Quel est le salaire d’une Infirmière et son évolution de carrière ?

La mission d’une infirmière est d’effectuer les soins médicaux d’un patient pour le maintenir en bonne santé. Mais quel salaire perçoit-elle pour faire ce métier ? Comment peut-elle évoluer au cours de sa carrière ?

Infirmière qui prend la tension

1. Combien gagne une Infirmière, rémunération, primes
2. Évolution professionnelle d’une Infirmière

1. Combien gagne une Infirmière, rémunération, primes

1.1 Rémunération d’une Infirmière dans la Fonction Publique

Si elle travaille à l’hôpital, l’infirmière est fonctionnaire : son salaire est défini par une grille indiciaire nationale. Sa rémunération dépend de son cadre d’emploi et de son grade. Elle évolue tous les trois ans en moyenne, en évoluant sur les échelons du grade.

Rémunération mensuelle brute des Infirmiers en Soins Généraux et Spécialisés (ISGS) – Grade 1, hors primes :

  • 1.827€ brut par mois en début de carrière (échelon 1),
  • 2.357€ brut par mois avec 15 ans d’expérience (échelon 6),
  • 2.774€ brut par mois en fin de carrière (échelon 10).

Rémunération mensuelle brute des ISGS – Grade 2, hors primes :

  • 1.977€ brut par mois à l’échelon 1,
  • 2.441€ brut par mois à l’échelon 6,
  • 2.938€ brut par mois au dernier échelon (échelon 10).

À savoir : sous l’appellation « ISGS », on retrouve les Infirmiers Diplômés d’État (IDE), les Infirmiers Puériculture Diplômés d’État (IPDE) et les Infirmiers Bloc Opératoire Diplômés d’État (IBODE).

Après deux années d’exercice en hôpital, l’infirmière ISGS peut passer un concours pour devenir infirmière anesthésiste.

Rémunération mensuelle brute des Infirmiers Anesthésistes Diplômés d’État (IADE – Grade 1), hors primes :

  • 2.043€ brut par mois en début de carrière (échelon 1),
  • 2.572€ brut par mois en milieu de carrière (échelon 6),
  • 3.083€ brut par mois en fin de carrière (échelon 10).

À noter : un IBODE peut accéder au 3ème grade des ISGS. Dans ce cas, sa rémunération est la même que celle des IADE.

Rémunération mensuelle brute des IADE – Grade 2, hors primes :

  • 2.591€ brut par mois au premier échelon,
  • 2.774€ brut par mois au 3ème échelon,
  • 3.153€ brut par mois au 6ème et dernier échelon.

En plus de ce salaire de base, l’infirmière fonctionnaire (ISGS ou IADE) perçoit des primes et indemnités qui dépendent entre autres de sa situation personnelle :  

  • Indemnité de Sujétion Spéciale (ISS),
  • Supplément Familial de Traitement (SFT),
  • Indemnité de Résidence (IR),
  • Pris en Charge Partielle du Prix des Titres d’Abonnement (PCPTA), et.

Au sein d’un hôpital public, l’infirmière peut faire jusqu’à 240 heures supplémentaires par an, sans dépasser 20 heures par mois. L’infirmière perçoit une rémunération particulière en fonction de son profil pour ces heures supplémentaires. Elle a aussi droit à une majoration pour les heures effectuées de nuit et le dimanche.

Dans la fonction publique hospitalière, l’infirmière profite également de 25 jours de congés payés par an pour un contrat à temps plein. Les congés pour maladie, maternité, formation, etc, ne réduisent pas la durée de ses congés payés. Elle peut aussi bénéficier de 2 jours de fractionnement en plus de ses congés traditionnels.

1.2 Rémunération d’une Infirmière dans le Secteur Privé

L’infirmière peut décider d’exercer ses fonctions dans le secteur privé, au sein d’établissements comme les :

  • cliniques,
  • Établissements privés d’Intérêt Collectif (ESPIC),
  • Centres de Lutte Contre le Cancer (CLCC), etc.

Dans ce cas, son salaire est fixé par la convention collective de l’hospitalisation privée, la convention collective des établissements privés d’hospitalisation, de soins, de cure et de garde à but non lucratif ou par la convention collective des établissements de services pour les personnes inadaptées et handicapées.

Voici l’évolution salariale de la filière soignante en établissement privé :

  • 1.795€ brut par mois en moyenne en début de carrière (1.400€ net),
  • 2.540€ brut par mois en moyenne en milieu de carrière (1.980€ net),
  • 4.100€ brut par mois en moyenne en fin de carrière (3.198€ net), surtout si elle a une spécialisation métier (puéricultrice, anesthésiste, etc).

En plus de son salaire fixe, l’infirmière du secteur privé peut toucher différents complément, prime d’ancienneté, indemnité pour travail de nuit, majoration pour le travail effectué le dimanche et les jours fériés ainsi qu’une prime d’astreinte.

Pour connaître ses droits aux congés payés, l’infirmière se réfère à la convention collective de son secteur d’activités. En général, elle gagne 2.5 jours de congés par mois de travail, soit 25 jours par an pour un contrat à temps plein. Elle a aussi droit à des congés pour événements familiaux : mariage, adoption, décès, etc.

1.3 Rémunération d’une Infirmière Libérale

L’infirmière Diplômée d’État (IDE) qui justifie de 24 mois d’expérience en milieu hospitalier ou dans le secteur privé peut décider d’exercer son métier en libéral. Elle doit s’inscrire à l’Ordre national des infirmières et déclarer son activité libérale.

Avant de créer son entreprise, l’infirmière définit son mode d’exercice. Elle peut travailler seule ou s’associer pour monter un cabinet infirmier. Elle peut aussi effectuer des remplacements. Elle choisit son statut juridique en fonction de ce mode d’exercice.

D’autres démarches administratives doivent impérativement être validées par l’infirmière qui s’installe en libéral :

  • enregistrement auprès de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM),
  • affiliation à la Caisse Autonome de Retraite et de Prévoyance des Infirmiers, Masseurs-Kinésithérapeutes,
  • Orthophonistes et Orthoptistes (CARPIMKO),
  • souscription à une assurance de responsabilité civile et professionnelle.

En option, l’infirmière libérale peut aussi adhérer à une Association de Gestion Agréée (AGA) pour profiter d’avantages fiscaux.

Le salaire d’une infirmière libérale dépend de plusieurs paramètres :

  • le montant de ses honoraires,
  • le volume de patients,
  • son secteur géographique,
  • de son statut,
  • sa spécialisation métier.

On estime que le chiffre d’affaires mensuel moyen d’une infirmière libérale est de :

  • 4.470€ pour une infirmière remplaçante,
  • 6.000€ pour une infirmière collaboratrice,
  • 7.340€ pour une infirmière titulaire.

Pour connaître son salaire net, la professionnelle doit soustraire de son revenu ses charges et ses impôts, qui peuvent représenter jusqu’à près de la moitié de son chiffre d’affaires.

2. Évolution professionnelle d’une Infirmière

2.1 Évolution de carrière de l’Infirmière dans la Fonction Publique

L’infirmière fonctionnaire qui gère les soins généraux à l’hôpital peut décider de se spécialiser, pour devenir Infirmière Anesthésiste Diplômée d’État (IADE), Infirmière de Bloc Opératoire Diplômée d’État (IBODE) ou encore Infirmière Puéricultrice Diplômée d’État (IPDE).

2.2 Évolution de carrière de l’Infirmière du Secteur Privé

La formation continue permet à l’infirmière du secteur privé d’évoluer tout au long de sa carrière en validant des Diplômes Universitaires (DU). Elle peut par exemple se spécialiser dans des domaines comme la gérontologie, la toxicomanie, la lactation et l’allaitement ou encore les soins palliatifs.

2.3 Évolution de carrière de l’Infirmière Libérale

L’infirmière libérale peut profiter des nombreuses passerelles qui existent entre les différents métiers du secteur médical. Elle peut se spécialiser en psychiatrie ou en médecine douce, par exemple. Elle peut aussi décider de passer les concours de la fonction publique pour devenir infirmière scolaire.