Fiche Métier Architecte Paysagiste

Fiche Métier Architecte Paysagiste
5 (100%) 3 vote[s]

Un concepteur – architecte paysagiste conçoit, dessine et supervise l’aménagement paysagé de terrains publics ou privés. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir concepteur paysagiste.

Architecte Paysagiste dans son cabinet

Synonymes et métiers associés : architecte paysagiste, ingénieur paysagiste, paysagiste diplômé d’État, chargé d’études paysagiste, paysagiste conseil, assistant concepteur paysagiste, dessinateur paysagiste, infographiste paysagiste, jardinier, architecte.
Niveau d’études ou diplômes requis : Diplôme d’État de Paysagiste (DEP).
Études en alternance : oui.
Salaire débutant : 1.500€ bruts par mois.
Statut : salarié, libéral (indépendant) ou fonctionnaire.
Limite d’âge pour le recrutement : 18 ans au minimum.

1. Que fait un Architecte Paysagiste : missions, tâches et fonctions :
2. Quel est le salaire d’un Architecte Paysagiste, son évolution de carrière :
3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Architecte Paysagiste :

1. Que fait un Architecte Paysagiste : missions, tâches et fonctions :

Le métier de paysagiste est utilisé pour désigner plusieurs métiers, mais l’on peut différencier deux grandes catégories de professionnels.

Celui qui conçoit et dessine l’aménagement de l’espace vert : le concepteur / architecte paysagiste. Il est parfois assisté par un dessinateur paysagiste, il travaille dans un bureau.

Et celui qui réalise les travaux : l’ouvrier ou l’entrepreneur paysagiste.  Il est chargé de créer le paysage et parfois de l’entretenir. Il travaille sur les chantiers. Il a le statut d’ouvrier, de technicien, d’agent de maîtrise ou d’indépendant.

Cette fiche parle des premiers, les concepteurs qui imaginent et élaborent le projet d’aménagement paysager. Retrouvez notre fiche métier entrepreneur-ouvrier paysagiste pour tout savoir sur celui qui réalise et organise les travaux sur le terrain.

1.1 Quotidien d’un Concepteur Paysagiste :
1.2 Tenue et équipement d’un Concepteur Paysagiste :
1.3 Qualités essentielles, compétences requises pour être Ingénieur Paysagiste :
1.4 Débouchés, recrutement, où exercer le métier d’Architecte Paysagiste :
1.5 Horaires, durée et conditions de travail d’un Concepteur Paysagiste :

1.1 Quotidien d’un Concepteur Paysagiste :

Dans les faits, les tâches quotidiennes des différents professionnels du paysage s’entremêlent. Un entrepreneur peut concevoir le paysage qu’il réalise par exemple.

Même s’il existe depuis 2016 une réglementation qui donne le titre de concepteur paysagiste aux seuls détenteurs de certains diplômes Bac+5, on peut tout à fait exercer des activités de conception de paysage sans détenir ce titre. Et c’est le cas de beaucoup d’entrepreneurs paysagistes indépendants aujourd’hui.

C’est souvent pour des grands chantiers d’aménagement et d’urbanisme que l’on recrute des concepteurs paysagistes titrés (architecte et ingénieurs) car cette reconnaissance de l’état témoigne du niveau de formation et de maîtrise nécessaire à la réalisation de projets complexes.

Mais, lorsqu’il s’agit de petits projets (jardin de particulier, de co-propriété, etc.) le concepteur paysagiste peut être l’entrepreneur lui-même ou un chargé d’études avec un niveau Bac+2. Nous en parlerons plus en détail dans la partie 3.

L’architecte – ingénieur paysagiste peut s’occuper d’un ou de plusieurs projets à la fois. Il peut donc passer une partie de ses journées à la conception d’un projet à son bureau et une autre partie de sa journée au suivi d’un autre projet sur le chantier.

Il est également possible qu’il ne travaille qu’à la conception et qu’il ne soit pas responsable de suivre les chantiers. Cela dépend de l’organisation de son poste et de son entreprise.

Dans la phase de conception, il passe la plupart de son temps à son bureau pour travailler à l’élaboration du projet, mais il lui arrive de se déplacer, pour faire un diagnostic sur le site ou rencontrer les clients et les partenaires.

  • Missions liées l’étude de faisabilité du projet :

. il se rend sur le site et fait un diagnostic (climat, sol, sources d’eaux, relief, etc.) et réaliser le métrage,
. il identifie les différents utilisateurs d’un paysage pour les prendre en compte dans la conception (par exemple les besoins ne seront pas les même entre un jardin d’enfants et les espaces verts d’une maison de retraite),
. il évalue le type d’impact que l’aménagement aura sur la population, sur l’environnement, sur l’économie, etc.
. il évalue le coût de l’aménagement et de son entretien sur du long terme.

Dans cette phase, il identifie et prend en compte toutes les contraintes et les paramètres (géographique, culturel, social, économique, environnemental) pour évaluer si le projet est faisable et dans quelles conditions.

La plupart des ingénieurs paysagistes travaillent à l’élaboration de ces études dans des bureaux techniques. L’entrepreneur paysagiste qui conçoit et réalise des petits projets ne fait pas une étude aussi poussée et technique que l’ingénieur concepteur, il se contente, la plupart du temps, de réaliser un diagnostic.

  • Missions liées à l’élaboration du projet :

. il imagine l’aménagement de l’espace en fonction du diagnostic, des attentes du client, de l’évolution du paysage, des contraintes techniques, etc…
. il dessine et produit les visuels du projet : esquisse, croquis, plan technique, dossier de présentation, maquette,
. il manage parfois un ou plusieurs dessinateurs qui vont produire les visuels pour lui,
. il estime le budget nécessaire et établit le devis pour le client,
. il présente son projet, et l’adapte si nécessaire,
. il monte les différents dossiers techniques.

Les tâches de conceptions seront plus en moins techniques et longues selon le projet pour lequel il travaille. Le concepteur travaille quelques jours sur la conception d’une terrasse, alors qu’un architecte passe plusieurs semaines à concevoir l’aménagement d’un terrain public.

  • Missions liées à l’organisation et la conduite de chantier :

. il rédige et soumet les différentes demandes d’autorisations administratives,
. il analyse les offres des entreprises qu’il va utiliser pour réaliser les travaux,
. il organise des réunions avec les différents intervenants pour établir le calendrier des travaux,
. il manage le ou les chargés de travaux (réunion, répartition des tâches, etc.),
. il s’assure que le budget et les délais sont respectés,
. il s’assure du bon déroulement des travaux,
. il fait des points réguliers avec le client.

Le paysagiste qui conçoit de petits paysages et réalise les travaux lui-même ou à l’aide d’ouvriers est généralement présent sur le chantier tous les jours. L’architecte s’appuie davantage sur le conducteur de travaux pour le suivi quotidien du chantier même s’il s’y rend régulièrement.

Lorsqu’il travaille dans une agence de conseil, il est chargé de donner des conseils techniques en matière d’aménagement paysager à différents professionnels (paysagiste entrepreneur, organisations agricoles,

etc.). Lorsqu’il travaille dans la fonction publique, il peut également être chargé de définir la politique sur le paysage d’une collectivité.

Le concepteur paysagiste travaille sur l’aménagement de paysages très variés dont par exemple :

. des jardins de particuliers,
. des nouveaux quartiers ou espaces extérieurs de centres commerciaux pour un promoteur,
. des terrains de sport ou des espaces extérieurs de musées pour une collectivité,
. des parc de loisirs pour des entreprises privées.

Même si la majorité des paysagistes sont des hommes, il est tout à fait possible pour une femme d’exercer ce métier.

1.2 Tenue et équipement d’un Concepteur Paysagiste :

À son bureau ou lorsqu’il se déplace pour rencontrer les différentes personnes impliquées dans les projets (entrepreneur, représentant de la collectivité, urbaniste), il travaille en tenue de ville.

Lorsqu’il se déplace en chantier, il peut porter des chaussures renforcées ou un casque pour des raisons de sécurité.

Il travaille majoritairement sur son ordinateur. Il utilise des logiciels de dessin pour concevoir les paysages, mais il travaille également sur des plans papiers ou sur des maquettes.

1.3 Qualités essentielles, compétences requises pour être Ingénieur Paysagiste :

Le concepteur paysagiste a un sens de l’esthétique et fait preuve de créativité pour élaborer des projets innovants et attirer de nouveaux clients.

Il maîtrise les techniques paysagères et a des connaissances approfondies des végétaux et des matériaux. Il est rigoureux, organisé et précis pour exécuter toutes les tâches nécessaires à la réalisation des projets.

Il sait travailler en équipe, car il doit collaborer avec de nombreuses personnes tout au long du projet (dessinateur, conducteur de travaux, fournisseur, urbaniste, client, collectivité, etc.).

1.4 Débouchés, recrutement, où exercer le métier d’Architecte Paysagiste :

Selon sa formation, il peut trouver un emploi en tant que chef de projet, ingénieur paysagiste, chargé d’études, maître d’œuvre, paysagiste conseil, dans un bureau d’études technique, un cabinet d’architecture ou une agence de conseil.

Il peut également travailler dans la fonction publique territoriale avec le statut d’ingénieur ou de technicien. Il travaille dans le service espace vert ou au sein du service étude d’une commune ou d’un département.

Le recrutement en tant qu’ingénieur se fait par concours sur titre. Pour se présenter, le candidat doit posséder un diplôme d’ingénieur, un diplôme d’architecte ou un autre diplôme équivalent de niveau bac+5 au minimum. S’il réussit les épreuves du concours, il est inscrit sur une liste d’aptitude et pourra postuler auprès des établissements publics de son choix.

Le recrutement en tant que technicien se fait également par concours, celui de technicien option espaces verts et naturels. Le candidat doit avoir un baccalauréat technologique ou professionnel. S’il réussit les épreuves, il sera inscrit sur une liste d’aptitude et pourra postuler aux offres des collectivités. Il sera stagiaire pendant 1 an avant d’être titularisé.

Il peut également trouver un poste dans les Conseils d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE). Ces organismes, ont été créé par les conseils régionaux pour conseiller tous les acteurs de l’aménagement du territoire, recrute des architectes, des urbanistes, et des paysagistes.

Enfin, il peut décider de s’installer à son compte en ouvrant un bureau d’étude ou en créant une entreprise d’aménagement paysager.

Le marché se porte bien. Les offres d’emploi sont régulières et la demande des particuliers est constante. Le concepteur devra suivre une formation de qualité pour mettre toutes les chances de son côté.

1.5 Horaires, durée et conditions de travail d’un Concepteur Paysagiste :

Le concepteur partage son temps entre son travail en bureau pendant la phase de conception du projet et des déplacements sur les chantiers en cours.

Ces horaires sont réguliers, du lundi au vendredi généralement de 9h à 18h-19h, mais ses journées peuvent s’allonger pendant le chantier et en particulier vers la fin pour respecter les délais donnés par le client.

Le travail est prenant et parfois stressant, car il faut respecter les échéances et faire face à des imprévus, mais les conditions de travail sont bonnes.

Concepteur Paysagiste

2. Quel est le salaire d’un Architecte Paysagiste, son évolution de carrière :

2.1 Combien gagne un Concepteur Paysagiste, rémunération, primes :
… 2.1.1 Rémunération dans une Entreprise Paysagiste :
… 2.1.2 Rémunération dans un Cabinet d’Architecture :
… 2.1.3 Rémunération dans un Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE) :
… 2.1.4 Rémunération dans la Fonction Publique :
… 2.1.5 Rémunération d’un Concepteur Paysagiste Indépendant :
2.2 Évolution professionnelle d’un Concepteur Paysagiste :

2.1 Combien gagne un Concepteur Paysagiste, rémunération, primes :

Les emplois du secteur sont régulés par plusieurs conventions collectives selon l’activité principale de l’entreprise : entreprise paysagiste, entreprise d’architecture, bureau d’études techniques, fonction publique…

2.1.1 Rémunération dans une Entreprise Paysagiste :

Lorsque son entreprise dépend de la convention des entreprises de paysage, son salaire minimum est établi selon son statut et son expérience.

Lorsqu’il a un statut de Technicien ou d’Agent de Maîtrise (TAM), sa rémunération varie entre 1.887€ et 2.308€ bruts par mois, selon son expérience.

Lorsqu’il est recruté en tant que cadre et qu’il détient un diplôme d’ingénieur ou autre diplôme de niveau I (Master) et a au moins 2 années d’expérience, il est rémunéré entre 2.600€ et 3.500€ bruts par mois au minimum.

Toutes les entreprises ne respectent pas les salaires minimum définis dans la convention, aussi, dans les faits, le salaire d’un concepteur débutant peut parfois commencer aux alentours de 1.500€ brut mensuel.

C’est également le cas lorsqu’il est recruté en tant qu’assistant d’études ou de projet en début de carrière.

2.1.2 Rémunération dans un Cabinet d’Architecture :

Lorsque l’architecte paysagiste est employé dans un cabinet d’architecture, il dépend de la convention collective des architectes. La convention liste une classification des métiers et la rémunération minimum correspondante.

L’architecte en titre, ayant un diplôme d’architecte ou d’ingénieur, devra être rémunéré au minimum entre 3.000€ et 3.800€, selon la région dans laquelle il est installé.

2.1.3 Rémunération dans un Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE) :

Lorsqu’il travaille dans un CAUE, il dépend de la convention collective des conseils d’Architecture. Les emplois sont catégorisés selon 5 niveaux.

Les architectes et ingénieurs concepteurs sont en théorie positionnés au niveau 4 et gagnent au minimum entre 2.800€ et 3.200€ bruts par mois.

2.1.4 Rémunération dans la Fonction Publique :

Lorsqu’il est en poste dans la fonction publique, le concepteur peut être recruté en tant que technicien ou ingénieur territorial. Il est rémunéré en fonction du grade et de l’échelon dans lequel il se trouve.

En tant que technicien, il gagne de 1.607€ bruts par mois (1er échelon du premier grade de technicien) à 2.750€ bruts par mois (dernier échelon du dernier grade de technicien principal de 1ère classe).

Pour le grade d’ingénieur les salaires vont de :

. de 1.818€ (1er échelon) à 3.134€ (10ème échelon) bruts par mois au premier grade,
. de 2.399€ (1er échelon) à 3.739€ (8ème échelon) au second grade (ingénieur principal),
. de 3.223€ (1er échelon) à 4.531€ (dernier échelon) bruts par mois au dernier grade (ingénieur hors classe).

Les fonctionnaires, en plus de leur salaire de base (indiciaire), perçoivent différentes primes et indemnités.

2.1.5 Rémunération d’un Concepteur Paysagiste Indépendant :

Enfin, lorsque le concepteur paysagiste est à son compte, il est très difficile de déterminer une rémunération moyenne.

Son salaire dépend du nombre de projets sur lequel il travaille et des prix qu’il applique. Il peut gagner du SMIC à 4.000/5.000€ par mois.

2.2 Évolution professionnelle d’un Concepteur Paysagiste :

Avec l’expérience, on peut lui attribuer des projets plus complexes et plus prestigieux. Il peut aussi évoluer vers le poste de directeur de services paysagers, de bureau d’études ou d’agence.

Un architecte ou ingénieur paysagiste salarié peut devenir indépendant et monter sa propre entreprise paysagiste ou son bureau d’étude.

Le concepteur indépendant peut faire grandir son entreprise, embaucher des employés et gagner des chantiers plus grands et plus réputés.

Enfin, il peut se diriger vers un emploi commercial pour aider un chef d’entreprise paysagiste à développer son portefeuille de client et son chiffre d’affaires.

3. Quels diplômes, études, formations, concours pour devenir Architecte Paysagiste :

Jusqu’en 2016, le métier de paysagiste n’était pas réglementé. La loi pour la reconquête de la biodiversité de 2016 délimite pour la première fois l’utilisation du terme de paysagiste concepteur : seuls les titulaires de certains diplômes peuvent y prétendre.

En 2017, un décret concrétise cette loi en précisant la liste des diplômes et les conditions d’obtention du titre. Ce titre permet aux recruteurs et aux clients de s’assurer de la formation technique du concepteur.

Mais, comme la loi le précise, l’activité de conception paysagère reste libre d’accès, ce qui signifie qu’il est tout à fait possible d’utiliser et de vendre ses compétences même si l’on ne détient pas le titre de concepteur paysagiste.

Certains recruteurs l’exigent pour des postes qui demandent des compétences ingénierie et d’architecture, mais il existe également des débouchés de concepteur pour ceux qui détiennent uniquement un BTS ou une licence professionnelle.

Il n’est pas non plus exigé de détenir ce titre pour exercer en profession libérale.

Le choix d’étude revient donc au paysagiste.

3.1 Brevet de Technicien Supérieur Agricole (BTSA) Aménagements Paysagers :
3.2 Licence Professionnelle mention Aménagement Paysager, conception, gestion, entretien :
3.3 Diplôme d’Architecte et d’Ingénieur Paysagiste :
3.4 Formations Privées de Paysagiste :

3.1 Brevet de Technicien Supérieur Agricole (BTSA) Aménagements Paysagers :

Tous les titulaires du Baccalauréat peuvent accéder au BTSA. Avant cela, il est possible de suivre un cursus dans l’aménagement paysager dès la classe de 3ème.

Pour connaître les détails sur le BEPA, le BAC Pro et le BTSA aménagements paysagers, vous pouvez consulter notre fiche de Paysagiste.

Le BTSA forme les élèves à concevoir des paysages et à planifier un projet de A à Z.

Il est possible de continuer des études vers une Licence professionnelle pour accéder à un niveau Bac+3 et améliorer ses chances d’être recruté dans un bureau d’études.

3.2 Licence Professionnelle mention Aménagement Paysager, conception, gestion, entretien :

Cette licence d’1 an est accessible après le BTSA ou un autre diplôme de niveau Bac+2 en rapport avec l’aménagement paysager.

Elle peut être suivie en format scolaire ou en alternance. La formation permet d’approfondir les compétences apprises en BTSA et d’acquérir des connaissances plus amples.

Plusieurs options sont possibles. L’université de Marseille, par exemple, propose un parcours « collaborateur du concepteur paysagiste ».

Le programme de cette Licence Pro comprends entre autre :

. la mise en œuvre d’un projet d’aménagement paysager,
. la modélisation technique, la représentation et la communication graphique en paysage,
. la géographie humaine,
. l’anglais, la communication et la création d’entreprise.

Les examens se font en contrôle continu tout au long de la formation et à la fin du cursus.

3.3 Diplôme d’Architecte et d’Ingénieur Paysagiste :

Pour obtenir le titre de Concepteur Paysagiste, il faut avoir obtenu :

. un diplôme d’État de paysagiste délivré par l’École nationale supérieure d’architecture de Bordeaux, Lille, Versailles, Marseille, ou de l’Institut nationale des sciences appliquées Centre Val de Loire, ou de l’École nationale d’horticulture.

ou

. un titre d’ingénieur spécialisé en paysage diplômé de l’École nationale supérieure de la nature et du paysage, de l’Institut national supérieur des sciences agronomiques, agroalimentaires, horticoles et du paysage (agrocampus-ouest) ou de l’École supérieure d’horticulture et d’aménagement du paysage.

Ces formations sont pour la plupart accessibles sur concours après un Bac+2 et durent 3 ans ou directement après le Baccalauréat avec un cursus de 5 ans.

Après l’obtention de leur diplôme, les lauréats peuvent faire une demande au Ministère chargé de l’environnement pour obtenir le titre de concepteur paysagiste.

Il est possible d’obtenir dans certains cas une dérogation à la condition de diplôme, c’est à dire obtenir le titre de concepteur paysagiste sans avoir un des diplômes cités. Une commission étudie chaque dossier.

3.4 Formations Privées de Paysagiste :

Si l’on souhaite uniquement apprendre les compétences de la conception de paysage pour mener à bien des petits et moyens projets en tant qu’entrepreneur indépendant, on peut tout à fait décider de suivre une formation courte donnée par un organisme privé.

Les personnes en reconversion ou les ouvriers paysagistes font parfois ce choix avant de monter leur entreprise.