Fiche Métier de Directeur / Responsable des Ressources Humaines

Le directeur ou la directrice des ressources humaines est chargé(e) de définir et de mettre en œuvre la politique de gestion du personnel d’une entreprise, d’une association ou d’un établissement public. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir directeur / responsable des ressources humaines.

Synonymes et métiers associés : directeur des relations humaines et sociales, directeur du personnel, chef du personnel, gestionnaire du personnel, manager RH, responsable / chargé du développement des ressources humaines, responsable paie, responsable recrutement, responsable formation, responsable de carrière et mobilités, auditeur social, assistante des ressources humaines.
Niveau d’études ou diplômes minimum : BAC+5.
Études en alternance : oui.
Salaire débutant : 3.000€/3.500€ brut par mois pour un responsable RH dans le privé.
Statut : salarié ou fonctionnaire.
Limite d’âge pour le recrutement : 18 ans au minimum.

1. Que fait un Directeur des Ressources Humaines : missions, tâches et fonctions :
2. Quel est le salaire d’un Directeur RH, son évolution de carrière :
3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Directeur RH :

1. Que fait un Directeur des Ressources Humaines : missions, tâches et fonctions :

Le service des ressources humaines s’occupe de la gestion des employés (recrutement, rémunération, temps de travail, formation, carrière, etc.) tout au long de leur parcours dans l’entreprise.

Plus l’entreprise est grande, plus il y aura de gestionnaires RH et plus les postes seront spécialisés. Le service sera composé d’une assistante, d’un gestionnaire de paie, d’un gestionnaire de formation et carrière, d’un chargé de recrutement, etc. Chacun étant spécialisé dans une des facettes de la gestion du personnel.

Le Responsable Ressources Humaines (RRH) est chargé d’encadrer les gestionnaires et assistants. Il supervise et intervient dans la gestion opérationnelle du personnel, mais il est également responsable du développement des ressources humaines. Le responsable RH a la position hiérarchique la plus élevée dans le service lorsqu’il n’existe pas de Directeur Ressources Humaines (DRH).

S’il existe plusieurs responsables spécialisés (responsable paie, responsable recrutement, etc.) ou plusieurs responsables RH de régions, alors ils seront encadrés par un directeur ressources humaines. C’est souvent le cas dans les grandes entreprises qui comptent des centaines ou des milliers d’employés ou plusieurs bureaux en France et à l’étranger. Mais il est également possible de trouver des DRH dans des entreprises de 50 employés, cela dépend de l’organisation de l’entreprise et du service.

Le directeur RH fait souvent partie des cadres dirigeants de l’entreprise et répond directement au directeur général. Dans ce cas, la fonction de DRH est investie d’une mission plus stratégique que celui du responsable. Si, au contraire, le DRH est placé sous la responsabilité d’un autre département, la direction administrative et financière par exemple, il sera moins impliqué dans les décisions stratégiques. L’étendue de ses fonctions est alors très similaire à celle du responsable.

1.1 Quotidien d’un DRH :
1.2 Tenue et équipement :
1.3 Qualités essentielles, compétences nécessaires :
1.4 Débouchés, recrutement, où exercer ce métier :
1.5 Horaires, conditions et temps de travail :

1.1 Quotidien d’un DRH :

Le DHR définit la politique de ressources humaines de l’entreprise en accord avec le directeur général, la met en œuvre et s’assure de son application. Concernant le Responsable RH (RRH), il est souvent moins impliqué dans la stratégie, tout simplement parce qu’il est rarement au comité de direction. Dans une PME, qu’il ait le titre de responsable ou de directeur, il est davantage impliqué dans la gestion opérationnelle courante, surtout si les effectifs de son service sont réduits.

  • Définition de la stratégie et des objectifs RH :

Le DRH est en charge de concevoir la politique des ressources humaines afin d’aider l’entreprise à atteindre ses objectifs tout en préservant son capital humain.

Tout d’abord, il définit les besoins de l’entreprise et de chaque service, en collaboration avec la direction et les managers opérationnels. Il cherche à déterminer comment la gestion des ressources humaines peut contribuer à atteindre ces objectifs et quels leviers il doit mettre en place en priorité.

À partir de cette analyse, il identifie les projets et les actions à mener par grande thématique (recrutement, rémunération, formation, carrière, etc.). Il peut par exemple décider de mettre en place un système de participation aux résultats pour améliorer la motivation des employés ou développer un plan de formation pour les profils techniques qui accomplissent des tâches cruciales à la réussite de l’entreprise.

  • Management des équipes RH et de la gestion opérationnelle :

Le responsable / directeur recrute son équipe, l’encadre et l’anime. Il leur communique les projets à mettre en place et les objectifs à atteindre. Il répartit la charge de travail et répond aux interrogations sur des points de droit ou de procédures.

Il est également chargé de superviser la gestion du personnel par son équipe. C’est particulièrement vrai pour le poste de responsable RH dans les PME.

Même s’il se repose sur son équipe pour l’administration courante du personnel, il y participe de plusieurs manières :

– il conseille les managers des autres services sur la gestion de leurs ressources humaines,

– il prend part aux décisions et aux situations cruciales ou délicates : choix de l’agence de recrutement, négociation avec les partenaires sociaux, participation à l’entretien préalable au licenciement d’un cadre, gestion de la carrière d’un haut potentiel de l’entreprise, etc.

– il peut également être impliqué dans la gestion courante opérationnelle (paie, recrutement, plan de formation, etc.) si son équipe est surchargée.

Il suit l’évolution des projets menés par son équipe et évalue les résultats. Il doit être au courant des avancées et les communiquer à tous les niveaux de l’entreprise. Il s’assure que les actions menées donnent les résultats escomptés. Si ce n’est pas le cas, il réévalue les moyens utilisés ou ajuste la stratégie.

  • Gestion de la masse salariale :

Il pilote également la masse salariale. Il élabore le budget, s’assure que le coût de la mise en œuvre de la politique RH respecte le budget, et met à jour les indicateurs de suivi de la masse salariale. Il rend compte au comité de direction à l’aide de tableaux de bord.

  • Contrôle de la conformité des procédures RH :

Il est responsable de s’assurer que les procédures RH soient conformes aux différentes réglementations et jurisprudences (travail, cotisations sociales, sécurité et hygiène, etc.) et qu’elles soient appliquées à tous les niveaux de l’entreprise. Il doit être en vieille permanente, car la législation évolue constamment. Le non-respect de la réglementation peut coûter très cher à une entreprise.

Il est important de rappeler que l’étendue des tâches d’un DRH ou d’un RRH dépend de la structure et de la taille de l’entreprise. Il peut être responsable d’une partie ou de l’ensemble des tâches que nous venons de voir.

Même si la majorité des professionnels des services RH sont des femmes, les métiers de responsable et  de directeur sont occupés majoritairement par des hommes. Mais il est tout à fait possible pour une femme d’exercer ce métier.

1.2 Tenue et équipement :

Sa tenue dépend du code vestimentaire de la structure dans laquelle il travaille. En général, un manager porte un tailleur / costume ou une tenue de ville.

Dans tous les cas, il doit avoir une tenue et une attitude professionnelle, car il représente la direction auprès des employés et des candidats.

Il travaille à son bureau à l’aide d’un ordinateur et de plusieurs logiciels, notamment le logiciel de Système d’Information Ressources Humaines (SIRH).

1.3 Qualités essentielles, compétences nécessaires :

Pour réussir à leur poste, le RHH et le DRH doivent avoir une très bonne connaissance de tous les domaines de la gestion du personnel (recrutement, carrière, paie, etc.) et des autres métiers de l’entreprise.

Un DRH doit avoir une vision globale de l’organisation de l’entreprise et une forte capacité d’analyse afin d’identifier les priorités stratégiques et opérationnelles. Il est capable de mener ces projets en respectant un budget.

Quel que soit son titre, il a le sens de l’écoute et de la communication, doit savoir manager et conseiller. Il doit également savoir conduire le changement et négocier pour mener à bien le développement des RH.

Il doit faire preuve de discrétion professionnelle, car il a accès à des informations confidentielles sur l’entreprise et les salariés. Enfin, la maîtrise de l’anglais est nécessaire pour travailler dans une entreprise internationale.

1.4 Débouchés, recrutement, où exercer ce métier :

Il existe moins de débouchés pour les postes de Directeur et Responsable RH que pour les autres métiers des ressources humaines tout simplement parce qu’il ne peut y avoir qu’un manager RH par entreprise ou filiale. Il faut donc mettre toutes les chances de son côté.

Une expérience de 5 à 10 ans, de préférence au sein de grandes entreprises si l’on vise un poste de DRH, et une formation BAC+5, reconnue par la profession, sont nécessaires pour accéder à ces fonctions.

Un responsable peut trouver un poste dans une association ou une entreprise privée (PME, grande entreprise, etc.) dans tous les secteurs d’activités (agro-alimentaire, industrie, banque, société de services, etc.).

La fonction de directeur se trouve généralement dans les grandes entreprises et les grands groupes ayant un service RH avec au moins 2 niveaux hiérarchiques, gestionnaires et responsables (responsable recrutement, responsable paie, responsable région, etc.).

Il est également possible d’exercer dans la fonction publique hospitalière, territoriale ou d’État. Pour cela, le candidat doit passer le concours des attachés de la fonction publique.

1.5 Horaires, conditions et temps de travail :

En théorie, il travaille du lundi au vendredi, généralement de 8h/9h à 17h/19h. Dans les faits, en tant que cadre supérieur, il fait rarement des horaires réguliers. Il doit travailler le nombre d’heures nécessaires pour obtenir les résultats que l’on attend de lui.

Les conditions de travail sont bonnes (travail en bureau, poste à responsabilité, salaire intéressant, etc.) mais peuvent être stressantes. En particulier, s’il se trouve dans l’obligation de faire beaucoup d’heures supplémentaires pour répondre à sa charge de travail.

Il peut également être amené à se déplacer régulièrement, surtout lorsqu’il travaille dans un grand groupe, pour rencontrer les partenaires sociaux, visiter les bureaux et filiales de l’entreprise en France et à l’étranger.

2. Quel est le salaire d’un Directeur RH, son évolution de carrière :

2.1 Combien gagne un Directeur / Responsable RH, rémunération, primes :
… 2.1.1 Rémunérations dans le Privé :
… 2.1.2 Rémunérations dans le Public :
2.2 Évolution professionnelle d’un Directeur RH :

2.1 Combien gagne un Directeur / Responsable RH, rémunération, primes :

2.1.1 Rémunérations dans le Privé :

À ses débuts (0 à 3 ans d’expérience), un responsable RH peut être rémunéré à partir de 3.000€/3.5000€ brut par mois. Avec quelques années d’expérience, son salaire peut atteindre les 6.000€/7.000€ mensuels.

Les postes de DRH dans les grandes entreprises accessibles après plusieurs années d’expérience peuvent dépasser les 10.000€ brut par mois.

La rémunération entre un poste en PME et un poste dans une grande entreprise peut passer du simple au double. Il est donc très difficile de donner un salaire moyen pertinent. C’est pourquoi les études sur le salaire moyen présentent souvent des chiffres avec des milliers d’euros d’écart.

Très souvent, il perçoit également des primes d’intéressement sur les résultats de l’entreprise. Elles représentent généralement de 10 à 30 % de son salaire brut par an, autrement dit plusieurs milliers d’euros en plus de son salaire. Il n’est pas rare qu’il ait accès à des avantages en nature, comme une voiture de fonction par exemple.

2.1.2 Rémunération dans le Public :

Dans la fonction publique territoriale, hospitalière et d’État, le RRH fait généralement partie du cadre d’emploi des Attachés (Catégorie A).

Il est rémunéré en fonction de son grade et de son échelon :

  • entre 1.818€ et 3.134€ brut par mois au grade d’Attaché,
  • entre 2.314€ et 3.739€ au grade d’Attaché principal,
  • entre 3.045€ et 4.531€ au grade d’Attaché hors classe.

Il arrive parfois qu’il soit recruté au corps d’emplois inférieur (Catégorie B), celui de rédacteur territorial ou d’adjoint des cadres hospitaliers.

En plus de son salaire, comme tous les fonctionnaires, il perçoit un certain nombre de primes et d’indemnités. Elles varient selon sa situation (lieu d’habitation, nombre d’enfants à charge…), mais également selon la fonction publique pour laquelle il travaille. Elles représentent un complément de salaire non-négligeable.

2.2 Évolution professionnelle d’un DRH :

Un responsable peut devenir directeur dans une grande entreprise. Un RRH et un DRH peuvent évoluer vers des postes de directeur général d’une entreprise ou de consultant senior au sein d’un cabinet-conseil RH ou dans une agence de communication RH.

3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Directeur RH :

Il n’est pas possible d’accéder à ce poste dès la sortie d’école. Le métier n’est accessible qu’après plusieurs années d’expérience au service RH. Mais la formation initiale joue un rôle important. Les profils BAC+5 (Master / MBA) sont privilégiés pour ce type de poste à responsabilité, notamment les masters d’écoles de commerce ou de RH réputées.

Orientation au lycée : pour débuter le cursus, il est conseillé de suivre un baccalauréat scientifique (BAC S), économique et social (BAC ES) ou Science et Technologie de la Gestion (BAC STG). Une fois le BAC en poche, il existe une multitude de cursus possibles jusqu’au BAC+5.

3.1 Diplômes en cursus professionnel :
3.2 Diplômes en cursus général :
3.3 Formations en Ecoles Privées :
3.4 Résumé pour obtenir un BAC+5 et travailler dans les Ressources Humaines :

3.1 Diplômes en cursus professionnel :

Il est possible de commencer par un BAC+2, le DUT Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA) option Gestion des Ressources Humaines (GRH) par exemple. Puis poursuivre vers une Licence professionnelle (métiers de la Gestion Ressources Humaines) et un Master Professionnel.

Ces formations (DUT et Licence Pro) ont avant tout pour but l’insertion professionnelle des élèves. Seuls ceux ayant un très bon dossier en DUT puis en Licence seront acceptés en Master.

3.2 Diplômes en cursus général :

Si l’on est déterminé à suivre ses études jusqu’au BAC+5, il est recommandé d’intégrer directement un cursus de Licence générale en Ressources Humaines, Droit (des affaires, social, du travail), Psychologie, Sciences Sociales, Économie ou Gestion, puis d’intégrer un Master général ou professionnel dans l’un de ces domaines.

3.3 Formations en Ecoles Privées :

Il est également possible d’intégrer une école de commerce proposant un parcours ressources humaines ou une école de Ressources Humaines.

Pour intégrer une école de commerce avec un niveau BAC, il est souvent nécessaire de suivre une école préparatoire de 2 ans avant de passer le concours d’entrée. Il est également possible de suivre une Licence à l’université puis de passer le concours pour intégrer ces écoles au niveau Master.

Les écoles RH proposent des parcours différents (après BAC / niveau BAC+2 / BAC+3 / BAC+5) et organisent des sessions de recrutement qui leur sont propres. Il faut donc se renseigner auprès de chaque établissement pour connaître leur procédure d’admission. Elle est souvent composée d’une sélection par dossier et d’épreuves d’admission.

3.4 Résumé pour obtenir un BAC+5 et travailler dans les Ressources Humaines :

Pour synthétiser, plusieurs structures offrent des Master ou MBA avec une spécialisation en ressources humaines :

– Universités,
– École de commerce (ESCP, ESSEC, HEC, CELSA, Paris-Dauphine, etc.),
– Institut d’Étude Politique (IEP),
– Écoles de Ressources humaines (l’IGS, l’ISGP, Sup’ RH, etc.).

Plusieurs spécialités sont possibles :

– Master gestion des RH, management des RH, relation sociale…
– Master droit (droit social, droit des affaires, etc.),
– Master de Sociologie, Psychologie, Sciences sociales, Économie ou Gestion, avec idéalement une mention gestion des ressources humaines,
– MBA Management des ressources humaines.

Pour les postes de responsable ressources humaines, le niveau demandé peut être moins exigeant lorsque le poste a moins de tâches stratégiques. Il est possible d’avoir un BAC+3 et de gravir les échelons jusqu’au poste de responsable après plusieurs années d’expérience à différents postes (assistant RH, gestionnaire de paie, chargé de recrutement, etc.). Il est tout de même conseillé de suivre un cursus jusqu’au BAC+5 pour ne pas ralentir ou limiter sa progression de carrière.