Quel est le salaire d’un Expert Comptable et son évolution de carrière ?

La mission d’un expert-comptable est d’auditer les entreprises pour contrôler leurs comptes bancaires et leur conseiller une gestion financière légale et efficace. Mais quel salaire touche-t-il pour faire son métier ? Comment peut-il évoluer au cours de sa carrière ?

Expert-comptable dans son cabinet.

1. Combien gagne un Expert-Comptable, rémunération, primes
2. Évolution professionnelle d’un Expert-Comptable

1. Combien gagne un Expert-Comptable, rémunération, primes

1.1 Salaire d’un Expert-Comptable salarié

Le salaire moyen d’un expert-comptable est de 5.000€ brut par mois (3.900€ net). C’est la Convention collective nationale des cabinets d’experts-comptables et de commissaires aux comptes qui détermine chaque année le salaire minimum de la profession.

En 2021, un expert-comptable salarié, inscrit à l’ordre des experts-comptables, perçoit un salaire minimal de 2.167€ brut par mois (1.690€ net). C’est notamment le cas des experts-comptables stagiaires au cours de leur première année de stage.

Mais la rémunération de l’expert-comptable varie grandement en fonction de critères comme :

  • son expérience,
  • son lieu d’exercice,
  • la taille du cabinet qui l’emploie.

Au début de sa carrière, l’expert-comptable salarié perçoit un salaire moyen de 2.500€ brut par mois (1.950€ net).

En devenant cadre confirmé, il voit sa rémunération augmenter pour atteindre en moyenne 2.800€ brut par mois (2.184€ net).

C’est lorsqu’il évolue vers le statut de cadre principal que son salaire est le plus élevé : 3.200€ brut par mois en moyenne (2.496€ net).

À noter : à responsabilités égales, un expert-comptable qui exerce à Paris ou en région parisienne gagne un salaire 20 à 30% plus élevé que dans certaines villes de province.

En plus de leur salaire fixe, les experts-comptables profitent d’une prime d’ancienneté qui peut aller jusqu’à 1.600€ par an.

Les cabinets mettent aussi en place de nombreux avantages comme :

  • abondement patronal sur le PEE (Plan Épargne Entreprise),
  • comité d’entreprise : chèques vacances, cadeaux de fin d’année,
  • cotisation à une complémentaire retraite,
  • intéressement et participation aux bénéfices de l’entreprise,
  • téléphone de fonction,
  • tickets restaurants, etc.

Un expert-comptable travaille généralement 35 heures par semaine, mais il peut effectuer jusqu’à 48 heures hebdomadaires à la demande de son employeur.

Ses heures supplémentaires sont rémunérées avec une majoration de 10% jusqu’à 39 heures. Au-delà, elles sont majorées à hauteur de 25 à 50% (à partir de la 44ème heure). Elles peuvent aussi être récupérées sous la forme d’un repos compensatoire.

La convention des experts-comptables prévoit 2 jours et demi de congés par mois ainsi que des congés exceptionnels pour événements familiaux : mariage du salarié, décès d’un conjoint, naissance ou adoption, etc.

1.2 Rémunération d’un Expert-Comptable à son compte

La rémunération de l’expert-comptable indépendant dépend de ses missions, de ses tarifs, de ses charges et de son portefeuille client.

Quand son carnet de commandes est complet, l’expert-comptable freelance peut gagner jusqu’à 9.000€ brut par mois de Chiffre d’Affaires (CA). Mais ses charges doivent être déduites de son CA pour connaître son bénéfice net : achat de matériel de bureau, abonnement à des logiciels de comptabilité, déplacement pour auditer les entreprises, etc.

S’il exerce sous le statut juridique de la micro-entreprise, il ne paie ni charges ni cotisations tant qu’il n’encaisse pas de factures.

Lorsque son entreprise commence à fonctionner, il doit s’acquitter chaque mois ou chaque trimestre, des cotisations sociales à hauteur de 22% de son CA (11% la première année d’exercice s’il demande l’ARCE – Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise).

Attention : le statut de micro-entrepreneur est plafonné. Si l’expert-comptable dépasse 72.600€ de CA dans l’année, il devra changer de statut, ce qui fera varier le montant de ses cotisations.

Par la suite, l’expert-comptable qui souhaite embaucher du personnel peut opter pour le régime de la SAS ou de la SARL. Ces statuts lui permettent de déduire ses frais de fonctionnement de son impôt sur le revenu à hauteur de 10 % (repas, transport, petit matériel, etc).

Il doit aussi choisir son régime de TVA, qu’il facture à ses clients, mais dont il peut récupérer une partie auprès des finances publiques.

2. Évolution professionnelle d’un Expert-Comptable

2.1 Évolution de carrière de l’Expert-Comptable salarié

Après quelques années d’expérience au sein d’un cabinet, l’expert-comptable salarié peut devenir Directeur Administratif et Financier (DAF), commissaire aux comptes ou directeur financier.

Il peut aussi s’associer aux autres collaborateurs du cabinet pour y prendre des parts ou décider d’ouvrir son propre cabinet comptable en devenant entrepreneur.

2.2 Évolution de carrière de l’Expert-Comptable à son compte

L’expert-comptable freelance expérimenté peut décider de faire grandir son entreprise en embauchant des salariés ou en encadrant une équipe d’experts-comptables freelances.