Fiche Métier d’Agent de Surveillance de la Voie Publique

L’Agent de Surveillance de la Voie Publique (ASVP) dresse les procès-verbaux concernant le stationnement et la propreté sur la voie publique. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir ASVP.

ASVP
©Clembx

Synonymes et métiers similaires : policier municipal, policier, gendarme, garde champêtre, GAV, adjoint de sécurité, opérateur de télésurveillance de la police municipale.
Niveau d’étude ou diplôme minimum : aucun, métier accessible sans diplôme.
Études en alternance : non.
Salaire débutant : SMIC.
Statut : agent contractuel, fonctionnaire territorial.
Limite d’âge pour le recrutement : 18 ans minimum lors du recrutement.

1. Que fait un Agent de Surveillance de la Voie Publique : missions, tâches et fonctions
2. Quel est le salaire d’un ASVP, son évolution de carrière
3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir ASVP

1. Que fait un Agent de Surveillance de la Voie Publique : missions, tâches et fonctions

1.1 Quotidien d’un ASVP

L’agent de surveillance de la voie publique est chargé de faire respecter la réglementation en matière de stationnement. Il effectue des patrouilles en binôme dans un secteur défini. Si un véhicule est mal stationné, l’ASVP dresse un PV à l’encontre de son propriétaire.

À son arrivée dans les locaux, l’ASVP met son uniforme de service. Il s’équipe du terminal informatique qui lui permet de scanner automatiquement les plaques d’immatriculation et d’émettre le Forfait Post-Stationnement (FPS) qui s’applique, en cas de délai de stationnement dépassé ou lorsqu’une personne a stationné son véhicule sans payer.

Il joue aussi un rôle important dans le maintien de la propreté des espaces publics. Il peut établir un PV d’infraction au code de la santé publique s’il constate des dégradations de l’espace commun (déchets, déjections canines, tags, etc.).

Plus généralement, l’agent assure une veille permanente de l’espace public et fait remonter toutes les informations utiles à sa hiérarchie.

En plus de ces missions quotidiennes de contrôle, l’ASVP peut aussi mener des missions variées :

  • Mise en fourrière : il est en droit d’appeler la fourrière pour exiger l’enlèvement d’un véhicule dont le stationnement est gênant pour le voisinage. Cette action donne lieu à la rédaction d’un compte-rendu détaillé au retour de l’ASVP à son bureau.
  • Information du public : l’agent informe les usagers de la route de la réglementation en vigueur en matière d’assurance. Il contrôle les vignettes d’assurance et rappelle les délais d’application. Il fournit aussi des renseignements aux passants qui demandent leur route.
  • Protection des établissements scolaires : posté à la sortie des écoles et des collèges, l’ASVP aide les piétons à traverser. Muni d’un panneau « STOP », il arrête les véhicules au niveau du passage piéton. Il peut aussi effectuer cette mission à l’entrée des mairies, des préfectures et des jardins publics aux heures de forte affluence.
  • Pollution sonore et lumineuse : l’ASVP fait part à sa hiérarchie de la présence d’enseignes publicitaires qui ne respectent pas le code de l’environnement notamment en matière de luminosité. Il peut aussi signaler les éventuelles atteintes à la tranquillité sonore d’un quartier : musique, chien, cris, etc.
  • Manifestations : l’agent participe aux différentes manifestations de la collectivité. Sur les marchés par exemple, il peut faciliter l’intervention du service de nettoyage de la mairie en coordonnant les déplacements des marchands ambulants.

Au cours de ces différentes missions, l’agent est en contact permanent avec la population et avec les autres services chargés de la protection des biens et des personnes : gendarmerie, policiers, pompiers, ambulanciers, etc.

Les ASVP sont souvent des hommes, mais on voit de plus en plus d’agents féminins sur le terrain.

Il est important de noter que les ASVP ne font pas partie de la police municipale, même si certains maires leurs confient à tord des missions de policiers municipaux.

1.2 Tenue et équipement

Chaque municipalité définit l’uniforme qui sera porté par ses équipes d’ASVP. Il porte généralement un uniforme bleu foncé composé d’un polo qui présente un sigle « A.S.V.P » dans le dos et un écusson sur le bras. Un pantalon de même couleur et une casquette lui sont aussi fournis.

L’ASVP n’est pas armé mais certaines collectivités l’équipent d’un gilet pare-balles et de paires de menottes. Il est toujours muni d’un sifflet et d’un terminal de Procès-Verbal Électronique (PVE).

L’agent de surveillance ne peut sortir sans sa carte professionnelle, qui indique le nom de la commune qui l’emploie.

1.3 Qualités essentielles, compétences nécessaires

L’ASVP aime travailler en équipe et dans le respect de la hiérarchie. Il fait preuve de polyvalence pour assurer les diverses missions qui lui sont confiées.

À la fois ferme et diplomate, il fait preuve pédagogie et de sang-froid pour gérer les conflits. Une bonne maîtrise écrite du français et une bonne expression orale sont nécessaires.

Il connaît parfaitement les réglementations et le code de la route pour être capable de repérer les infractions.

L’ASVP doit être en forme, car il reste debout et marche de nombreuses heures en extérieur.

1.4 Débouchés, recrutement, où exercer ce métier

Les ASVP travaillent au sein d’une collectivité (commune ou intercommunalités) en tant qu’agent contractuel (CDD ou CDI) ou fonctionnaire territorial.

On peut être recruté en tant qu’agent contractuel en envoyant une candidature spontanée ou en répondant à une offre d’emploi (CV + lettre de motivation).

Mais environ 80% des ASVP sont des fonctionnaires du cadre des Adjoints Techniques Territoriaux (ATT) ou des Adjoints Administratifs Territoriaux (AAT) qui sont nommés aux postes d’ASVP par les maires.

Pour devenir adjoints techniques ou administratifs, il faut réussir les concours de la fonction publique d’ATT ou AAT.

À noter : un agent contractuel peut tout à fait être titularisé par son employeur après avoir effectué une année de stage, et ainsi accéder au cadre d’ATT ou d’AAT.

1.5 Horaires, conditions et temps de travail

L’emploi du temps de l’ASVP varie selon les besoins de la collectivité qui l’emploie. En règle générale, il effectue ses heures en journée selon un cycle régulier : 9h00 – 17h00, et travaille environ 35h par semaine.

Les heures supplémentaires sont compensées par un repos RTT, et il ne peut pas travailler plus de 48 heures par semaine.

Dans le cadre de missions plus spécifiques (manifestations, marché, etc.) l’ASVP peut travailler certains week-ends et jours fériés selon un roulement équitable des équipes.

Il faut savoir que l’ASVP travaille en extérieur, sur la voie publique, par tous les temps. Il lui arrive aussi de devoir faire face à l’agressivité de certains contrevenants.

2. Quel est le salaire d’un ASVP, son évolution de carrière

Le salaire de l’agent de surveillance de la voie publique dépend de son statut :

  • ASVP contractuel : son salaire, fixé librement par la collectivité qui l’emploie, est proche du SMIC ou égal à celui des ASVP fonctionnaires.
  • ASVP fonctionnaire : de 1.546€ à 1.790€ brut par mois + primes. Cela correspond à la grille indiciaire territoriale des adjoints techniques ou administratifs territoriaux.

En plus de son salaire de base, l’ASVP fonctionnaire, touchent différentes primes comme :

  • Indemnité de Résidence (IR),
  • Garantie Individuelle de Pouvoir d’Achat (GIPA),
  • Supplément Familial de Traitement (SFT).

Son évolution de carrière de l’ASVP dépend aussi de son statut.

Après plusieurs années de service, le contractuel peut passer des concours internes pour devenir fonctionnaire ou être titularisé par son employeur (adjoint technique ou administratif territorial).

Quant à l’ASVP fonctionnaire, il gravit automatiquement les échelons de son grade grâce à son ancienneté. Il peut aussi évoluer vers un grade supérieur en passant des examens professionnels, concours internes, ou au mérite via un tableau d’avancement.

La montée en grade ou en échelon s’accompagne toujours d’une augmentation de salaire. En revanche, en tant qu’ASVP, ses responsabilités ne pourront pas évoluer.

Grâce à des équivalences, tout fonctionnaire peut aussi passer des concours internes lui permettant d’exercer d’autres métiers dans la fonction publique.

De plus, un ASVP fonctionnaires avec 2 ans d’ancienneté peut passer le concours de policier municipal via un concours réservé, sans condition de diplôme.

3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir ASVP

Comme nous l’avons évoqué dans la partie 1.4, il est possible de devenir ASVP avec le statut d’agent contractuel ou en passant un concours de la fonction publique.

  • Agent contractuel : il faut être âgé de 18 ans minimum et envoyer une candidature spontanée ou répondre à une offre d’emploi en envoyant son CV et une lettre de motivation. Si votre candidature est retenue, vous serez convoqué à un entretien d’embauche. Aucun diplôme n’est nécessaire.
  • Fonctionnaire territorial : il n’existe pas de concours spécial pour devenir ASVP. Il faut réussir les concours d’Adjoint Technique Territorial (ATT) ou d’Adjoint Administratif Territorial (AAT) qui permettent d’exercer plusieurs métiers différents dans la fonction publique territoriale, dont celui d’ASVP.

Mais dans tous les cas, un ASVP doit correspondre à ces critères lors de son embauche :

  • 16 ans minimum pour passer le concours, et 18 ans minimum au moment du recrutement,
  • être Français ou ressortissant de l’Union Européenne,
  • jouir de ses droits civiques,
  • être apte physiquement,
  • ne pas avoir fait l’objet d’une condamnation inscrite au bulletin n°2 du casier judiciaire.

La grande majorité des ASVP sont des adjoints territoriaux qui ont été nommés à ce poste par le maire, il est donc plus facile d’accéder à ce métier en réussissant un concours d’adjoint technique.

3.1 Concours d’Adjoint Technique Territorial (ATT) ou d’Adjoint Administratif Territorial (AAT)

Pour s’inscrire à ces concours, il est nécessaire d’avoir un diplôme de niveau 3 : CAP, BEP ou équivalent.

Le concours d’adjoint technique est divisé en spécialités et options. Pour devenir ASVP, il est recommandé de choisir la spécialité « logistique et sécurité », option « surveillance, télésurveillance, gardiennage ». Le concours est composé de 3 épreuves :

  • Épreuve écrite (1h00 – coefficient 2) : réponses brèves à 3 ou 5 questions visant à vérifier les connaissances et aptitudes techniques du candidat sur la base d’un dossier.
  • Épreuve orale d’entretien (15 minutes – coefficient 3) : appréciation de la motivation, des connaissances et des aptitudes du candidat pour les missions dévolues aux membres du cadre d’emplois.
  • Interrogation orale (15 minutes – coefficient 2) : vérification des connaissances du candidat concernant son futur en environnement institutionnel et professionnel.

Le concours d’adjoint administratif, quant à lui, ne comporte pas de spécialité. Il est composé d’une phase d’admissibilité et d’une phase d’admission :

  • Admissibilité : une épreuve de français (1h30 – coefficient 3) et une épreuve d’élaboration d’un tableau numérique à partir de données (1h – coefficient 3).
  • Admission : un entretien face à un jury (15min – coefficient 3), une épreuve de bureautique (15min – coefficient 1), une épreuve écrite facultative de langue étrangère (1h – coefficient 1) et une épreuve orale facultative ayant pour sujet le droit public, le droit de la famille ou les finances publiques, au choix du candidat (15min de préparation + 15min d’épreuve – coefficient 1).

Quand il réussit un de ces concours, le candidat au poste d’ASVP fonctionnaire est inscrit sur une liste d’aptitude nationale : cela lui permet de postuler dans les collectivités de son choix, en réponse à une offre d’emploi.

3.2 Formation et titularisation

Quand une commune le recrute, l’ASVP fonctionnaire est nommé stagiaire pendant 1 année. La formation n’est pas obligatoire pour exercer en tant qu’agent de surveillance de la voie publique, mais certains maires permettent à leurs agents de suivre une brève formation dispensée par le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT).

La titularisation de l’ASVP a lieu à la fin de son stage.