Quel est le salaire d’un Comptable et son évolution de carrière ?

La mission d’un comptable est de tenir les comptes d’une entreprise ou d’un organisme. Mais quel salaire touche-t-il pour faire son métier ? Comment peut-il évoluer au cours de sa carrière ?

Comptable salariée

1. Combien gagne un Comptable, rémunération, primes
2. Évolution professionnelle d’un Comptable

1. Combien gagne un Comptable, rémunération, primes

1.1 Rémunération d’un Comptable salarié

Le salaire moyen d’un comptable salarié varie grandement en fonction de sa spécialisation métier : comptable fiscaliste, comptable analytique, comptable bancaire, etc.

Le comptable général, qui peut exercer dans tous les types d’entreprise, gagne 2.330€ brut par mois (1.817€ net) au début de sa carrière.

Après quelques années d’expérience, sa rémunération mensuelle brute se situe plus aux alentours de 3.660€ (2.855€ net).

En tant que senior, le comptable peut toucher un salaire de 5.000€ brut par mois (3.900€ net), notamment s’il travaille pour un grand groupe.

Il faut souligner qu’il existe une grande variabilité dans les salaires du métier de comptable en fonction de son lieu d’exercice. Un professionnel de la comptabilité ayant 2 à 4 années d’expérience en cabinet perçoit un salaire 30% plus élevé à Paris et en Île-de-France qu’en province.

La taille de l’entreprise joue également un rôle important pour la rémunération du comptable : dans un cabinet de moins de 20 salariés, le collaborateur comptable qui a 2 à 4 ans d’expérience perçoit 2.500€ brut mensuel par mois (1.950€ net) en début de carrière à Paris. Ce salaire est de 2.750€ brut mensuel par mois (2.145€ net) pour un comptable qui débute son métier dans la capitale dans une entreprise de plus de 50 salariés.

En plus de sa rémunération fixe, le comptable peut bénéficier de primes et d’avantages comme :

  • prime de résultat, prime sur objectifs, bonus,
  • intéressement et participation aux bénéfices de l’entreprise,
  • complémentaire retraite,
  • abondement patronal sur son Plan Épargne Entreprise (PEE),
  • complément de salaire durant ses congés maladie,
  • crédit de temps pour étudier,
  • bons d’achat de son Comité d’Entreprise (CE),
  • réduction sur les produits conçus par l’entreprise,
  • avantages en nature : logement, repas, téléphone, voiture, etc.

Les droits professionnels des comptables sont régis par la Convention collective des Associations de gestion et de comptabilité.

Selon cette convention, le comptable bénéficie de 2 jours et demi de congés payés par mois et profite aussi des jours fériés.

Des jours de congés supplémentaires sont également prévus dans les cas suivants :

  • mariage / PACS (4 jours),
  • naissance ou adoption (3 jours),
  • enfant malade (3 jours non payés), etc.

Les heures supplémentaires du comptable sont rémunérées ou récupérées grâce à un repos compensatoire.

1.2 Rémunération d’un Comptable freelance

La rémunération du comptable freelance dépend des tarifs qu’il propose et de sa capacité à trouver des clients.

Le tarif journalier d’un comptable freelance va de 125€ à 400€ par jour. Il varie en fonction de son expérience, de sa spécialisation métier et de sa réputation sur le marché du freelancing.

Le tarif journalier du comptable freelance représente son Chiffre d’Affaires (CA) et pas sa rémunération nette. Il doit en effet payer des cotisations sociales à son Centre de Formalités des Entreprises (CFE) et peut avoir à supporter des frais de fonctionnement (ordinateur, fauteuil, imprimante, logiciels de comptabilité, etc) qui restent à son entière charge tant qu’il ne facture pas la TVA (jusqu’à 72.600€ de CA annuel).

Lorsque le comptable choisit le statut de micro-entrepreneur (ex auto-entrepreneur), il perçoit 60% à 70% de son chiffre d’affaires. Au démarrage de son activité, il peut demander un allégement des charges cotisations sociales à hauteur de 50%.

Si le comptable freelance souhaite s’associer, il devra privilégier la SARL ou la SAS. Ces statuts juridiques lui permettent de profiter d’une déduction forfaitaire de 10% sur ses frais de fonctionnement en contrepartie de ses dépenses professionnelles courantes (déplacements, repas, électricité, petit matériel, etc). Il facture la TVA, mais il peut en récupérer une partie auprès du service des impôts.

En somme, un comptable freelance expérimenté peut se dégager une rémunération mensuelle de 5.780€ net par mois voire plus, en fonction du nombre d’heures travaillées.

2. Évolution professionnelle d’un Comptable

2.1 Évolution de carrière du Comptable salarié

Le comptable qui exerce en entreprise peut évoluer, après quelques années de carrière, vers un poste de chef comptable / responsable comptable ou directeur comptable.

Il peut également décider de se spécialiser pour devenir comptable fournisseurs, comptable immobilisations ou comptable technique, par exemple.

S’il suit une formation complémentaire à son métier, il peut occuper un poste de contrôleur de gestion ou d’expert-comptable. Il peut aussi atteindre ces postes à responsabilités via la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

Enfin, le comptable salarié peut décider de prendre le statut de freelance : il doit alors racheter ou se constituer une clientèle.

2.2 Évolution de carrière du Comptable freelance

Le comptable qui exerce sous le statut freelance se voit confier des missions comptables de plus en plus complexes.

Avec le temps, il peut décider de monter son propre cabinet de consulting en comptabilité et embaucher du personnel, ou manager des consultants freelance.