Quel est le salaire d’une Auxiliaire de Puériculture et son évolution de carrière ?

L’auxiliaire de puériculture s’occupe de nourrissons ou d’enfants en bas âge et leur assure les soins courants. Mais quel salaire perçoit-elle pour faire son métier ? Comment peut-elle évoluer au cours de sa carrière ?

Auxiliaire de puériculture dans un hôpital

1. Combien gagne une Auxiliaire de Puériculture, rémunération, primes
2. Évolution professionnelle d’une Auxiliaire de Puériculture

1. Combien gagne une Auxiliaire de Puériculture, rémunération, primes

1.1 Rémunération d’une Auxiliaire dans la fonction publique

L’auxiliaire de puériculture peut travailler au sein de la fonction publique territoriale ou de la fonction publique hospitalière. Son salaire au sein de ces deux fonctions publiques est le même, mais l’auxiliaire hospitalière percevra plus d’indemnités.

De plus, dans la fonction publique hospitalière, elle est plus susceptible d’effectuer des horaires de nuit, les week-ends ou les jours fériés.

Les salaires du secteur public sont déterminés grâce à des grilles indiciaires. Celles-ci sont composées de différents grades et échelons qui représentent l’évolution du fonctionnaire. Les grilles sont exprimées en salaires bruts.

Le poste d’auxiliaire de puériculture se compose de deux grades :

  • Auxiliaire de Puériculture : 1.556€ au 1er échelon, et 1.968€ brut par mois au 12ème et dernier échelon,
  • Auxiliaire de Puériculture Principale : 1.640€ au 1er échelon, et 2.216€ au 10ème et dernier échelon.

Le passage d’un échelon à l’autre s’effectue automatiquement, lorsque le fonctionnaire a atteint le nombre d’années nécessaire. Par exemple, il faut passer un an à l’échelon 1 avant de passer au second.

Pour monter en grade en revanche, il faut passer un examen ou obtenir une promotion.

En plus de cette rémunération, l’auxiliaire de puériculture fonctionnaire perçoit un certain nombre de primes et d’indemnités, en fonction de sa situation :

  • la Garantie Individuelle du Pouvoir d’Achat (GIPA),
  • l’Indemnité de Résidence (IR),
  • le Supplément Familial de Traitement (SFT), etc.

Certaines indemnités ne sont attribuées qu’aux auxiliaires de la fonction publique hospitalière, toujours en fonction de leur situation :

  • l’Indemnité de Sujétions Spéciales (ISS),
  • l’Indemnité Forfaitaire de Risque (IFR),
  • l’Indemnité de Chaussures et de Petit Équipement (ICPE), etc.

1.2 Rémunération d’une Auxiliaire dans le secteur privé

Il est plus difficile d’estimer le montant du salaire d’une auxiliaire de puériculture dans le privé, car il varie en fonction de plusieurs critères (type de structure, région, etc.).

Cependant, le salaire d’une auxiliaire salariée est généralement moins élevé que celui des fonctionnaires.

Une auxiliaire de puériculture débute généralement sa carrière au SMIC.

Son salaire, n’évolue pas beaucoup au cours de sa carrière. Ainsi, en fin d’activité, elle peut toucher entre 1.500€ et 1.600€ net par mois.

Certaines structures rémunèrent plus que d’autres, mais il est rare de voir une auxiliaire de puériculture qui touche plus de 1.800€ par mois.

En fonction de son entreprise et du comité d’entreprise, l’auxiliaire peut bénéficier de certains avantages (une couverture sociale, chèques vacances, tickets restaurants, cadeaux de Noël pour les enfants, etc.).

2. Évolution professionnelle d’une Auxiliaire de Puériculture

L’auxiliaire de puériculture ne peut pas accéder à un poste plus élevé grâce à une promotion, que ce soit dans le secteur public ou privé.

Dans la fonction publique, elle ne peut que monter en grade et en échelons, sans pour autant faire évoluer ses responsabilités.

Pour faire évoluer sa carrière, elle peut choisir de changer de structure (hôpital, crèche, service de Protection Maternelle et Infantile ou PMI , etc.) ou tenter d’obtenir un nouveau diplôme.

Il existe par exemple des passerelles pour obtenir le diplôme d’État d’aide-soignant.

Certaines auxiliaires choisissent aussi d’intégrer la formation pour devenir infirmière ou de se former pour devenir éducateur de jeunes enfants.

D’ailleurs, le Diplôme d’État d’Éducateur de Jeunes Enfants (DEEJE) est accessible par la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) pour les auxiliaires de puériculture.