Fiche Métier de Chef de Chantier

Le rôle d’un chef de chantier est de suivre et de diriger la réalisation d’un chantier au quotidien, mais aussi de coordonner les différents corps de métiers. Il s’assure du bon déroulement des travaux sur le terrain. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir chef de chantier.

Synonymes et métiers similaires : conducteur de travaux, directeur de travaux, métreur TCE, grutier, maçon, maître d’oeuvre, conducteur d’engins.
Niveau d’étude ou diplôme minimum : aucun mais diplôme dans le bâtiment recommandé.
Études en alternance : oui.
Salaire débutant : 2.200€ brut par mois + primes et avantages.
Statut : salarié, entrepreneur.
Limite d’âge pour le recrutement : aucune.

1. Que fait un Chef de Chantier : missions, tâches et fonctions
2. Quel est le salaire d’un Chef de Chantier, son évolution de carrière
3. Quels diplômes, études, formations pour devenir Chef de Chantier

1. Que fait un Chef de Chantier : missions, tâches et fonctions

1.1 Quotidien de ce métier

Le chef de chantier est en permanence sur le terrain. En général, il s’occupe d’un seul projet à la fois, mais il peut avoir à gérer plusieurs chantiers en même temps lorsqu’il s’agit de petits ouvrages.

À l’inverse, sur des chantiers de grande ampleur, on peut avoir besoin de plusieurs chefs de chantier.

Sur son chantier, le chef doit garder un œil sur tous les paramètres (ouvriers, délais, budget, stocks, livraisons, etc) et ses missions sont variées :

  • Diriger les ouvriers : le chef de chantier organise et distribue les diverses tâches à accomplir aux équipes suivant leurs domaines de compétences. Il est secondé par un ou plusieurs chefs d’équipes, avec qui il fait le point chaque matin.
  • Contact avec les intervenants internes et externes : il travaille en collaboration avec le conducteur de travaux avec qui il organise le déroulement du chantier.
    Pendant les réunions de chantiers, le chef, le conducteur et les autres acteurs du projet font le point sur l’avancement du projet et des éventuelles difficultés rencontrées.
    Le chef de chantier est aussi en contact avec les ingénieurs du bureau d’études, les fournisseurs, les clients, etc.
  • Vérifier l’état du chantier : le chef de chantier étudie les plans et contrôle leur exactitude. Il doit aussi effectuer les traçages et prendre les mesures en se référant aux plans. Il vérifie l’avancement et la conformité des travaux au cours de la journée. Il s’assure également de la propreté du chantier et qu’il soit bien organisé.
  • Vérifier le respect des règles de sécurité et d’hygiène : le chef de chantier a l’obligation de faire respecter l’hygiène et les règles de sécurité au travail qui sont indispensables sur un chantier (risques fréquents de chutes, d’accidents, etc.). Il contrôle quotidiennement que ces règles soient bien appliquées par ses équipes, et fait des ajustements si besoin.
  • Effectuer des tâches administratives et logistiques : le chef de chantier doit préparer les réunions de chantier et transmettre les comptes-rendus de réunions à ses équipes. Il peut également devoir consigner les heures effectuées par ses ouvriers, gérer les stocks, passer des commandes, aller acheter du petit outillage, réceptionner les livraisons, etc.

En fin de journée, le chef de chantier organise le planning du lendemain, voir des jours à venir, en fonction de l’avancée des travaux.

Le métier de chef chantier compte très peu de femmes. Le secteur du BTP est très masculin, mais il est tout à fait possible pour une femme de devenir cheffe de chantier.

1.2 Tenue et équipement

Le chef de chantier travaille le plus souvent à l’extérieur. Il porte une tenue de chantier composée d’un pantalon de travail, d’un tee-shirt, d’une veste et d’un gilet fluorescent jaune ou orange.

Il adapte sa tenue aux conditions météos. Ainsi, il possède des vêtements de pluie, des bottes, une veste d’hiver, un bonnet, etc.

Sur le chantier, il doit porter des Équipements de Protection Individuels (EPI) :

  • un casque de chantier,
  • des chaussures de sécurité,
  • des gants de travail.

Afin d’effectuer les vérifications nécessaires sur le chantier, le chef de chantier a généralement sur lui ou à portée de main :

  • un mètre,
  • un crayon,
  • un niveau laser,
  • un cordeau à tracer,
  • un cutch (règle d’échelle pour lecture des plans).

1.3 Qualités essentielles, compétences nécessaires

Le chef de chantier aime travailler en extérieur, il doit être résistant et savoir composer avec la météo.

L’organisation et la polyvalence comptent parmi ses principales qualités. En effet, le chef de chantier doit avoir l’œil sur beaucoup de choses (budget, délais, ouvriers, stocks, matériaux…).

À la tête de plusieurs équipes, c’est un meneur, qui sait se faire respecter. Il aime le contact avec les différents intervenants et fait le lien entre les ouvriers et sa hiérarchie.

Il doit savoir gérer le stress que génère son métier très prenant. Il reste calme et sait s’adapter face aux situations imprévues ou difficiles (qui arrivent régulièrement).

Le chef de chantier doit savoir lire et étudier des plans, et possède des bonnes capacités de visualisation.

Enfin, il est impératif que le chef de chantier connaisse et applique la réglementation sur la sécurité et l’hygiène.

1.4 Débouchés, recrutement, où exercer ce métier

Il est facile de trouver un emploi pour un chef de chantier, le secteur du bâtiment est en expansion depuis plusieurs années.

Les entreprises doivent s’adapter aux divers changements : évolution du numérique, alourdissement des tâches administratives… ce qui facilite le recrutement des jeunes diplômés.

Le recrutement d’un chef de chantier se fait généralement par candidature spontanée (CV + lettre de motivation), ou en réponse à une offre d’emploi.

Il peut travailler dans différents secteurs :

  • des entreprises privées de construction (immeubles, résidences, bureaux, commerces, grandes surfaces, etc.),
  • dans le bâtiment second œuvre (peinture, carrelage, électricité, etc.),
  • dans les TP (Travaux Publics),
  • dans le génie civil : construction de routes, autoroutes, ponts, aéroports, voies ferrées, etc).

1.5 Horaires, conditions et temps de travail

Les horaires du chef de chantier sont flexibles, il arrive généralement tôt le matin, pour quitter les lieux le dernier. Il travaille en moyenne 50 heures par semaine. Il n’est pas rare de faire des heures supplémentaires et quelques fois travailler le samedi pour rattraper des retards.

En fonction des lieux des chantiers qu’il gère et de leur taille, il peut être en déplacement plusieurs jours ou plusieurs semaines.

Le chef de chantier occupe un poste à responsabilités, ce qui est souvent source de stress. De plus, il faut composer avec les intempéries et les nombreux imprévus.

Cependant, le contact avec les différents intervenants, le travail en équipe et la satisfaction d’avoir mené un projet à bien sont des aspects très importants de ce métier.

2. Quel est le salaire d’un Chef de Chantier, son évolution de carrière

Le salaire d’un chef de chantier débutant est de 2.200€ brut (1.716€ net) environ.

Après quelques années d’expériences (entre 6 et 9 ans), il gagnera jusqu’à 3.000€ brut (2.340€ net), dans une entreprise de taille moyenne.

Il peut espérer gagner jusqu’à 4.600€ brut (3.588€ net) environ dans les constructions de gros œuvres, pour le génie civil. Cela dépend surtout de son parcours dans la profession et de l’envergure des chantiers effectués auparavant.

Il peut y avoir des différences de salaires conséquentes selon les régions. Celles qui paient le mieux en France sont l’Ile-De-France et la région PACA.

En plus de son salaire de base, le chef de chantier peut bénéficier de certains avantages :

  • la prime de panier, qui s’élève en moyenne à 10€ selon les entreprises et les régions,
  • les primes de trajets ou de grands déplacements,
  • une voiture de fonction,
  • un logement de fonction, si un gros chantier est loin du siège de l’entreprise,
  • etc.

Après plusieurs années d’expériences, il peut évoluer vers des postes comme conducteur de travaux, directeur de travaux, ou bien choisir de se mettre à son compte et créer sa propre entreprise.

3. Quels diplômes, études, formations pour devenir Chef de Chantier

La profession de chef de chantier peut-être accessible sans avoir fait d’études ou de formations, bien que ce soit recommandé. Sans diplôme, il faudra gravir les échelons en tant qu’ouvrier, puis chef d‘équipe pendant quelques années au sein de la même entreprise.

Pour les titulaires d’un BAC Professionnel, l’accès à la profession ne se fait pas directement non plus. Ils exercent d’abord en tant que chef d’équipe ou comme assistant d’un responsable de chantier.

Quoi qu’il en soit, une expérience professionnelle sur le terrain est indispensable pour exercer ce métier, peut importe les diplômes obtenus.

Différents parcours sont envisageables. Plusieurs formations et diplômes permettent d’exercer ce métier. Certains diplômes offrent même la possibilité de se spécialiser dans un domaine, pendant la formation (travaux publics, génie civil, etc.).

Formations Niveau BAC

  • BAC Pro Technicien du Bâtiment,
  • BAC Technicien d’études du bâtiment, option études et économie ou assistant en architecture,
  • BAC Technologique STI (Sciences et Technologies de l’Industrie).

Formations Niveau BAC+2

  • BTS Bâtiment,
  • BTS Travaux Publics,
  • BTS Etude et Economie de la Construction,
  • Responsable de Chantiers, Bâtiment et Travaux Publics,
  • DUT Génie Civil, options Bâtiment, Travaux Publics et Aménagement.

Formations Niveau BAC+3

  • Licence Pro, mention Métiers du BTP : Travaux Publics,
  • Licence Pro, mention Métiers du BTP : Bâtiment et Construction,
  • Licence Pro, mention Métiers du BTP : Génie Civil et Construction,
  • Licence Pro, mention Métiers du BTP : Performance Énergétique et Environnementale des Bâtiments,
  • BUT Génie Civil, Construction Durable.

Les jeunes diplômés sont de plus en plus recherchés par les chefs d’entreprise, car ils connaissent les nouvelles réglementations et ils maîtrisent les outils informatiques dont le BIM (Building Information Modeling) : processus utilisant une maquette numérique 3D.

Tout au long de sa carrière, un chef de chantier devra régulièrement mettre à jour ses connaissances et suivre l’évolution du secteur (réglementations, nouvelles techniques, nouveaux engins, matériaux, etc).