Fiche Métier de Douanier

Le douanier effectue des contrôles et des enquêtes pour s’assurer de la légalité des déplacements humains et de marchandises. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir douanier.

Confiscation de passaport et d'argent par un Douanier

Synonymes et métiers similaires : agent de constatation des douanes, contrôleur des douanes, inspecteur des douanes, policier aux frontières, détective privé, gardien de la paix, sous-officier de gendarmerie, agent de police municipale.
Niveau d’étude ou diplôme minimum : brevet des collèges pour être agent de constatation des douanes.
Études en alternance : non.
Salaire débutant : 1.546€ brut + primes.
Statut : fonctionnaire d’Etat.
Limite d’âge pour le recrutement : aucune.

1. Que fait un Douanier : missions, tâches et fonctions
2. Quel est le salaire d’un Douanier, son évolution de carrière
3. Quels concours, études, formations pour devenir Douanier

1. Que fait un Douanier : missions, tâches et fonctions

1.1 Quotidien d’un Agent des Douanes

Le douanier protège la santé publique et l’économie en luttant contre la contrebande, la contrefaçon, l’évasion fiscale et la fraude. Il peut aussi participer à la lutte contre le terrorisme en combattant le blanchiment d’argent.

À son arrivée au bureau des Douanes où il est employé, le douanier enfile son uniforme et charge son arme de service. Il part en patrouille avec sa brigade pour effectuer des perquisitions et des contrôles routiers.

Il n’existe pas de journée type pour un douanier. Il travaille selon un planning établi par sa hiérarchie, mais il peut aussi être amené à réaliser des contrôles imprévus sur demande.

Le douanier intervient sur des missions variées :

  • Lutte contre le trafic de stupéfiants et de contrefaçons : posté à un péage routier, une gare, dans un aéroport, un port ou tout autre endroit du territoire, il contrôle les véhicules, les personnes et les marchandises. Pour cibler ses contrôles, il prend en compte des critères comme la destination et l’origine d’un chargement, le comportement d’un individu ou le type de véhicule.
  • Contrôle des flux de capitaux : ces missions consistent à lutter contre la fuite des capitaux, le blanchiment d’argent et à contrôler le taux de change d’une monnaie. Il analyse les opérations financières des entreprises et les transactions électroniques réalisées par les bourses ou les marchés des actions.
  • Contrôle de l’immigration : le douanier effectue des contrôles d’identité pour connaître le détail des entrées et des sorties sur le territoire français. Cela permet notamment de lutter contre le travail illégal ou la propagation de certains virus.

Quand il a terminé ses missions de terrain, le douanier rédige un rapport concernant les marchandises saisies et les individus arrêtés ou renvoyés à la frontière.

Les douanes s’organisent en deux branches métier : la branche administrative (ou des opérations commerciales) et la branche surveillance. La différence entre ces deux branches est simple.

Dans les opérations commerciales, le douanier effectue des missions administratives, et ne se rend pas sur le terrain. Il contrôle depuis son bureau, les opérations de commerce international et le paiement des taxes sur les produits comme l’alcool, le tabac ou les métaux précieux. Il a aussi un rôle de conseil économique auprès des entreprises.

En revanche, la branche surveillance est celle qui mène les enquêtes, les contrôles, les saisies et interpellations sur le terrain.

Il y a 3 grades dans les douanes, qui impliquent différents niveaux de responsabilités :

  • Agent de constatation des douanes : c’est le premier grade des douaniers. L’agent de constatation effectue des missions sous la responsabilité du contrôleur. Il travaille en équipe et au contact direct du public quelle que soit sa branche métier.
  • Contrôleur des douanes : qu’il fasse partie de la branche surveillance ou de la branche administrative, le contrôleur des douanes est le chef d’unité des douaniers placés sous sa responsabilité. Il planifie et coordonne les contrôles douaniers pour atteindre les objectifs fixés par l’État.
  • Inspecteur des douanes : grade le plus élevé de la fonction, l’inspecteur des douanes peut exercer des métiers aussi divers que rédacteur à la direction générale, formateur dans une école des douanes, gestionnaire d’un service lié à la fiscalité ou auditeur des procédures douanières.

Bien que les douaniers soient majoritairement des hommes, le métier a tendance à se féminiser.

1.2 Tenue et équipement

S’il fait le choix de la branche surveillance, le douanier doit porter un uniforme, une arme de service et un gilet pare-balles. Sa tenue se compose d’un polo bleu marine comportant le sigle “Douanes”, d’un pantalon de même couleur et de chaussures type “rangers” noires.

Il peut effectuer des missions en tenue civile pour les besoins d’une opération de terrain. Dans ce cas, le douanier porte un brassard “douane” qui permet de l’identifier lors des perquisitions.

Quand il travaille dans la branche administrative de la douane, l’agent de constatation peut s’habiller comme il le souhaite et ne porte pas d’arme.

1.3 Qualités essentielles, compétences nécessaires

Le douanier doit aimer travailler en équipe et la capacité de s’adapter à des publics divers (voyageurs, entreprises, transporteurs, …).

Ce métier pouvant conduire à des situations complexes, le douanier doit aussi savoir garder une bonne maîtrise de lui-même.

Le contrôle douanier exige rigueur et sens de l’observation, qualités qui seront également essentielles à la rédaction des actes de procédure.

Intégré à une administration d’État, le douanier se doit d’être respectueux de ses obligations déontologiques et de faire preuve d’une moralité sans faille.

Quand il est affecté à une branche de surveillance, le douanier doit veiller à maintenir une excellente condition physique et être en possession du permis de conduire.

1.4 Débouchés, recrutement, où exercer ce métier

Le douanier peut être affecté dans l’un des lieux suivants :

  • aéroport,
  • gare,
  • port,
  • frontières, etc.

Pour devenir douanier, le candidat passe un des concours des douanes. S’il réussit, il suit une formation dans l’une des Écoles Nationales des Douanes (END).

En se spécialisant, il peut aussi intégrer des services plus spécifiques :

  • Direction Nationale du Renseignement et des Enquêtes Douanières (DNRED),
  • Direction Nationale du Recrutement et de la Formation Professionnelle (DNRFP),
  • Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP),
  • École Nationale des Douanes (END),
  • Centre Informatique Douanier (CID),
  • Direction Nationale des Statistiques et du Commerce Extérieur (DNSCE),
  • Cellule de Recueil de la Preuve Informatique (CRPI).

En 2020, plus de 1.500 postes ont été ouverts pour devenir agent de constatation des douanes.

1.5 Horaires, conditions et temps de travail

Affecté à une branche administrative, le douanier effectue des horaires réguliers compris entre 8h00 et 18h00. Il peut lui être demandé de faire des heures supplémentaires. Il travaille dans un bureau, au contact du public.

Le douanier qui fait partie de la branche surveillance doit faire preuve d’une grande disponibilité : horaires décalés, de nuit, les week-ends et jours fériés. Il travaille en extérieur, par tous les temps.

La durée effective de travail du douanier est de 35 heures par semaine, sans pouvoir dépasser 48 heures. Les heures supplémentaires des douaniers lui donnent droit à des RTT ou sont indemnisées.

Contrôle des douanes

2. Quel est le salaire d’un Douanier, son évolution de carrière

Le salaire d’un douanier est composé d’une partie fixe, le salaire indiciaire et une partie variable composée de primes et d’indemnités.

Sa rémunération fixe varie selon son grade et son échelon (brut par mois) :

  • Agent de constations des douanes : de 1.546€ à 1.790€,
  • Contrôleur des douanes : de 1.607€ à 2.357€,
  • Inspecteur des Douanes : de 1.504€ (élève) à 3.154€.

À ce salaire de base, s’ajoutent de nombreuses primes et indemnités. Les primes peuvent varier en fonction de la situation personnelle de chaque agent.

L’évolution professionnelle d’un douanier peut se faire de plusieurs façons :

  • il change automatiquement d’échelon dans son grade automatiquement grâce à son ancienneté,
  • il peut changer de grade en passant des examens, des concours en interne ou en ayant une promotion au mérite.

Le douanier peut aussi choisir de se spécialiser en cours de carrière pour aller vers des postes de maître-chien, pilote d’avion ou d’hélicoptère, motocycliste des douanes, inspecteur programmateur des systèmes d’exploitation, …

Il peut aussi décider de changer de métier au sein de la fonction publique via des équivalences et des concours réservés.

En savoir plus sur le salaire et l’évolution de carrière d’un douanier.

3. Quels concours, études, formations pour devenir Douanier

Pour devenir douanier, il faut réussir un des concours d’Etat des douanes :

  • Concours d’Agent de Constatation des Douanes (catégorie C),
  • Concours de Contrôleur des Douanes (catégorie B),
  • Concours d’Inspecteur des Douanes (catégorie A).

La grande majorité des douaniers sont recrutés via le concours d’agent de constatation.

3.1 Concours d’Agent de Constatation des Douanes

Le concours externe est ouvert à tous les candidats titulaires du brevet des collèges (ou équivalent), sans limite d’âge. Le concours interne est ouvert uniquement aux candidats fonctionnaires.

À noter : toute note inférieure à 5/20 à l’une des épreuves est éliminatoire.

Le concours comprend 3 phases de sélection + 1 épreuve physique (spécifique à la branche “surveillance”) :

  • Pré-admissibilité : QCM de culture générale (1h30 – coefficient 1),
  • Admissibilité : cas pratique (3h00 – coefficient 2),
  • Admission : entretien avec un jury (20 minutes – coefficient 2),
  • Épreuve physique : tests de course et tests d’endurance (coefficient 1).

3.2 Formation et titularisation du Douanier

Le candidat qui réussit le concours d’agent de constatation est nommé stagiaire pendant 1 an. Il suit une formation de 12 semaines à l’École Nationale des Douanes (END) de La Rochelle (17) ou de Tourcoing (59). Puis effectue un stage dans une unité de douanes.

Après cette année de stage, le douanier est titularisé Agent de Constatation des Douanes de 2e classe. Son affectation définitive dépend de ses vœux et de son classement au concours.