Comment devenir Pizzaïolo : salaire, formation

Voter

Le pizzaïolo ou la pizzaïola est un cuisinier ou une cuisinière spécialisé dans la préparation de pizza dans un restaurant ou un camion-pizzeria. Cette fiche métier vous donne toutes les informations utiles pour devenir pizzaïolo.

Pizzaïolo qui prépare de la pâte à pizza

Synonymes et métiers associés : livreur de pizzas, préparateur-vendeur de pizzas, cuisinier, commis de cuisine, chef de cuisine, crêpier.
Niveau d’études ou diplômes requis : aucun.
Études en alternance : oui.
Salaire débutant : SMIC.
Statut : salarié, indépendant.
Limite d’âge pour le recrutement : aucune.

1. Que fait le Pizzaïolo : missions, tâches et fonctions :
2. Quel est le salaire d’une Pizzaïolo, et son évolution de carrière :
3. Quels diplômes et formations pour devenir Pizzaïolo :

1. Que fait le Pizzaïolo : missions, tâches et fonctions :

Avant le repas de midi, le pizzaïolo veille à ce que ses stocks soient pleins. Si ce n’est pas le cas, il doit faire les courses qui lui permettront de réaliser toutes les pizzas qui figurent sur son menu.

La journée du fabricant de pizzas est rythmée par une série des gestes professionnels très précis et minutieux.

Lorsqu’il démarre son travail en cuisine, le pizzaïolo doit s’assurer que son matériel et ses ustensiles sont parfaitement propres. Il doit nettoyer toute la cuisine le soir en quittant son établissement et le matin si besoin.

Il lui faut également réaliser la pâte à pizza. Pour cela, le pizzaïolo pèse la farine et les autres ingrédients qui composent la pâte (huile, eau, levure). Ensuite, il passe au pétrissage. Selon son lieu de travail, il pétrie à la main ou à l’aide d’une machine. Cette étape est cruciale car la pâte est l’élément le plus important d’une pizza.

Pendant que sa pâte à pizza « lève » (temps de repos pendant lequel la levure agit), le fabricant-vendeur de pizzas peut avancer son travail en préparant les ingrédients qu’il devra disposer sur ses pizzas pendant le « coup de feu » du midi et du dîner. Il tranche et hache les champignons, le jambon, les tomates qu’il dispose dans des bacs séparés. Cela lui permettra d’aller plus vite au moment de la préparation. Il cuisine également sa sauce tomate maison selon la tradition italienne, de préférence mais peut utiliser des préparations toutes prêtes.

Lorsque les premières commandes arrivent (le midi), le pizzaïolo découpe des boules de pâte qu’il étale et garnit avec les ingrédients voulus par le client puis il enfourne la pizza. Il suit attentivement la cuisson au four, qu’il soit à bois ou électrique.

S’il travaille dans un camion, le pizzaïolo sert directement son client et réalise lui-même l’encaissement de l’achat. Il doit savoir faire des calculs de bases rapidement. S’il est employé dans un restaurant, le pizzaïolo confie son plat au serveur qui s’occupe des clients en salle.

Dans certains établissements comme les pizzerias traditionnelles, il est généralement demandé au pizzaïolo d’être un cuisinier à part entière et polyvalent. En plus des pizzas, il réalise les entrées et les desserts de recettes italiennes (salade tomate / mozzarella, lasagnes, pâtes, tiramisu…).

Dans tous les cas, le cuisiner spécialiste de la pizza est soumis à un rythme soutenu. Il cuit les pizzas sans interruption pendant les repas et doit savoir respecter l’ordre des commandes (sur place ou à emporter) pour contenter la clientèle.

Lorsqu’il travaille à son compte (statut indépendant), en plus du suivi des stocks alimentaires, le chef d’entreprise en pizzeria doit respecter les obligations qui entourent les métiers de la restauration : accueil de la clientèle, management des équipes, sécurité des locaux, comptabilité….

De par la nature de son travail, le pizzaïolo porte une tenue professionnelle (tablier, chaussures de sécurité, gants, toque ou charlotte…) qui permet le maintien de l’hygiène au sein des cuisines.

La profession compte presque uniquement des hommes mais il est tout à fait possible pour une femme de faire ce métier.

. Qualité essentielles / compétences requises : le pizzaïolo doit être un bon cuisinier pour pouvoir élaborer d’autres plats que des pizzas, à la demande de son employeur. Il possède une bonne capacité au travail en équipe. Sa rapidité d’exécution et sa résistance au stress seront également appréciées. Il doit avoir une bonne condition physique et notamment une bonne résistance à la chaleur des fours, à laquelle il sera pendant une grande partie de sa journée de travail.

La connaissance des règles d’hygiène en vigueur est indispensable (Hazard Analysis Critical Control Point – HACCP).

. Débouchés, recrutement, où exercer : le cuisinier qui fabrique des pizzas peut travailler dans la restauration rapide, en restaurant traditionnel, dans une pizzeria ou dans une structure ambulante (kiosque, camion, cabane…).

Le recrutement du pizzaïolo se fait en réponse à une candidature classique (CV, lettre de motivation, entretien d’embauche.

Les camions à pizzas attirent de plus en plus de clients. De nombreux postes sont à pourvoir chaque année, notamment pendant l’été.

. Horaires, durée et conditions de travail : les conditions de travail du pizzaïolo le conduisent à avoir des horaires fractionnés (temps de coupure entre le midi et le soir), à travailler en fin de semaine (samedi et dimanche), les jours fériés et en soirée.

Pizzaïolo qui met des ingrédients sur une pizza

2. Quel est le salaire d’une Pizzaïolo, et son évolution de carrière :

2.1 Combien gagne un pizzaïolo :

En début de carrière, un pizzaïolo gagne environ le SMIC. En fin de carrière, son salaire est de 2.669€ nets par mois en moyenne (source 2013). Mais il peut gagner plus en travaillant à son compte. Dans ce cas, il lui faudra prévoir un investissement matériel de départ (four, camion, ustensiles…). Son salaire varie grandement en fonction de son statut et de l’emplacement de son commerce.

2.2 Evolution professionnelle d’un Pizzaïolo :

Lorsqu’il travaille en restaurant, le fabricant de pizzas peut évoluer vers le poste de chef d’équipe, chef de cuisine ou directeur de pizzeria. Sinon il peut décider de s’installer à son compte.

Pizza qui cuisent dans le four d'une pizzeria

3. Quels diplômes et formations pour devenir Pizzaïolo :

Il n’existe aucun concours ni études spécifiques pour devenir pizzaïolo. Par contre, il est fortement conseillé de passer un CAP cuisine qui peut être préparé en alternance.

Il existe également des formations pratiques non diplômantes et de courtes durées.

Obtenir un BAC Pro. restauration, un BAC technologique hôtellerie, un brevet professionnel cuisiner ou une mention complémentaire cuisinier (MC) sont des plus pour une évolution professionnelle rapide dans le domaine.