dans ce métier à dominance commerciale.

1.5 Horaires, conditions et temps de travail

Le vendeur automobile travaille selon des horaires irréguliers et/ou décalés (en soirée, les week-ends, les jours fériés), ce qui peut rendre le métier pénible sur le long terme.

Il peut aussi partir plusieurs jours loin de son domicile pour participer à des événements : salons professionnels, expositions, séminaires…

Par contre, il a une grande autonomie dans son emploi du temps : il gère le planning de ses rendez-vous client et de ses déplacements de prospection.

La convention collective de l’automobile prévoit 30 jours ouvrables maximum de congés payés par an. Des congés supplémentaires sont accordés en fonction de l’ancienneté du salarié, par exemple.

2. Quel est le salaire d’un Vendeur Auto, son évolution de carrière

Au début de sa carrière, le vendeur automobile perçoit un salaire brut mensuel compris entre le SMIC et 2.000€ brut par mois (1.560€ net).

Le vendeur automobile expérimenté peut toucher jusqu’à 3.300€ brut par mois (2.574€ net), notamment s’il travaille pour une clientèle de professionnels.

En plus de cette part fixe, il touche des commissions liées aux ventes qu’il réalise : voitures et services ou produits associés (assurances, accessoires, …).

Sa rémunération globale (salaire + commissions) est donc de l’ordre de 2.500€ (1.950€ net) brut par mois à 4.300€ brut par mois (3.354€ net). 

L’employeur du vendeur automobile met généralement en place des avantages : 

  • mutuelle d’entreprise,
  • tickets restaurants,
  • véhicule de fonction + carte essence, …

Le commercial auto peut évoluer vers des postes de management comme responsable d’une équipe commerciale ou chef des ventes.

En fin de carrière, les profils les plus diplômés peuvent aussi prétendre au poste de directeur de concession ou de responsable d’une succursale.

Le vendeur automobile a également la possibilité de se mettre à son compte pour devenir conseiller commercial indépendant.

Le vendeur automobile indépendant ne perçoit pas de salaire fixe, mais il touche l’intégralité de ses commissions de vente (hors charges sociales).

Pour avoir plus de détails, vous pouvez lire notre article spécial sur le salaire d’un vendeur automobile.

3. Quels diplômes, études, formations pour devenir Vendeur Automobile

Il n’y a pas de diplôme obligatoire, ni spécifique pour devenir vendeur automobile.

Par contre, il y a de nombreuses formations permettant de se former à ce type de poste, du niveau BAC au niveau BAC+5.

Diplômes de niveau BAC

  • BAC Pro Métiers du Commerce et de la Vente,
  • BAC Pro Prospection, Valorisation et Offre Commerciale (PVOC), …

Cette formation de base aborde des disciplines variées comme le conseil, le suivi des ventes, la fidélisation client, l’animation de l’espace commercial ou encore la prospection clientèle.

Diplômes de niveau BAC+2

  • BTS Management Commercial Opérationnel (MCO) ,
  • BTS Technico-Commercial, …

Diplômes de niveau BAC+3

  • Licence Pro Technologies Avancées Appliquées aux Véhicules,
  • Titre de Gestionnaire d’unité Commerciale Spécialisée en Automobile (ESCRA), …

Diplômes de niveau BAC+5

  • Master 2 Vente et Management Commercial,
  • Titre RNCP de Manager Commercial de la Distribution Automobile (ISCAM), …

Une formation supérieure permet aux candidats d’acquérir des connaissances en techniques de négociation, plan d’action et management commercial, contrôle de gestion et analyse des données, …

La plupart de ces diplômes peuvent être validés en alternance (via un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation), ce qui permet d’acquérir les compétences métiers requises et donne souvent lieu à une embauche.

Certains concessionnaires proposent également des formations spécialisées au métier de conseiller commercial dans leurs centres de formation. Dans ce cas, le contrat d’alternance se compose d’enseignements théoriques et de stages pratiques accompagnés par un tuteur, salarié de l’entreprise.

VAE

Le métier de vendeur automobile est également accessible par la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) aux candidats dotés d’une expérience professionnelle dans le secteur commercial ou technique : 

  • CQP Attaché Commercial Automobile,
  • CQP Vendeur Automobile Confirmé, …

Pour le salarié, les heures d’accompagnement à la VAE sont finançables via son Compte Personnel de Formation (CPF) ou grâce à son employeur. Les demandeurs d’emploi peuvent demander le soutien financier des conseils régionaux ou de Pôle Emploi.