Fiche Métier de Contrôleur de Gestion

Le contrôleur de gestion travaille au sein de la direction financière d’une entreprise. Son rôle est de contrôler la comptabilité, faire respecter les budgets et optimiser les coûts en analysant les finances d’une entreprise. Vous trouverez toutes les informations utiles pour devenir contrôleur de gestion dans cette fiche métier.

Contrôleur de Gestion

Synonymes et métiers associés : contrôleur budgétaire, cadre de gestion, contrôleur financier, directeur financier, comptable, responsable opérationnel, expert comptable.
Niveau d’étude ou diplôme minimum : BAC+3.
Études en alternance : oui.
Salaire débutant : 1.800€ net minimum.
Statut : salarié, fonctionnaire.
Limite d’âge pour le recrutement : 18 ans.

1. Que fait un Contrôleur de Gestion : missions, tâches et fonctions
2. Quel est le salaire d’un Contrôleur de Gestion, son évolution de carrière
3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Contrôleur de Gestion

1. Que fait un Contrôleur de Gestion : missions, tâches et fonctions

Le contrôleur de gestion est le garant de l’information économique et financière fournie aux acteurs avec qui il traite (de la direction financière aux responsables opérationnels).

On peut le retrouver sous plusieurs appellations : contrôleur budgétaire, contrôleur financier, cadre de gestion, etc.

1.1 Quotidien de ce métier

En début d’année, le contrôleur de gestion participe à la définition des objectifs avec la direction financière. Il doit également élaborer un plan des états financiers à moyen terme (sur 3 à 5 ans) qui comprend des estimations et les objectifs stratégiques de l’entreprise. Ce plan sera son fil conducteur, et il devra l’adapter régulièrement en fonction des résultats obtenus.

Au quotidien, le contrôleur de gestion reçoit et traite beaucoup d’informations économiques et financières concernant son entreprise. En début de mois, il se concentre surtout sur la clôture des comptes du mois précédent, c’est-à-dire analyser, enregistrer et valider les écritures comptables.

Pendant la seconde partie du mois, il peut gérer ses autres projets. Cela peut être par exemple :

  • réorganiser un service,
  • gérer un projet d’extension ou d’acquisition,
  • négocier des partenariats,
  • mettre en place ou mettre à jour les outils de reporting pour la direction générale (tableaux de bords, procédures de gestion, etc),
  • réaliser des études économiques et financières,
  • ré-évaluer les prévisions de fin d’année en se basant sur les budgets corrigés de la période en cours,
  • optimiser les dépenses de l’entreprise,
  • accompagner les responsables d’exploitation dans l’optimisation de leur secteur, …

Le contrôleur de gestion se rend régulièrement sur le terrain (usine, site d’exploitation, entrepôt…) et, se réunit avec le responsable opérationnel et les employés pour faire le point sur la situation (délais, inventaire, rentabilité, économies, etc.).

1.2 Tenue et équipement

Le contrôleur de gestion travaille en costume-cravate ou en tenue de ville en fonction du code vestimentaire de son entreprise.

S’il se rend sur un chantier, dans une usine ou dans un laboratoire par exemple (en fonction du secteur de son entreprise), il devra suivre le protocole qui s’applique et porter un équipement de protection (casque, chaussures de sécurité, lunettes de protection) ou d’hygiène (combinaison, charlotte, gants, lunettes).

Lorsqu’il est au bureau, le contrôleur de gestion se sert principalement de son téléphone et de son ordinateur. Il doit maîtriser les logiciels de gestion, de comptabilité et les tableurs (Excel le plus souvent). Sa messagerie d’entreprise est aussi importante dans son quotidien.

1.3 Qualités essentielles, compétences nécessaires

Le contrôleur de gestion doit faire preuve de beaucoup de rigueur. En effet, il gère partiellement les finances d’une structure, et les erreurs de chiffres peuvent avoir de lourdes conséquences. Il doit avoir un esprit de synthèse et faire preuve d’organisation, car il doit souvent respecter des délais, faire face aux imprévus et toujours s’adapter pour atteindre ses objectifs.

Le contrôleur financier est en contact avec de nombreux acteurs de son entreprise, il doit donc avoir un excellent relationnel et savoir s’affirmer. Il doit être capable de faire entendre son point de vue lors des réunions et se faire respecter lorsqu’il prend des décisions discutées par les responsables opérationnels ou par les salariés.

Pour ce qui est des compétences, le contrôleur de gestion doit avoir une solide culture comptable et maîtriser les logiciels de gestion et de comptabilité (tableur, bases de données, ERP…). Il doit savoir analyser des données et parfois faire preuve de leadership.

Dans ce métier, parler anglais est indispensable, la plupart des entreprises étant internationales ou ayant des partenaires internationaux.

1.4 Débouchés, recrutement, où exercer ce métier

Le contrôleur de gestion travaille généralement au sein de la direction financière d’une entreprise. La majorité des structures qui emploient des contrôleurs de gestion sont de grandes (+ de 100 salariés) ou de très grandes entreprises (+ de 250 salariés). Un contrôleur budgétaire peut travailler dans tous les secteurs : pharmaceutique, industriel, grande distribution, construction, assurance, etc.

Le recrutement s’effectue via une candidature classique (CV + lettre de motivation), suivi d’un ou de plusieurs entretiens. Les débouchés sont plutôt bons pour ce métier.

S’il souhaite exercer en tant que fonctionnaire, il peut travailler dans l’une des 3 fonctions publiques : d’État, territoriale ou hospitalière. Ce poste est accessible sur concours (catégories A et A+).

1.5 Horaires, conditions et temps de travail

Les horaires d’un contrôleur de gestion sont souvent des horaires de bureau classiques : de 8h/9h à 18h/19h. Il peut être amené à faire des heures supplémentaires pour respecter certains délais.

90% des contrôleurs de gestion salariés sont embauchés en CDI et à plein temps.

La profession compte presque autant de femmes que d’hommes.

Les conditions de travail sont bonnes. C’est un poste à responsabilités qui peut avoir des aspects répétitifs comme la clôture des comptes mensuelle par exemple, mais qui représente un véritable atout pour un entreprise.

Contrôle de budgets

2. Quel est le salaire d’un Contrôleur de Gestion, son évolution de carrière

Un contrôleur de gestion débutant touche généralement entre 2.300€ et 2.500€ brut par mois ce qui équivaut à entre 1.725€ et 1.875€ net. Son évolution salariale est souvent rapide.

Actuellement, le salaire médian pour cette profession est de 3.788€ net. En fin de carrière, un contrôleur de gestion peut gagner entre 4.500€ et 5.000€ net par mois.

Le poste de contrôleur de gestion est déjà un poste assez important dans la hiérarchie d’une entreprise, mais il présente tout de même des capacités d’évolution.

Avec de l’expérience, le contrôleur financier pourra prétendre au poste de directeur financier adjoint, puis de directeur financier, de directeur du contrôle interne ou encore de directeur de contrôle de gestion.

Ce métier peut également offrir des possibilités de mobilité internationale. Les grandes entreprises ont souvent des filiales à l’étranger et le contrôleur pourrait demander sa mutation en cas de poste vacant.

3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Contrôleur de Gestion

Il est très difficile d’accéder à un poste de contrôleur de gestion avec un niveau d’études inférieur à BAC+5.

Si un candidat souhaite se lancer avec un BAC+3, il devra d’abord prendre un poste d’assistant contrôleur de gestion ou de comptable par exemple, avant de grimper les échelons pour pouvoir obtenir un poste de contrôleur financier.

Les cursus de niveau BAC+3 sont par exemple :

  • le DCG (Diplôme de Comptabilité et de Gestion),
  • une Licence Professionnelle Métiers de la gestion et de la comptabilité,
  • un Bachelor Comptabilité et Gestion…

Toutefois les diplômes les plus répandus dans la profession sont les diplômes d’Écoles de Commerce, les Master CCA (Comptabilité, Contrôle, Audit) et les DSCG (Diplômes Supérieurs de Comptabilité et de Gestion). Tous ces cursus s’effectuent en 5 années d’études et permettent d’accéder directement à un poste de contrôleur de gestion.

Ces formations permettent aux étudiants d’avoir des connaissances approfondies en comptabilité, en gestion ainsi que dans le domaine de finance. Elles comportent toutes des stages obligatoires lorsqu’elles ne sont pas dispensées en alternance.

De nombreux candidats travaillent d’abord dans l’audit pendant quelques années avant de postuler pour devenir contrôleur budgétaire. Ces profils sont très appréciés des recruteurs.