Fiche Métier d’Agent Immobilier

Un agent immobilier s’occupe de mettre en vente ou en location les biens immobiliers qui lui sont confiés par des particuliers et des professionnels. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir agent immobilier.

Agent Immobilier

Synonymes et métiers associés : administrateur de bien, syndicat de co-propriété, promoteur immobilier, gérant immobilier, négociateur immobilier, conseiller immobilier, marchand de biens, courtier, responsable de gestion de patrimoine immobilier, diagnostiqueur immobilier.
Niveau d’étude ou diplôme minimum : BAC+2.
Études en alternance : oui.
Salaire débutant : 1.500€ brut par mois.
Statut : indépendant.
Limite d’âge pour le recrutement : 18 ans minimum.

1. Que fait un Agent Immobilier : missions, tâches et fonctions
2. Quel est le salaire d’un Agent Immobilier, son évolution de carrière
3. Quels diplômes, études, formations pour devenir Agent Immobilier

1. Que fait un Agent Immobilier : missions, tâches et fonctions

La principale mission d’un agent immobilier est d’agir comme intermédiaire entre le propriétaire d’un bien et des acheteurs ou locataires potentiels. Son rôle est aussi de conseiller ses clients, vendeurs comme acheteurs. Il travaille généralement en indépendant dans une agence immobilière.

Certaines agences s’occupent uniquement de la vente ou de la recherche de biens en vente pour le compte de leurs clients, d’autres proposent à leurs clients de la location de biens et la gestion courante de cette location.

1.1 Quotidien d’un Agent Immo

Une partie de ses tâches quotidiennes consiste à chercher des biens à gérer (maison, appartement, terrains, local commercial, etc.). S’il travaille dans une agence, il y reçoit souvent des personnes qui se présentent spontanément pour vendre ou louer leurs biens. Il peut également distribuer des flyers dans les boîtes aux lettres ou démarcher pour proposer ses services aux habitants de la zone géographique où il travaille (un quartier, une ville ou parfois plusieurs villes).

Une fois qu’un propriétaire décide de travailler avec l’agent immobilier, le propriétaire signe un mandat autorisant l’agent à négocier ou à s’engager en son nom pour trouver un acquéreur ou un locataire pour son bien immobilier.

L’agent visite ensuite la propriété pour estimer la valeur du bien. Il détermine le prix de vente ou de location avec le propriétaire. Il prend des photos et des mesures pour rédiger une annonce.

Il affiche les biens immobiliers sur la vitrine de l’agence, publie les annonces sur son site internet et sur d’autres sites spécialisés (Leboncoin, Se Loger, etc.), pour qu’un maximum d’acheteurs ou de locataires potentiels voient les annonces.

Il envoie également les offres de vente/location directement par e-mail à des personnes qui sont dans sa base de données. Ce sont généralement des personnes qui sont passés à l’agence pour donner leurs critères de recherche et pour s’enregistrer afin que l’agent les contacte dès qu’il trouve un bien correspondant.

Ensuite, l’agent immo gère les demandes de renseignements ou de visites qu’il reçoit par téléphone ou email. Il répond aux questions des potentiels acheteurs ou locataires et organise les visites.

Pour les maisons / appartements mis en location, il informe les personnes intéressées des différents justificatifs (contrat de travail, niveau de revenus, cautions) pour constituer le dossier de location. Pendant les visites, il récupère les dossiers. Il est chargé de vérifier que la personne a des revenus suffisants. Il sélectionne les meilleurs dossiers et les présente au propriétaire pour qu’il prenne la décision finale.

Dans le cas d’un bien à la vente, l’agent récupère les offres d’achat des personnes intéressées et les transmet aux propriétaires. Il étudie également la situation financière de l’acheteur potentiel. Ainsi, il pourra conseiller le propriétaire. Si l’acheteur a peu de chance d’avoir son crédit pour acheter le bien, ce serait une perte de temps pour le propriétaire d’accepter l’offre.

Une fois la décision du propriétaire prise, l’agent contacte les potentiels acheteurs ou locataires. Il les accompagne dans leurs démarches administratives et financières. Il organise la signature du bail et de l’état des lieux pour la location et facilite la signature du compromis de vente dans le cas d’un achat.

Certaines agences s’occupent également de l’administration des locations à l’année. Dans ce cas, elles gèrent le paiement du loyer et des charges, l’entretien, etc.

Si l’agent immobilier possède sa propre agence, il doit également s’occuper du fonctionnement et du développement de l’agence : l’administratif, la petite comptabilité, la déclaration des revenus, la publicité, le maintien du site internet, etc. Il n’est pas rare qu’il embauche une assistante ou une secrétaire pour s’occuper de toutes ces tâches.

1.2 Tenue et équipement

La tenue vestimentaire d’un agent immobilier dépend de l’agence pour laquelle il travaille, et de son type de clientèle. Il peut travailler en tenue de ville ou en costume/tailleur lorsqu’il traite avec une clientèle plus riche.

Son premier outil de travail est son ordinateur portable, il s’en sert pour gérer les annonces et sa base de clients. Un smartphone (contact des clients, photos), un agenda et un télémètre laser (calcul rapide des dimensions d’un appartement) sont aussi indispensables.

1.3 Qualités essentielles, compétences nécessaires

Il doit savoir négocier, avoir le sens commercial et savoir convaincre. Il doit être capable de mettre en avant les qualités d’un bien immobilier, donner envie à ses clients de s’y intéresser.

Il doit également être organisé et mobile, pour enchaîner les rendez-vous à l’agence et à l’extérieur.

L’agent immobilier doit aussi avoir le sens du contact, savoir écouter les besoins de ses clients et s’investir pour leur trouver des biens qui leur correspondent. Ces qualités relationnelles lui permettront également de développer son réseau pour que les personnes viennent spontanément lui confier leurs biens ou leur recherche de biens.

Enfin, il doit connaître le droit immobilier et se tenir informer de l’évolution des lois et des normes pour bien conseiller les propriétaires, acquéreurs et les locataires.

1.4 Débouchés, recrutement, où exercer ce métier

Le marché de l’immobilier connaît une croissance régulière ces dernières années et le secteur est redevenu l’un des principaux employeurs en France.

Un agent immobilier peut travailler en tant que salarié dans une agence immobilière. La plupart des agences appartiennent à un réseau de franchises (Century21, Laforêt, Orpi, etc.). Pour postuler comme collaborateur dans une agence il faut envoyer une candidature spontanée ou en réponse à une offre d’emploi.

Un agent peut aussi décider de créer sa propre agence, seul ou avec d’autres agents immobiliers. Dans ce cas, il doit posséder une carte professionnelle. Elle est uniquement accordée à ceux qui ont suivi les qualifications requises (voir partie 3).

Pour travailler de manière indépendante, sans détenir la carte professionnelle, il peut également intégrer un réseau de mandataires immobiliers. C’est la maison mère du réseau qui détient la carte. En choisissant ce format, il pourra profiter de nombreuses formations et d’un accompagnement personnalisé pour l’aider à développer son activité. Il peut également être mandaté par une agence immobilière ou un autre agent.

A noter : de nos jours, le statut de salarié est plutôt réservé aux agents immobiliers qui travaillent dans la gestion locative. En ce qui concerne les ventes de biens, les agences préfèrent collaborer avec des conseillers immobiliers ayant un statut d’indépendant et qui sont rémunérés uniquement à la commission.

1.5 Horaires, conditions et temps de travail

L’agent immobilier doit adapter ses horaires de travail en fonction de ses clients. Il peut donc travailler tard le soir et les week-end.

A ses débuts, il ne compte pas ses heures puisqu’il est généralement payé à la commission. S’il veut développer son activité et se dégager un salaire rapidement, il doit beaucoup s’investir et travailler de longues heures.

Mais il est libre de choisir ses horaires, et peut décider de ne travailler qu’à mi-temps ou adapter son temps de travail à ses besoins personnels.

Un directeur d’agence a souvent des horaires plus longs. Cela dépend du travail qu’il doit accomplir pour développer son activité, surtout au début de leur installation.

Entre l’évaluation des biens, le démarchage et les visites organisées, l’agent immo doit se déplacer régulièrement en dehors de l’agence.

En tant qu’indépendant, le début d’activité peut être très stressant, le temps de se constituer un réseau et un portefeuille de clients. Mais les conditions de travail sont convenables.

Négociateur immobilier

2. Quel est le salaire d’un Agent Immobilier, son évolution de carrière

À ses débuts, un agent immobilier peut espérer gagner entre 1.500€ et 3.000€ brut par mois.

Il n’est pas possible de donner un salaire précis car l’agent immobilier est un indépendant rémunéré uniquement à la commission (même s’il existe encore des agents immo ayant au moins une partie de salaire en fixe). S’il ne vend pas de biens immo, ou s’il n’en loue pas, il ne gagne pas d’argent.

Donc non seulement la rémunération varie d’un agent à l’autre, mais également d’un mois ou d’une année à l’autre.

Au cours de sa carrière, un agent immo sera de plus en plus efficace et pourra atteindre une rémunération de 4.500€ / 5.000€ par mois.

Un agent immobilier peut évoluer vers des postes de gestionnaire de copropriété ou négociateur de vente. Il peut également se spécialiser dans un type de transaction, comme par exemple la vente de fonds de commerce.

Après quelques années en agence, il aura l’expérience nécessaire pour ouvrir sa propre agence s’il le souhaite.

A noter : vous pouvez aussi lire notre article spécial sur la rémunération d’un agent immo.

3. Quels diplômes, études, formations pour devenir Agent Immobilier

Pour travailler en tant qu’agent immobilier, créer sa propre agence immobilière (agence physique ou 100% en ligne) ou un réseau de mandataires, le candidat est dans l’obligation d’obtenir une carte professionnelle. Les employés de l’agence, commerciaux ou négociateurs immobiliers ne sont pas dans l’obligation de posséder cette carte. Pour exercer, ils seront mandatés par l’agent immobilier qui la détient.

Il existe 2 types de cartes selon le type d’activité que l’agent souhaite exercer :

  • la carte T pour effectuer des transactions immobilières (acheter, vendre, louer, sous-louer),
  • la carte G pour la gestion des biens immobiliers (gestion locative),

À noter : il existe également une carte S, mais elle concerne uniquement les syndicats de copropriétés.

Pour obtenir ces cartes, le futur agent doit répondre à une condition d’aptitude professionnelle en ayant suivi certaines études ou justifier d’une expérience professionnelle.

Il existe plusieurs diplômes qui permettent d’obtenir la carte professionnelle :

  • Le BTS Professions Immobilières :

La majorité des étudiants en BTS Professions Immobilières viennent d’un BAC Pro, d’un BAC Sciences et Technologies du Management et de la Gestion (STMG) ou d’une BAC Économique et Social (ES). La formation dure 2 ans et peut être suivie en alternance ou à distance.

Le cursus est composé de matières générales (culture générale, expression, langue vivante, etc.) et de matières spécifiques aux métiers de l’immobilier (transactions immobilières, veille juridique, économie et organisation de l’immobilier, etc.).

Pour obtenir leur diplôme, les étudiants doivent passer des contrôles continus et des examens finaux.

  • Un BAC+3 délivré par l’État ou au nom de l’État sanctionnant des études juridiques, économiques ou commerciales :

C’est le cas des licences professionnelles des métiers de l’immobilier par exemple : Licence Pro Droit de l’Immobilier, Licence Pro Gestion et Transactions Immobilières, Licence pro Gestion du Patrimoine, etc.

Pour accéder à ces cursus, il est nécessaire d’avoir un BAC+2 dans le domaine, idéalement le BTS Professions Immobilières. Le BTS Professions Immobilières et les licences professionnelles sont très appréciés des étudiants et de la profession.

  • Un Diplôme ou Titre de niveau II (BAC+3) inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP), sanctionnant des études juridiques, économiques ou commerciales.
  • Un Diplôme de l’institut des études économiques et juridiques appliquées à l’Immobilier, la Construction et l’Habitat (ICH).

Les personnes n’ayant pas les diplômes cités plus haut peuvent tout de même obtenir la carte professionnelle dans les cas suivants :

– Si le candidat a uniquement un BAC (ou un diplôme équivalent inscrit au RNCP) sanctionnant des études juridiques, économiques ou commerciales, il doit avoir exercé pendant au moins 3 ans un emploi salarié dans le domaine de la gestion immobilière.

– S’il n’a aucun diplôme il doit avoir : exercé pendant au moins 10 ans, à temps complet pour un emploi non cadre, OU exercé pendant au moins 4 ans à temps complet en tant que cadre pour un emploi de cadre.

Il est également possible de présenter le diplôme de BTS ou la Licence Pro par la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) après avoir travaillé pendant au moins 1 an.

La carte doit être renouvelée tous les 3 ans en suivant une formation continue obligatoire de
14h par an ou de 42h sur les 3 ans.